Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Une chambre qui avait vue sur les cours des maisons voisines, par les fenêtres desquelles passaient de longues perches chargées de linge; rien n'était plus horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales, qui sentait la misère et appelait son... "
L'Artiste - Page 208
1858
Full view - About this book

La peau de chagrin

Honoré de Balzac - 1838 - 402 pages
...et sales, qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y abaissait irrégulièrement et les tuiles disjointes laissaient voir le ciel....l'angle aigu du toit, je pouvais loger mon piano. N'étant pas assez riche pour meubler cette cage digne des plombs de Venise, la pauvre femme n'avait...
Full view - About this book

La peau de chagrin

Honoré de Balzac - 1839 - 357 pages
...et sales . qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y abaissait irrégulièrement et les tuiles disjointes laissaient voir le ciel....sous l'angle aigu du toit je pouvais loger mon piano. N'étant pas assez riche pour meubler cette cage digne des plombs de Venise, la pauvre femme n'avait...
Full view - About this book

Etudes philosophiques: tome 1. Etudes philosophiques. T. 1

Honoré de Balzac - 1845 - 476 pages
...chargées de linge. Rien n'était plus horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales, qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y...laissaient voir le ciel. Il y avait place pour un lit, une tabie, quelques chaises, et sous l'angle aigu du toit je pouvais loger mon piano. N'étant pas assez...
Full view - About this book

Oeuvres illustrées de Balzac, Volumes 5-6

Honoré de Balzac - 1852
...sales, qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y abaissait régulièrement elles oré de Balzac labié, quelques chaises, el sous l'angle aigu du toit je pouvais loger mon piano, n'étant pas assez...
Full view - About this book

Oeuvres complètes, Volume 14

Honoré de Balzac - 1855
...chargées de linge. Rien n'était plus horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales , qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y...sous l'angle aigu du toit je pouvais loger mon piano. N'étant pas assez riche pour meubler cette cage digne des plombs de Venise, la pauvre femme n'avait...
Full view - About this book

Revue suisse, Volume 21

1858
...chargées de linge; rien n'était plus horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales, qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y...sépulcre aérien pendant près de trois ans. travaillant nuit et jour, sans relâche, avec tant de plaisir que l'étude me semblait être le plus beau thème,...
Full view - About this book

Honoré de Balzac

Théophile Gautier - 1859 - 2 pages
...chargées de linge ; rien n'était plus horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales, qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y...sépulcre aérien pendant près de trois ans, travaillant nuit et jour, sans relâche, avec tant de plaisir que l'étude me semblait être le plus beau thème,...
Full view - About this book

Portrait intime de Balzac: sa vie, son humeur et son caractère

Edmond Werdet - Novelists, French - 1859 - 404 pages
...horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales, qui sentait la misèr^ et appelait son savant. l'angle aigu du toit, je pouvais loger mon piano.....sépulcre aérien pendant près de trois ans, travaillant nuit et jour, sans relâche , avec tant de plaisir que l'étude me semblait être le plus beau thème,...
Full view - About this book

Portrait intime de Balzac: sa vie, son humeur et son caractère

Edmond Werdet - Novelists, French - 1859 - 404 pages
...horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales, qui sentait la misère et appelait son savant. l'angle aigu du toit, je pouvais loger mon piano.....sépulcre aérien pendant près de trois ans, travaillant nuit et jour, sans relâche, avec tant de plaisir que l'étude me semblait être le plus beau thème,...
Full view - About this book

Œuvres complètes. Éd définitive, Volume 15

Honoré de Balzac - 1869
...chargées de linge. Rien n'était plus horrible que cette mansarde aux murs jaunes et sales, qui sentait la misère et appelait son savant. La toiture s'y...place pour un lit, une table, quelques chaises, et sousi'angle aigu du toit je pouvais loger mon piano. iVétant pas assez riche pour meubler cette cage...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download PDF