Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Nous devons l'apologue à l'ancienne Grèce : Mais ce champ ne se peut tellement moissonner Que les derniers venus n'y trouvent à glaner. "
Quelques fables choisies, mises en vers patois limousin, par J. Foucaud ... - Page 200
by Jean de La Fontaine - 1809
Full view - About this book

Œuvres choisies de Malherbe: avec des notes de tous les commentateurs, Volume 1

François de Malherbe - 1825 - 348 pages
...apologue en vers ' , et l'a ajusté de cette manière : L'invention des arts étant un droit d'alnesse, Nous devons l'apologue à l'ancienne Grèce; Mais...veux dire un trait assez bien inventé : Autrefois k Racan Malherbe l'a conté. Ces deux rivaux d'Horace, héritiers de sa lyre, pisciples d'Apollon,...
Full view - About this book

Oeuvres completes

Jean de La Fontaine - 1826 - 493 pages
...SECOND1 6 LIVRE TROISIEME. FABLE PREMIÈRE. AMDM L'invention des arts étant un droit d'aînesse, ÎS'ous devons l'apologue à l'ancienne Grèce : Mais ce champ...feinte est un pays plein de terres désertes; Tous les joufs nos auteurs y font des découvertes. Je t'en veux dire un trait assez bien inventé : Autrefois...
Full view - About this book

Œuvres de A. V. Arnault: Fables. Poésies mêlées. Promenade à Montreuil ...

Antoine-Vincent Arnault - 1827
...hommes qui ne l'imiteront pas. Le bon homme annoncé lui-même qu'il laisse encore à faire après lui : La feinte est un pays plein de terres désertes; Tous les jours nos auteurs y fout des découvertes. LA FONTAINE , fab. i , lib. III. Florian, Aubert, Ginguené, pour ne citer que...
Full view - About this book

Fables, Volume 1

Jean de La Fontaine - 1828
...d'aînesse, Nous devons l'apologue à l'ancienne Grece : Mais ce champ ne se peut tellement moissonner , Qne les derniers venus n'y trouvent à glaner. La feinte est un pays plein de terres désertes : Tons les jours nos auteurs y font des découvertes. Je t'en veux dire un trait assez bien inventé...
Full view - About this book

Fables de La Fontaine, Volume 1

Jean de La Fontaine - 1829
...Fils, et l' Ane. ON des arts étant un droit d'aînesse, Nous devons l'apologue à l'ancienne Grece : Mais ce champ ne se peut tellement moissonner, Que...glaner. La feinte est un pays plein de terres désertes : Tons les jours nos auteurs y font des découvertes. Je t'en veux dire un trait assez bien inventé...
Full view - About this book

Fables

Jean de La Fontaine - 1829
...-Lj'iNVEw Tiosr des arts étant nn droit d'aînesse, iVous devons l'apologue à l'ancienne Grece : Mais ce champ ne se peut tellement moissonner ., Que...glaner. La feinte est un pays plein de terres désertes : Tons les jours nos auteurs y font des découvertes. J e t'en veux dire un trait assez bien inventé...
Full view - About this book

Correspondance littéraire,.

Friedrich Melchior Freiherr von Grimm - Encyclopedists - 1830
...la Bible ! Vous retrouvez presque partout le germe de ces premières inventions. La Fontaine a dit : La feinte est un pays plein de terres désertes ; Tous les jours nos auteurs y font des découvertes (i). Je ne sais si cela est bien vrai. Quoiqu'au premier coup d'œil le champ de la fiction paraisse...
Full view - About this book

Annales

Société académique de Nantes et du département de la Loire-Inférieure - Loire-Atlantique (France) - 1861
...fabulistes français. Je sais bien qu'en parlant de l'Apologue , La Fontaine lui-mCme a dit: « Et ce champ ne se peut tellement moissonner » Que les derniers venus n'y trouvent à glaner. » II ouvrait ainsi l'arène toute grande à ceux qui pourraient, après lui , concevoir l'ambition...
Full view - About this book

Bibliothèque Latine-Française, Volume 108

1834
...Non ut quibusdam visum est, arduum in virtutes et aspcrum iter est, etc. » N'ait rien à ajouter : Mais ce champ ne se peut tellement moissonner, Que les derniers venus n'y trouvent à glaner. (LA FoHTiiHE , faille .du Meunier, son Fils et l'Ane.} Page 69. Mais ils n'ont pas tout fait. La même...
Full view - About this book

Mëmoires

Académie d'agriculture de France - 1834
...abeilles, par G.-R. Treviranus; mémoire traduit de l'allemand, par M. Pierard, avec la devise : Le champ ne se peut tellement moissonner, Que les derniers venus n'y trouvent à glaner . Il existe dans les mœurs des abeilles une circonstance qui amène une véritable perte pour les...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF