Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" ... je connus de là que j'étais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser... "
Oeuvres de Descartes: collationnée sur les meilleurs textes - Page 337
by René Descartes - 1868 - 618 pages
Full view - About this book

Conscience linguistique et lectures littéraires, Volume 160

Harald Weinrich - Discourse analysis, Literary - 1989 - 300 pages
...eût été vrai, je n'avais aucune raison de croire que j'eusse été, je connus de là que j'étais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser et qui pour être n'a besoin d'aucun lieu ni ne dépend d'aucune chose matérielle. En sorte que ce...
Limited preview - About this book

Le Problème de l'âme et du dualisme: autour de Descartes

Jean-Louis Vieillard-Baron - Philosophy - 1991 - 254 pages
...Discours de la méthode (4e partie), à l'issue de l'épreuve du doute, Descartes apprend qu'il est « une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser, et qui, pour être, n'a besoin d'aucun lieu, ni de dépend d'aucune chose matérielle ». D'aucun lieu,...
Limited preview - About this book

Wittgensteinian Themes: Essays, 1978-1989

Norman Malcolm - Philosophy - 1995 - 216 pages
...what is the nature ofthat thing to which he refers by 'je' or 'moi'. His conclusion was that 'j'étais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser'. He is supposing that he uses 'je' to refer to a 'substance'; and by a 'substance' he certainly means...
Limited preview - About this book

De l'aperception immédiate: (Mémoire de Berlin 1807)

Pierre Maine de Biran - Apperception - 1995 - 307 pages
...de l'âme». 107. Cf. DESCARTES, Discours de la méthode. Partie IV : «Je connus [...] que j'étais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser, et qui, pour être, n'a besoin d'aucun lieu, ni ne dépend d'aucune chose matérielle» (AT, VI, p....
Limited preview - About this book

Descartes et le moyen age: actes du colloque organisé à la Sorbonne du 4 au ...

Joël Biard, Rushdī Rāshid, Centre d'histoire des sciences et des philosophies arabes et médiévales - History - 1997 - 378 pages
...remarque point qu'il appartienne nécessairement aucune autre chose à ma nature ou à mon essence, sinon que je suis une chose qui pense, je conclus fort bien...toute l'essence ou la nature n'est que de penser. Et quoique peutêtre (ou plutôt certainement, comme je le dirai tantôt) j'aie un corps auquel je...
Limited preview - About this book

Le développement de la pensée de Descartes

Geneviève Rodis-Lewis - Philosophy - 1997 - 223 pages
...plus fidèle de ce premier texte est ici le Discours de la méthode: «je connus de là que j'étais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser» et «que ce moi, c'est-à-dire l'âme [...] est entièrement distincte du corps» 45 dont l'existence...
Limited preview - About this book

Die schwierige Sprache des Schönen: Moritz ̓und Schillers Semiotik der ...

Sabine Schneider - Aesthetics, German - 1998 - 294 pages
...der rationalistischen Weltaufteilung und ihre Folgelasten. Er besagt, „je connus de lä que j'etais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser, et qui, pour etre, n'a besoin d'aucun lieu, ni ne depend d'aucune chose materielle. En sorte que ce...
Limited preview - About this book

Descartes, la lumière naturelle: intuition, disposition, complexion

André Robinet - Philosophy - 1999 - 448 pages
...appartienne à ma nature ou à mon essence, sinon que je sois une chose pensante, je conclus correctement que mon essence consiste en cela seul que je suis une chose qui pense » et, ajoute la traduction, en fonction des Principes I : « ou une substance dont toute l'essence...
Limited preview - About this book

Descartes on the Human Soul: Philosophy and the Demands of Christian Doctrine

C.F. Fowler - History - 1999 - 438 pages
...imaginé eust este vray, je n'avois aucune raison de croire que j'eusse este: je connu de la que j'estois une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser, et qui, pour estre, n'a besoin d'aucun lieu, ny depend d'aucune chose materielle. En sorte que ce Moy,...
Limited preview - About this book

Die Sprache der Affekte: Jean-Jacques Rousseau und das Sprachdenken des ...

Raymund Wilhelm - French fiction - 2001 - 409 pages
...Selbstvergewisserung der Seele als einer denkenden Substanz (res cogitans)14: „[...] je connus de lä que j'etais une substance dont toute l'essence ou la nature n'est que de penser" (Discours, p. 104). Auf der Grundlage dieser 'ersten Wahrheit" beweist Descartes schließlich den Dualismus...
Limited preview - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF