Page images
PDF
EPUB

OEUVRES COMPLÈTES

DE

D'ALEMBERT.

TOME PREMIER.

[re. PARTIE.

CONTENAJT

ÉLOGE DE D'ALEMBERT MÉMOIRE DE D'ALEMBERT. - PORTRAIT DE

D'ALEMBERT. - DISCOURS PRÉLIMINAIRE DE L'ENCYCLOPÉDIE. EXPLICATION DU SYSTÈME FIGURÉ. — EXPLICATION DU SYSTÈME DE BACON. ÉLÉMENS DE PHILOSOPHIE.

A LONDRES,

Chez Martin Bossange et C., 14 Great Marlborough street.

DK L'IMPRIMERIE DE A. BELIN.

DE

D’ALEMBERT.

TOME PREMIER.

[re. PARTIE.

PARIS.

A. BELIN, RUE DES MATHURINS S.-J., No. 14.
POSSANGE PÈRE ET FILS, RUE DE TOURNON, No. 6.

BOSSANGE FRÈRES, RUE DE SEINE, N°. 12.

[blocks in formation]

PAR CONDORCET,

LU A L'ACADÉMIE DES SCIENCES.

JEAN-LE-ROND D'ALEMBERT, secrétaire perpétuel de l'Académie Frana caise, membre des Académies des sciences de France, de Prusse, de Russie, de Portugal, de Naples, de Turin, de Norwege, de Padone ; de l'académie royale des belles-lettres de Suède, de l'institut de Bologne, de la société littéraire de Cassel , et de la société philosophique de Boston, naquit à Paris le 17 novembre 1717.

Nous ne cherchons point à lever le-voile dont le nom de ses parens a été couvert pendant sa vie ; et qu'importe ce qu'ils ont pu être? les véritables aieux d'un homme de génie sont les maîtres qui l'ont précédé dans la carrière; et ses vrais descendans sont des élèves dignes de lui.

Exposé près de l'église de Saint-Jean-le-Rond, d'Alembert fut porté chez un commissaire qu'heureusement l'habitude des tristes fonctions de sa place n'avait point endurci ; il craignit que cet enfant dobile et presque mourant, ne pût trouver dans un hospice public les soins, les attentions suivies , nécessaires pour sa conservation, il en chargea une ouvrière dont il connaissait les mœurs et l'humanité; et c'est de ce hasard heureux qu'a dépendu l'existence d'un homme qui devait être l'honneur de sa patrie et de son siècle, et que la nature avait destiné à enrichir de tant de vérités nouvelles le système des connaissances humaines.

Cet abandon, qui peut-être n'était même qu'apparent, ne dura que très-peu de jours ; le père de d'Alembert le répara aussitôt qu'il en fut instruit; il fit pour l'éducation de son fils, et pour lui assurer une subsistance indépendante, ce qu'exigeaient la nature et le devoir: sa famille regarda d'Alembert, tant qu'il fut inconnu, comme un parent à qui elle devait des soins et des égards; et lorsqu'il fut devenu célèbre , elle s'honora de ces liens que la reconnaissance avait resserrés.

D'Alembert fit ses études au collège des Quatre-Nations, et les fit d'une manière brillante, indice quelquefois trompeur de ce qu'un homme doit être un jour.

L'importance que le cardinal Mazarin eut la faiblesse ou l'imprudence de donner aux disputes des amis de Saint-Cyran avec les Jésuites , avait produit des troubles qui, après quatre-vingts ans, agitaient encore la France, et dont le progrès des lumières a depuis presque anéanti jusqu'au souvenir; mais, en 1730, il n'y avait aucun corps, aucun college, pour ainsi dire aucun homme, qui, par zèle religieux , par politique ou par désoeuvrement, n'eût embrassé un des deux partis.

« PreviousContinue »