Page images
PDF
EPUB

XXXII.

Il n'y a peut-être point de vérité qui ne soit à quelque esprit faux matière d'erreur.

XXXIII.

Les générations des opinions sont conformes

XLII.

Le secret des moindres plaisirs de la nature passe la raison.

XLIII.

C'est une preuve de petitesse d'esprit, lorsqu'on distingue toujours ce qui est estimable de

à celles des hommes, bonnes et vicieuses tour-ce qui est aimable. Les grandes ames aiment

à-tour.

XXXIV.

Nous ne connoissons pas l'attrait des violentes agitations. Ceux que nous plaignons de leurs embarras méprisent notre repos.

XXXV.

Personne ne veut être plaint de ses erreurs.

naturellement ce qui est digne de leur estime 1.

XLIV.

L'estime s'use comme l'amour ".

XLV.

Quand on sent qu'on n'a pas de quoi se faire estimer de quelqu'un, on est bien près de le haïr.

XXXVI.

XLVI.

Ceux qui manquent de probité dans les plai

Les orages de la jeunesse sont environnés de sirs n'en ont qu'une feinte dans les affaires. jours brillants.

[blocks in formation]

Il y a peu de passions constantes; il y en a beaucoup de sincères : cela a toujours été ainsi. lorsqu'on distingue toujours ce qui est estimable de ce qui est

[blocks in formation]

2 Non pas l'estime, mais l'admiration. S.

3 Ceux qui manquent de probité, etc. c'est la marque d'un naturel, etc. Ces deux pensées ne semblent pas bien liées l'une à l'autre. Probité et humanité n'ont pas un rapport assez immédiat. S.

4 ceux qui nous font acheter leur probité, etc. On pourroit peut-être accuser cette pensée d'un peu de subtilité venant d'un défaut de précision dans les termes. Il est sûr que celui qui vend sa probité n'en a déja plus, puisqu'il consent à la vendre. Ainsi on ne vend point sa probité; mais on se fait payer de n'en point

avoir. S.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

L.

La conscience, l'honneur, la chasteté, l'amour et l'estime des hommes sont à prix d'argent. La libéralité multiplie les avantages des

richesses.

LI.

LX.

La fortune exige des soins. Il faut être souple, amusant, cabaler, n'offenser personne, plaire aux femmes et aux hommes en place, se mêler des plaisirs et des affaires, cacher son secret, savoir s'ennuyer la nuit à table, et jouer trois quadrilles sans quitter sa chaise : même

Celui qui sait rendre ses profusions utiles a après tout cela, on n'est sûr de rien. Combien une grande et noble économie.

LII.

Les sots ne comprennent pas les gens d'es

prit.

LIII.

Personne ne se croit propre, comme un sot, à duper les gens d'esprit.

LIV.

Nous négligeons souvent les hommes sur qui la nature nous donne quelque ascendant, qui sont ceux qu'il faut attacher et comme incorporer à nous, les autres ne tenant à nos amorces que par l'intérêt, l'objet du monde le plus changeant.

LV.

de dégoûts et d'ennuis ne pourroit-on pas s'épargner, si on osoit aller à la gloire par le seul mérite!

LXI.

Quelques fous se sont dit à table : Il n'y a que nous qui soyons bonne compagnie; et on les croit.

LXII.

Les joueurs ont le pas sur les gens d'esprit, comme ayant l'honneur de représenter les gens riches.

LXIII.

Les gens d'esprit seroient presque seuls, sans les sots qui s'en piquent.

LXIV.

Celui qui s'habille le matin avant huit heures pour entendre plaider à l'audience, ou pour

Il n'y a guère de gens plus aigres que ceux voir des tableaux étalés au Louvre, ou pour se qui sont doux par intérêt.

[blocks in formation]

Il est faux qu'on ait fait fortune lorsqu'on ne sots, que d'être médiocrement estimés des gens sait pas en jouir.

[blocks in formation]
[blocks in formation]

Si la gloire et le mérite ne rendent pas les hommes heureux, ce que l'on appelle bonheur mérite-t-il leurs regrets? Une ame un peu cou- jusqu'à ce qu'ils en aient le pouvoir. rageuse daigneroit-elle accepter ou la fortune, ou le repos d'esprit, ou la modération, s'il falloit leur sacrifier la vigueur de ses sentiments et abaisser l'essor de son génie?

Les hommes ont la volonté de rendre service

[blocks in formation]

LXXXII.

L'avare prononce en secret: suis-je chargé de la fortune des misérables? et il repousse la pitié qui l'importune.

LXXXIII.

Ceux qui croient n'avoir plus besoin d'autrui deviennent intraitables.

LXXXIV.

Il est rare d'obtenir beaucoup des hommes dont on a besoin.

LXXXV.

On gagne peu de choses par habileté 2.

LXXXVI.

Nos plus sûrs protecteurs sont nos talents.

LXXXVII.

Tous les hommes se jugent dignes des plus

Il n'est pas vrai que les hommes soient meilleurs dans la pauvreté que dans les richesses. Il faudroit, ce semble, dans la richesse, pour exprimer l'état de l'homme riche. M.

2 On gagne peu de choses par habileté. Le mot d'habileté est un peu vague. Il signifie sans doute ici adresse ; autrement cette maxime contrediroit la suivante. S.

[blocks in formation]

CVII.

se laver la bouche et à donner audience à son brodeur, se moque de l'oisiveté d'un nouvelliste

Les maximes des hommes décèlent leur qui se promène tous les jours avant diner.

cœur 1.

CVIII.

Les esprits faux changent souvent de maximes.

CIX.

Les esprits légers sont disposés à la complai

sance.

CX.

Les menteurs sont bas et glorieux '.

CXI.

Peu de maximes sont vraies à tous égards.

CXII.

On dit peu de choses solides, lorsqu'on cherche à en dire d'extraordinaires.

CXIII.

Nous nous flattons sottement de persuader aux autres ce que nous ne pensons pas nousmêmes.

CXIV.

On ne s'amuse pas long-temps de l'esprit d'autrui.

CXV.

Les meilleurs auteurs parlent trop.

CXVI.

[blocks in formation]

Si la passion conseille quelquefois plus hardiment que la réflexion, c'est qu'elle donne

La ressource de ceux qui n'imaginent pas est plus de force pour exécuter. de conter.

[blocks in formation]

* La raison nous trompe plus souvent que la nature. On ne Les maximes des hommes décèlent leur cœur. Le proverbe peut entendre par la nature de l'homme, que son organisation indien a dit : Parle afin que je te connoisse. S.

Les menteurs sont bas et glorieux. On pourroit, ce semble, retourner la pensée, et dire : Les gens bus et glorieux sont menteurs; car on est souvent menteur parceque l'on est glovieux, et non pas glorieux parcequ'on est menteur. S.

et l'impulsion qu'il reçoit de ses sens vers les objets. Or, c'est de là que viennent toutes nos fautes et toutes nos erreurs; et non pas de la raison, même quand elle s'égare. M.

» Si les passions font plus de fautes que le jugement, elc. Cette maxime dément la précédente; car les passions sont la na

« PreviousContinue »