Page images
PDF
EPUB

X V I. La Besace.

JUPITER

UPITER dit un jour : Que tout ce qui respire S'en vienne comparaître aux pieds de ma grandeur : Si dans son composé quelqu'un trouve à redire,

Il peut le déclarer sans peur ;

Je mettrai remède à la chose.

Venez, Singe, parlez le premier, et pour cause : Voyez ces animaux ; faites comparaison

De leurs beautés avec les vôtres.

Êtes-vous satisfait ? Moi ! dit-il, pourquoi non ?

(1) Morceau de bois coché par les deux bouts pour y placer deux fardeaux qu'on porte en équilibre sul une épaule.

(2) De bonne humeur.
(3) Faire du bruit en roulant,
(4) Appeller.
(5) Approche-toi un peu de la table;
(6) Aussi bien.
(7) Babiller, gazowillen
(8) Chicane:

XVI. Lou Chambolou " é loủ dous Bissa.

Un jour qu'àu éyro dis sås baunas a

So mojesta Jupiter ,

Foguèt brundis 3 soun touner Per hûchas 4 loû béîtiaüs, màï las quitas personnas. Vàûtréîs , sé dissè-t-éü , parlas mé franchomén, Si l'io càücu dé voù qué né chio pas countén

Dé so taillo, dé so figuro ;

Chiàu troubavo qué lo noturo
L'oguesso fa tro gran, aubé tou tro piti,

Mås surtou tro éybêti ,
Qu'àu présenté so requêto;
Qu'au faze so pétitiü;
Lou vàu réfoundré tou viü
D'àû péz déychant-à lo têto;
É d'au mounl-au sortiro
Tan fi, tan bråvé qu'àu voudro.
Singé ! t'à lo poraülo
Préymo-t-én pàü dé lo tàülo, 5
Sàï-qué-dé-làï 6 ïàï mâs rosoû
Pèr t'àuvis joquétas , lou béü prémiéz de

toà. Tu pourtas toun caur sur to påuto , Véjan! couneyssey-ta dis toan cot càico fauto ?

Anén ! déqué té plaignéî-tu ?

Mé?.... làü n'énvié ré dé dégu, Foudrio bé véy énvio dé cherchas no boreillo & Per dire, né sáž pas counter,

Jupin les renvoya ,

s'étant censurés tous, Du reste , contens d'eux. Mais parmi les plus fous Notre espèce excella; car tout ce que nous sommes , Lynx envers nos pareils , et taupes envers nous Nous nous pardonnons tout , et rien aux autres

hommes : On se voit d'un autre æil qu'on ne voit sonprochain.

Le fabricateur souverain Nous créa besaciers tous de même manière , Tantceuxdu temps passéquedutemps d'aujourd'hui. Il fit pour nos défauts la poche de derrière , Et celle de devant pour les défauts d'autrui.

(19) Se couche.
( 20 ) D'abord.
( 21 ) L'épaule.
( 32 ) Railleur.
( 23 ) Détourne.

[ocr errors]

N'ioguèt pas déymé, dé béüta
Qué n'oguéz lou ti au lou ta.
Per sé, co faï no diférenço ;
Déypéï enté lou jour couménço
Déychénté couéijo 19 lou souléï,

Dégu n'ey fa pèr lou voléï.
N'io pén à soun éyvîs qué n'ayo càüco târo...si

Léy-doun Jupitèr prén no bâro
É coumo d'àu péloû

Loù chasso toù,
É loû léyssèt tàü coum-is éyran :
Mài tài quis sour

un , faudro quîs méyran; Sobéz-vou pèr calo rosou ? Quéy-qué noù portén toù chacun un chambolou

Én-d-un bissa pèr châqué bou ;
Quîs bisså soun pléis dé sotîzas,
Gnién-ó de verdas, gnio de grîzas.
Quellâs d'àû aùtréis soun dovan
É noû lâs vézèn tan-qué-tan. 20
Lâs nôtras soun doréy l’eypanlo, 21
É quéü bissa jomàï né branlo,
Noû né vizén jomài dédïn.

Nôtr-éy molin

N’ey pas pèr n'aůtréis ,
Au né ser mâs-kan pèr loû aùtréis.

Quan càüqué moucandiéz 29 créïro d'ovéy roson

Qu'àu déyvîré 23 soun chambolou.

N'ai-je pas quatre pieds aussi bien que les autres ?
Mon portrait jusqu'ici ne m'a rien reproché :
Mais pour mon frère l'ours, on ne l'a qu'ébauché;
Jamais , s'il me veut croire , il ne se fera peindre.
L'ours venant là dessus on crut qu'il s'allait plaindre.
Tant s'en faut : de sa forme il se loua très-fort,
Glosa sur l'éléphant, dit qu'on pourrait encor
Ajouter à sa queue, ôter à ses oreilles ;
Que c'était une masse informe et sans beauté.

L'éléphant étant écouté ,
Tout sage qu'il était , dit des choses pareilles :

Il jugea qu'à son appetit

Dame balaine était trop grosse. Dame fourmi trouva le ciron trop petit ,

Se croyant pour elle, un colosse.

(9) Une vilaine bête.
(10) Miroir.
(11) A coups de hache.
( 12 ) Un manchon.
( 13 ) Achevé, fini de parler..
( 14 ) Ouvrir.
( 15 ) Gentil.
( 16 ) Se moquer.
(17) De mõnie.

(18) Petit moucheron pas plus gros qu’une pucé, et qui pique les ji unes plantes.

« PreviousContinue »