Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Nous sommes si bons républicains à Paris que l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie ne serait bonne à rien, peut se sacrifier de sang-froid pour sauver tout son pays. "
Révolutions de Paris: dédiées à la nation et au district des Petits Augustins - Page 687
1793
Full view - About this book

Œuvres complètes de Lamartine: Histoire de girondins

Alphonse de Lamartine - 1860
...de la Montagne, mais il n'allait plus à la Convention. On est si bon citoyen à Paris, que l'on n'y conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie ne serait bonne à rien, peut se sacrifier de sang-froid pour son pays!... Comme j'étais vraiment de...
Full view - About this book

Souvenirs historiques et parlementaires [ed. by L.A. Le Doulcet, marq. de ...

comte Louis Gustave Le Doulcet de Pontécoulant - 1861
...en un pareil moment , mais qui montrent bien toute la liberté de sa pensée : « A Paris, dit-elle, l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue existence ne serait bonne à rien, peut sacrifier sa vie de sang-froid pour sauver son pays Il est...
Full view - About this book

Souvenirs historiques parlementaires du comte de Pontocoulant ..., Volumes 1-4

Louis-Gustave Doulcet comte de Pontécoulant - 1861
...en un pareil moment , mais qui montrent bien toute la liberté de sa pensée : « A Paris, dit-elle, l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue existence ne serait bonne à rien, peut sacrifier sa vie de sang-froid pour sauver son pays Il est...
Full view - About this book

Charlotte de Corday: études historique avec documents inédits

Henri de Monteyremar - 1862 - 157 pages
...faire connaître ses ennemis. » cela s'éclaircira. Nous sommes si bons républicains à Paris, que l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie serait bonne à rien, peut se sacrifier de sang froid pour sauver tout son pays. Je m'attendais bien...
Full view - About this book

Histoire du Tribunal révolutionnaire de Paris 17 mars 1793-31 mai ..., Volume 1

Émile Campardon - France - 1862
...je navais pas de complices ; enfin cela seclaircira. Nous sommes si bons républicains à Paris, que l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie serait bonne à rien, peut se sacrifier de sang froy pour sauver tout son pays. Je mattendais bien...
Full view - About this book

Histoire du tribunal révolutionnaire de Paris: 10 mars 1793 - 31 ..., Volume 1

Émile Campardon - 1862
...je navais pas de complices; enfin cela seclaircira. Nous sommes si bons républicains à Paris, que l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie serait bonne à rien, peut se sacrifier de sang froy pour sauver tout son pays. Je mattendais bien...
Full view - About this book

Sept générations d'exécuteurs 1688-1847: Mémoires des Sanson mis ..., Volume 4

Henri Sanson - Executions and executioners - 1863
...Caen, le sacrifier sur la cime de la Montagne de la Convention nationale; mais il n'y allait plus. » A Paris, l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie ne serait bonne à rien, peut sacrifier ea vie de sang-froid pour sauver son pays. Je m'altendais bien...
Full view - About this book

Charlotte Corday: tragédie en cinq actes et en vers

Jean-Baptiste Salle - 1864 - 224 pages
...Caen, le sacrifier sur la cime de la montagne de la Convention nationale; mais il n'y allait plus. A Paris, l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie ne serait bonne à rien, peut sacrifier sa vie de sang-froid pour sauver son pays. Je m'attendais bien...
Full view - About this book

Discours de réception à l'Académie française.-Discours de M. Désiré Nisard ...

François Ponsard - 1865
...Caen, le sacrifier sur la cime de la montagne de la Convention nationale; mais il n'y allait plus. A Paris, l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie ne serait bonne à rien, peut sacrifier sa vie de sang-froid pour sauver son pays. Je m'attendais bien...
Full view - About this book

Revue contemporaine

Arts - 1865
...écrit à Barbaroux, après le meurtre de.Marat : « Nous sommes si bons républicains à Paris, que l'on ne conçoit pas comment une femme inutile, dont la plus longue vie ne serait bonne à rien, peut se sacrifier de sang-froid pour tout son pays. » Ce retour mélancolique...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF