Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" M'a dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée... "
Amiel's Journal: The Journal Intime of Henri-Frédéric Amiel - Page 360
by Henri Frédéric Amiel - 1896 - 402 pages
Full view - About this book

Rachel

Nina H. Kennard - 1885 - 224 pages
...mourant, m'a laisse ses lumieres ; Son sang, dont tes bourreaux viennent de me couvrir. M'a dessille les yeux, et me les vient d'ouvrir : Je vois, je sais, je crois ! As she spoke the lines, the Archbishop of was announced. " Monseigneur," said Madame Recamier, slightly...
Full view - About this book

Rachel

Nina H. Kennard - Actors - 1885 - 307 pages
...mourant, m'a laisse" ses lumieres ; Son sang, dont tes bourreaux viennent de me couvrir. M'a dessille" les yeux, et me les vient d'ouvrir: Je vois, je sais, je crois ! As she spoke the lines, the Archbishop of was announced. " Monseigneur," said Madame Recamier, slightly...
Full view - About this book

Polyeucte: tragédie

Pierre Corneille - 1885 - 100 pages
...avec le temps, j'oserai davatitape. (itajaxet, 11, '.) Ta barbarie en elle a les mesmris matières '. Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières; Son sang, dont tes bourrcaux vieunent de me couvrir, 1'23 M'a dessillé 2 les yeux et me les vient d'ouvrir *. Je voy,...
Full view - About this book

La langue française, seconde partie: variétés historiques et littéraires

Paul Bercy - 1887 - 276 pages
...gendre; ose; que tardes—tu?... Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières; Son sang, dont les bourreaux viennent de me couvrir, M'a dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais,je crois; je suis désabusée: De ce bienheureux sang tu me vois baptisée; Je suis chrétienne...
Full view - About this book

Polyeucte

Pierre Corneille - 1887 - 74 pages
...tardes-tu? Tu v.ois le même crime, ou la même vertu : Ta barbarie en elle a les mêmes matières. Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières; Son sang, dont tes bourreaux viennent de me couvrit» M'a dessillé les yeux, et me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée...
Full view - About this book

Revue des deux mondes, Volume 190

1887
...Mais dans un tout autre style, quand Pauline, parlant de Polyeucte mort, s'écrie : Son sang, dont ses bourreaux viennent de me couvrir. M'a dessillé les yeux et me les vient d'ouvrir, l'héroïne de Corneille se sert d'une image de même provenance, dessiller (qu'il faudrait écrire...
Full view - About this book

Textes classiques de la littérature française: extraits des grands ..., Volume 1

Jacques Demogeot - French literature - 1889 - 559 pages
...tardes-tu? Tu vois le même crime, ou la même vertu : Ta barbarie en elle a les mêmes matières. Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières; Son...me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois; je suis désabusée : De ce bienheureux sang tu me vois baptisée; Je suis chrétienne enfin, n'est-ce...
Full view - About this book

Amiel's Journal: The Journal Intime of Henri Frédéric Amiel

Henri Frédéric Amiel - Authors, Swiss - 1889 - 318 pages
...en mourant m'a laisse ses lumicres ; Son sang dont tes bourroaux viennent de me couvrir M'a dessille les yeux et me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois — ' 32. P. 193. — A Synod of the Reformed Churches of France was then occupied in determining the...
Full view - About this book

Théâtre choisi de Corneille: avec une notice biographique et littéraire et ...

Pierre Corneille - 1892 - 520 pages
...tardes-tu ï Tu vois le même crime, ou la même vertu : Ta barbarie en elle a les mêmes matières1. Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières, Son...me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée, De ce bienheureux sang tu me vois baptisée, Je suis chrétienne enfin, n'est-ce...
Full view - About this book

Manuel de littérature française: comprenant: 10 des notices ..., Volume 10

Amédé Rougemont - France - 1893 - 403 pages
...Père barbare, achève, achève ton ouvrage ; Mon époux en mourant m'a laissé ses lumières ; 10 Son sang, dont tes bourreaux viennent de me couvrir,...me les vient d'ouvrir. Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée : De ce bienheureux sang tu me vois baptisée ; 15 Je suis chrétienne, enfin,...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF