Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" ... j'allais me jeter seul dans un bateau que je conduisais au milieu du lac quand l'eau était calme; et là, m'étendant tout de mon long dans le bateau, les yeux tournés vers le ciel, je me laissais aller et dériver lentement au gré de l'eau , quelquefois... "
Handbuch der französischen sprache und literatur: Prosaischer tiel. 8. aufl - Page 314
by Julius Ludwig Ideler - 1831
Full view - About this book

Jean-Jacques Rousseau : textes choisis et commentés, Volume 2

Jean-Jacques Rousseau - 1913
...bateau, les yeux tournés vers le ciel, je me laissais aller et dériver lentement au gré de l'eau, quelquefois pendant plusieurs heures, plongé dans...avoir aucun objet bien déterminé ni constant, ne laissaient pas d'être à mon gré cent fois préférables à tout ce que j'avais trouvé de plus doux...
Full view - About this book

Selections from the Works of Jean-Jacques Rousseau, Edited [for the Use of ...

Jean-Jacques Rousseau - 1920 - 70 pages
...lentement au gré de l'eau, quelquefois pendant plusieurs heures, plongé dans mille rêveries confuses,5 mais délicieuses, et qui, sans avoir aucun objet bien déterminé ni constant, ne laissaient pas 5 d'être à mon gré cent fois préférables à tout ce que j'avais trouvé de plus...
Full view - About this book

Le théâtre et l'existence

Henri Gouhier - Philosophy - 1991 - 224 pages
...bateau, les yeux tournés vers le ciel, je me laissais aller et dériver lentement au gré de l'eau, quelquefois pendant plusieurs heures, plongé dans...avoir aucun objet bien déterminé, ni constant, ne laissaient pas d'être à mon gré cent fois préférables à tout ce que j'avais trouvé de plus doux...
Limited preview - About this book

Mediating Order and Chaos: The Water-cycle in the Complex Adaptive Systems ...

Rodney Farnsworth - Literary Criticism - 2001 - 349 pages
...confuses mais delieieuses. et qui sans avoir aucun objet bien détermine ni constant ne laissaient pas d'être à mon gré cent fois préférables à tout ce que j'avais trouvé de plus doux dans ce qu'on appelle fes plaisirs de la vie l67l. WJ. Calvert. Byron:...
Limited preview - About this book

Zur Genealogie des Imaginären

Martina Maierhofer - Imagination in literature - 2003 - 213 pages
...Vielheit, Unbestimmtheit und Differenz erweisen, als „mille rêveries confuses mais délicieuses, [...] qui sans avoir aucun objet bien déterminé ni constant...doux dans ce qu'on appelle les plaisirs de la vie" (I, 1044).™ Die sich gerade durch ihre Unbestimmtheit auszeichnende Eigenbewegung des Geistes kann...
Limited preview - About this book

Mémoires de la Société d'agriculture, commerce, sciences et arts du ...

Société d'agriculture, commerce, sciences et arts de la Marne (France) - Marne (France) - 1863
...bateau, les yeux tournés vers le ciel, je me laissais aller et dériver lentement au gré de l'eau, quelquefois pendant plusieurs heures, plongé dans...avoir aucun objet bien déterminé ni constant, ne laissaient pas d'être à mon gré cent fois préférables à tout ce que j'avais trouvé de plus doux...
Full view - About this book

Jean-Jacques Rousseau: Politics, art, and autobiography

John T. Scott - 2006 - 529 pages
...bateau les yeux tournés vers le ciel, je me laissais aller et dériver lentement au gré de l'eau, quelquefois pendant plusieurs heures, plongé dans...avoir aucun objet bien déterminé ni constant ne laissaient pas d'être à mon gré cent fois préférables à tout ce que j'avais trouvé de plus doux...
Limited preview - About this book

Les rêveries du promeneur solitaire

Jean-Jacques Rousseau - French literature - 1948 - 224 pages
...dé-ri-ver len-te-ment au gré de l'eau, quel-que-fois pen-dant plu-sieurs heu-res, plon-gé dans mile rê-ve-ries confuses mais dé-li-cieuses, et qui sans...au-cun ob-jet bien dé-ter-mi-né ni cons-tant ne lais-saient pas d'être à mon gré cent fois pré-fé-rables à tout ce que j'avais trou-vé de plus...
Limited preview - About this book

La Semaine littéraire, Volume 12

French literature - 1904
...déterminé ni constant, ne laissaient l'être à mon gré cent fois préférables à tout ce que j'avais é de plus doux dans ce qu'on appelle les plaisirs de la vie. Sur les bonis du Léman, on dit, je crois, lit/tiftte. \ Souvent, averti par le baisser du soleil de...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF