Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Cet accident, qui devait tuer mon corps, ne tua que mes passions; et j'en bénis le ciel chaque jour, par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai comme un homme mort. "
Oeuvres posthumes de Jean-Jaques Rousseau, ou recueil de pieces manuscrites ... - Page 91
by Jean-Jacques Rousseau - 1782
Full view - About this book

Oeuvres complètes de J. J. Rousseau: avec des ..., Volumes 13-15

Jean-Jacques Rousseau - 1831
...bénis le ciel chaque jour par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai...comme un homme mort. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allais quitter, je commençai de m'occuper de soins plus nobles , comme par anticipation...
Full view - About this book

Oeuvres complètes, Volume 11

Jean-Jacques Rousseau - 1832
...bénis le ciel chaque jour par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai comme un homme mon. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allois quitter, je commençai de m'occuper de soins...
Full view - About this book

OEuvres complèted de J. J. Rousseau, avec des notes historiques: Les ...

Jean-Jacques Rousseau - 1836
...bénis le ciel chaque jour par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai...comme un homme mort. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allois quitter, je commençai de m'occuper de soins plus nobles, comme par anticipation...
Full view - About this book

Les confessions de J.-J. Rousseau

Jean-Jacques Rousseau - 1844 - 622 pages
...bénis le ciel chaque jour, par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai...comme un homme mort. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allais quitter, je commençai de m'occuper de soins plus nobles , comme par anticipation...
Full view - About this book

Les confessions

Jean-Jacques Rousseau - French literature - 1846 - 547 pages
...bénis le ciel chaque jour, par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai...comme un homme mort. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allais quitter, je commençai de m'occuper de soins plus nobles, comme par anticipation...
Full view - About this book

Œuvres complètes de J.-J. Rousseau, Volume 5

Jean-Jacques Rousseau - French literature - 1857
...bénis le ciel chaque jour par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai...comme un homme mort. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allois quitter, je commençai de m'occuper de soins plus nobles, comme par anticipation...
Full view - About this book

La libre recherche: revue universelle, Volume 6

1857
...bénis le Ciel chaque jour par l'heureux effet qu'elle produisit sur monâuie. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai comme un homme mort. » Plusieurs saints de l'Église n'ont pas tenu un autrelangage. Depuis ce moment, il succomba encore...
Full view - About this book

Oeuvres complètes, Volume 8

Jean-Jacques Rousseau - 1865
...bénis le ciel chaque jour par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai...comme un homme mort. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allois quitter, je commençai de m'occuper de soins plus nobles, comme par anticipation...
Full view - About this book

Les confessions de J.-J. Rousseau: suivies des Rêveries du promeneur solitaire

Jean-Jacques Rousseau - 1876 - 629 pages
...bénis le ciel chaque jour, par l'heureux effet qu'il produisit sur mon âme. Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai...comme un homme mort. Donnant leur véritable prix aux choses que j'allais quitter, je commençai de m'occuper de soins plus nobles, comme par anticipation...
Full view - About this book

Voies vers l'autre: Dupin, Bonnefoy, Noël, Guillevic

Michael Brophy - Social Science - 1997 - 196 pages
...de son livre est de Rousseau et elle renforce cette notion de la mort vécue: "Je puis bien dire que je ne commençai de vivre que quand je me regardai comme un homme mort". Jacques Derrida a déjà commenté cette déclaration. Selon lui, l'acte d'écrire qui s'oppose à...
Limited preview - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF