Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" En quelque endroit que j'aille, il faut fendre la presse D'un peuple d'importuns qui fourmillent sans cesse. L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froissé; Je vois d'un autre coup mon chapeau renversé. "
Oeuvres de Boileau-Despréaux - Page 160
by Nicolas Boileau Despréaux - 1821
Full view - About this book

La France littéraire: morceaux choisis de littérature française : prosateurs ...

Ludwig Herrig - French literature - 1891 - 696 pages
...les vivants. Encor je bénirais la bonté souveraine, Si le ciel a ces maux avait borné ma peine. Mais si seul en mon lit je peste avec raison, C'est...L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froissé ; Je vois d'un autre coup mon chapeau renversé. Là, d'un enterrement la funèbre ordonnance, D'un...
Full view - About this book

Oeuvres poétiques...

Nicolas Boileau Despréaux - 1892
...les vivans. .Encor je benirois la bonté souveraine, Si le ciel à ces maux avoit borné ma peine; Mais si, seul en mon lit, je peste avec raison, C'est encor pis vingt fois en quittant !a maison. En quelque endroit que j'aille, il faut fendre la presse D'un peuple d'importuns qui fourmillent...
Full view - About this book

Oeuvres poétiques de Boileau

Nicolas Boileau Despréaux - 1894 - 278 pages
...les vivants. Encor je bénirais la bonté souveraine, Si le ciel à ces maux avait borné ma peine ; Mais si seul en mon lit je peste avec raison, C'est...L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froissé ; Je vois d'un autre coup mon chapeau renversé. Là d'un enterrement la funèbre ordonnance D'un pas...
Full view - About this book

Oeuvres poétiques: précédées d'une notice biographique et littéraire ...

Nicolas Boileau Despréaux - 1895 - 298 pages
...avant Boileau, Encor, je bénirais la bonté souveraine, Si le ciel à ces maux avait borné ma peine ! Mais, si seul en mon lit je peste avec raison, C'est encor pis vingt fois en quittant la maison. 30 En quelque endroit que j'aille, il faut fendre la presse D'un peuple d'importuns qui fourmillent...
Full view - About this book

Lettres sur les Anglais et les Français (1725)

Béat Louis de Muralt - France - 1897 - 294 pages
...poète donne souvent lieu dans cette pièce à lui faire ce reproche: cela ne lui fait pas honneur. Mais si seul en mon lit je peste avec raison, C'est encor pis vingt fois en quittant la maison. Ces deux vers sont très peu de chose; le premier surtout ne dit rien, et les expressions, si notre...
Full view - About this book

Oeuvres poétiques de Boileau publićes sur le texte de 1713 édition classique ...

Nicolas Boileau Despréaux - 1898 - 327 pages
...les vivants. Encor je bénirais la bonté souveraine, Si le ciel à ces maux avait borné ma peine ; Mais si seul en mon lit je peste avec raison, C'est...L'un me heurte d'un ais * dont je suis tout froissé ; Je vois d'un autre coup mon chapeau renversé. Là, d'un enterrement la funèbre ordonnance D'un...
Full view - About this book

A Primer of French Verse for Upper Forms

Frederic Spencer - French language - 1899 - 260 pages
...Now frequently and aptly rendered by the English term 1 overflow.' LI. Paris in the XVIIth Century. En quelque endroit que j'aille il faut fendre la presse...L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froissé; Je vois d'un autre coup mon chapeau renversé. Là, d'un enterrement la funèbre ordonnance 5 D'un...
Full view - About this book

Die funktionen des französischen relativpronomens lequel: Progr ..., Volume 2

Emil Polentz - 1902
...qu'un très petit nombre de connaisseurs qui discerne et qui soil en droit de prononcer (Labr.) neben En quelque endroit que j'aille, il faut fendre la...D'un peuple d'importuns qui fourmillent sans cesse (Buileau). Der Wunscb, die Numeriisfàhigkeit des Relalivums lequel uutzbar zu in.i Jim. wird sich...
Full view - About this book

Nouvelles lectures littéraires: avec notes et notices

Eugène Bauer, E. Saint-Êtienne (de) - French literature - 1902 - 520 pages
...vivants '. Encor je bénirais la bonté souveraine, Si le ciel à ces maux avait borné ma peine ; Mais, si seul en mon lit je peste avec raison, C'est...L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froissé ; Je vois d'un autre coup mon chapeau renversé. Là, d'un enterrement la funèbre ordonnance D'un...
Full view - About this book

Les Satires de Boileau: commentées par lui-même et publiées avec des notes ...

Pierre Le Verrier, Mathieu Marais - 1906 - 162 pages
...Vicorum ¡nllrxu, et stantis convicia mandrae Eripiunt somuum Druso, vitulisque marinis, etc lä> v. 3i. En quelque endroit que j'aille, il faut fendre la presse D'un peuple iF importuns qui fourmillent AV'ii.V cesse: L'on me heurte d'un ais, dont je suis tout froissé : Je...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF