Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors]

L'ABBÉ THÉOBALD MITRAUD

DE LA NATURE

DES

SOCIÉTÉS

HUMAINES

ÉDITION ENTIÈREMENT REVUE ET CORRIGÉE

PARIS
LIBRAIRIE NOUVELLE
BOULEVARD DES ITALIENS, 15, EN FACE DE LA MAISON DORÉE.

1855

L'Auteur et les Éditeurs se réservent tous droits de traduction et de

reproduction.

[ocr errors][merged small][merged small]

AU LECTEUR.

L'homme est né pour la liberté, la paix et le bonheur, et partout il est esclave, en lutte et malheureux. Maître de la terre, qui est son royaume, il y vit plutôt en exilé qu'il n'y règne en souverain; il y arrive nu, et rien ne lui est donné qu'il ne l'ait arraché avec effort ou arrosé de ses sueurs. Son intelligence, qui le place au-dessus de tous les autres êtres animés, est une arme qui le blesse autant qu'elle le sert. Aux douleurs du présent elle ajoute les regrets, les remords du passé et les soucis de l'impénétrable avenir.

Frappé de ce spectacle étrange qui accuserait la bonté de Dieu, si accuser sa bonté n'était pas nier son existence, j'en ai cherché la cause et l'ai demandée à l'humanité elle-même. Je l'ai interrogée sur tous les points du globe, à tous les âges, à tous les degrés de civilisation et de barbarie, et à tous les âges, à tous les degrés de civilisation ou de barbarie elle m'a répondu qu'elle portait la peine d'un crime héréditaire, et que les suites de ce crime avaient II profondément altéré sa nature. Poursuivant mes recherches à la lueur de la tradition et de l'histoire écrite, j'ai vu, en effet, que l'homme, dans son orgueil, avait voulu être Dieu ; que, ne pouvant être le Dieu de l'univers, il avait cherché à être le Dieu de ses semblables, et que, pour y parvenir, il avait au droit substitué la force, à la vérité l'erreur, car avec la force seule on tue, on n'asservit pas. J'ai vu l'homme en famille tuer son frère; lorsqu'il s'est multiplié et que les sociétés se sont formées, j'ai vu d'illustres scélérats, appelés héros ou conquérants, pratiquer le meurtre sur une vaste échelle et donner le nom de droit à l'horrible fait de la guerre. A côté de ces héros, j'ai vu des fourbes, appelés prêtres, aider à l'asservissement des corps par l'asservissement des intelligences (1); j'ai vu ces conquérants et ces prêtres se donner la main, partager la puissance quelquefois, et, dit le prophète Daniel (2), les bénéfices de la puissance toujours. J'ai vu une autre classe de fourbes, appelés philosophes, se réunir aux premiers, travailler de concert à obscurcir l'intelligence

(1) Sic et homines principes, non sane justi, ea quæ vana esse noverant, religionis nomine populis tanquam vera suadebant, hoc modo eos civili societati velut arctius alligantes, quo similiter subditos possiderint. (S. AUGUSTIN. De civit. Dei, lib. iv, cap. XXXII.)

(2) Voyez, au chap. xiv, avec quelle énergie Daniel démasque l'hypocrisie du sacerdoce de Babylone, qui a été l'origine de tous les sacerdoces païens.

« PreviousContinue »