Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Le chant assez gai des bécassines, me retraçant les plaisirs d'un autre âge, au lieu de m'égayer, m'attristait. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étais accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune,... "
Exercices grammaticaux: cours pratique de langue franc̦aise, appliqué aux ...
by Alexandre Boniface - 1878
No preview available - About this book

Annales de l'Académie de Mâcon

Académie de Mâcon. Société des arts, sciences, belles-lettres, et agriculture de Saône-et-Loire - Science - 1900
...des rames m'excitait à rêver. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étais accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont i. Cf. Paul Janet, Lamartine, Journal des Savants, mars 1895, et Emile...
Full view - About this book

Œuvres complètes de J.-J. Rousseau, Volume 2

Jean-Jacques Rousseau - 1856
...lieu de m'égayer m'attristoit. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étois accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brilloit autour de nous, le concours des plus agréables sensations,...
Full view - About this book

Histoire et philosophie: études accompagnées de pièces inédites

Jean Félix Nourrisson - Catholic Church and philosophy - 1860 - 370 pages
...fraîcheur de l'air, les rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brillait autour de nous, le concours des plus agréables sensations, la présence même de cet objet chéri, rien ne put détourner de mon cœur mille réflexions douloureuses '... » Erudite et vibrante, langoureuse...
Full view - About this book

Almanach de J.-J. Rousseau pour 1861

Marc Viridet - Authors, French - 1861 - 183 pages
...paisible. Je gardais un profond silence. Le bruit égal et mesuré des rames m'excitait à rêver. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brillait autour de nous, tout me remplissait des plus douces sensations....
Full view - About this book

Politique. Julie; ou, La nouvelle Héloise

Jean-Jacques Rousseau - 1863
...lieu de m'égayer m'attristoit. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étois accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brilloit autour de nous , le concours des plus agréables sensations...
Full view - About this book

Oeuvres complètes, Volume 4

Jean-Jacques Rousseau - 1865
...lieu de m'égayer m'attristoit. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étois accablé. Un ciel serein , la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dunt l'eau brilloit autour de nous, le concours des plus agréables sensalions...
Full view - About this book

Revue des deux mondes, Volume 88

France - 1870
...des rames m'excitait à rêver. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étais accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brillait autour de nous, rien ne put débarrasser mon cœur de mille...
Full view - About this book

Lamartine: sa vie littéraire et politique

Charles de Mazade, Charles de Mazade-Percin - 1872 - 207 pages
...des rames m'excitait à rêver. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étais accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brillait autour de nous, rien ne put débarasser mon cœur de mille...
Full view - About this book

J.J. Rousseau: Un volume orné d'un oortrait de Jean-Jacques Rousseau d'après ...

Louis Ducros - 1888 - 238 pages
...lieu de m'égayer, m'attrislait. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étais accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brillait autour de nous, le concours des plus agréables sensations,...
Full view - About this book

Lamartine, Volume 1

Émile Auguste Étienne Martin Deschanel - 1893 - 332 pages
...des rames m'excitait à rêver. Peu à peu je sentis augmenter la mélancolie dont j'étais accablé. Un ciel serein, la fraîcheur de l'air, les doux rayons de la lune, le frémissement argenté dont l'eau brillait autour de nous, rien ne put débarrasser mon cœur de mille...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search