Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Vous avez bien sujet d'accuser la nature ; Un roitelet pour vous est un pesant fardeau ; Le moindre vent qui d'aventure Fait rider la face de l'eau. Vous oblige à baisser la tête ; Cependant que mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les... "
Fables de La Fontaine - Page 64
by Jean de La Fontaine - 1878 - 400 pages
Full view - About this book

Fables, suivies de Philémon et Baucis et des Filles de Minée

Jean de La Fontaine - Fables - 1851 - 464 pages
...d'aventure Fait rider la face de l'eau Vous oblige à baisser la tête ; Cependant que mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les rayons du soleil, Brave l'effort de la tempête. Tout vous esl aquilon, tout me semble zéphyr. Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage Dont je couvre le...
Full view - About this book

Chrestomathie Française, Volume 1

Alexandre Rodolphe Vinet - 1852
...Fait rider la face de l'eau, Vous oblige à baisser la tête; Cependant que 1 mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les rayons du soleil,...tant à souffrir ; Je vous défendrais de l'orage. Mais vous naissez le plus souvent Sur les humides bords des royaumes du vent. La nature envers vous...
Full view - About this book

Les poëtes français: Morceaux choisis dans les meilleurs poëtes du XIXe siècle

A. Roche - 1853
...d'aventure, Fait rider la face de l'eau Vous oblige à baisser la tête ; Cependant que mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les rayons du soleil,...voisinage, Vous n'auriez pas tant à souffrir; Je vous défendrois de l'orage : Mais vous naissez le plus souvent Sur les humides bords du royaume du vent....
Full view - About this book

Bibliotheque Universelle de Geneve

Joel Cherbuliez,Libraire - 1853
...ses ports, et les admettre au sein de ses populeuses cités. < Cependant que mon front, au Caucase pareil, « Non content d'arrêter les rayons du soleil, « Brave l'effort de la tempête.» Les actes qui font trembler vos monarques absolus ne causent pas le moindre souci a ma gracieuse souveraine....
Full view - About this book

Essai sur les fables de La Fontaine

Hippolyte Taine - 1853 - 208 pages
...se louer lui-même aux dépens de son pauvre voisin : Cependant que mon front, au Caucase pareil , Brave l'effort de la tempête, Tout vous est aquilon , tout me semble zéphir. (i, 22.) Des paroles de protection sont pour le protecteur un triomphe. Qu'il est doux pour...
Full view - About this book

Chrestomathie française: Littérature de l'enfance. 7. éd. revue. ... par ...

Alexandre Rodolphe Vinet - French literature - 1856
...Fait rider la face de l'eau , Vous oblige à baisser la tête ; Cependant que1 mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les rayons du soleil...tant à souffrir ; Je vous défendrais de l'orage. Mais vous naissez le plus souvent Sur les humides bords des royaumes du vent. La nature envers vous...
Full view - About this book

Histoire de la poésie, Volumes 7-8

Charles Augustin Henry - 1856
...le roseau. Il va parler de lui-même en bien d'autres termes : Cependant que mou front , au Caucase pareil , Non content d'arrêter les rayons du soleil , Brave l'effort de la tempête. Quelle noblesse dans les images! quelle fierté dans les expressions et dans les tours ! Cependant...
Full view - About this book

Glossaire du centre de la France, Volume 1

comte Hippolyte-François Jaubert - French language - 1856 - 662 pages
[ Sorry, this page's content is restricted ]
No preview available - About this book

The Classic French Reader

M. de Fivas (Alain Auguste Victor) - 1857
...Fait rider la face de l'eau Vous oblige à baisser la tête ; Cependant que* mon front, au Caucase pareil, Non content d'arrêter les rayons du soleil,...tant à souffrir ; Je vous défendrais de l'orage : Mais vous naissez le plus souvent Sur les humides bords des royaumes du vent. La nature envers vous...
Full view - About this book

Novisimo Chantreau, o gramática francesa...

Antonio Bergnes de las Casas - 1857 - 475 pages
...rayons du soleil , Brave l'«ffort de la tempête. Tout vous est aquilon, tout me semble zéphyr. Encore si vous naissiez à l'abri du feuillage Dont je couvre...tant à souffrir ; Je vous défendrais de l'orage : Mais vous naissez le plus souvent Sur les humides bords des royaumes du veut. La nature envers vous...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF