Page images
PDF
EPUB

ARTICLE 59 DES STATUTS

L'Académie déclare laisser à leurs auteurs toute la responsabilité des opinions et des propositions consignées dans les ouvrages lus à ses séances ou imprimés par son ordre.

Cette disposition sera insérée, chaque année, dans le Précis de ses travaux.

unatok

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][merged small][subsumed][merged small][merged small][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

SÉANCE PUBLIQUE

DE

L'ACADÉMIE DES SCIENCES, BELLES-LETTRES ET ARTS

DE ROUEN

TENUE LE 12 DÉCEMBRE 1907, DANS LA GRANDE SALLE DU PALAIS-DES-CONSULS

Présidence de M. LECAPLAIN.

Le Jeudi 12 décembre, à huit heures et demie du soir, l'Académie a tenu sa séance publique annuelle dans la grande salle du Palais-des-Consuls.

S. G. Mgr l'Archevêque, M. Robert, premier adjoint au Maire de Rouen, et plusieurs membres de l'Administration municipale; M. Doliveux, inspecteur d’Académie; M. Genevray, proviseur du Lycée Corneille; M. Layer, président de la Société normande de Géographie; M. Fauquet, président de la Société des amis des monuments rouennais, avaient pris place sur l'estrade.

M. le Général commandant le 3° corps d'armée, M. le Premier Président, M. Fortier, sénateur; M. Louis Quesnel, député; M. le Maire de Rouen s'étaient excusés de ne pouvoir se rendre à l'invitation de l'Académie.

La séance ouverte, M. le Président prend la parole pour le discours d'usage. Prenant pour thème ce sujet très actuel la Femme dans la Science, M. Lecaplain « recherche avec impartialité dans quelle mesure la femme a participé au grand mouvement scientifique qui a jeté sur les deux derniers siècles un si éblouissant

éclat ».

Dans une étude des plus documentées sur la Maison natale de Corneille, M. Paulme a suivi pas à pas les destinées de ce logis, désormais historique, et il a conclu par un chaleureux appel en faveur du rachat,

Le rapport sur les prix de vertu est présenté de la façon la plus touchante par M. Pierre Le Verdier.

Au milieu des applaudissements de l'auditoire, le prix Dumanoir est décerné à M. l'abbé Bazire, fondateur de l'Hospitalité de nuit, et à sa seur Me Bazire; les deux prix 0. Rouland sont décernés, l'un à Mlle Louise Courant, du Havre, l'autre à Mlles Blanche et Angélina Brunet, de Monville.

Le classement des manuscrits laissés à la Ville par Mme Sanson, ayant eu lieu récemment, M. l'abbé Bourdon en a profité pour jeter un Regard sur

« PreviousContinue »