Page images
PDF
EPUB

nelle, puis au tribunal de pre- poi al tribunàle di prima istanza; mière instance ; là, je ferai valoir là lo farò valere i suoi diritti vos droits par des mémoires en con memoriali in di lèi favore, votre faveur , j'obtiendrai sen- ed otterrò sentènza che condantence qui condamnera la partie nerà la parte contrària alla restiadverse à la restitution et aux tuzione, ed alle spese. dépens.

Mais si elle interjette appel de Ma s'ègli si appella da questo ce jugement ?

giudizio? Å lors la cause sera portée de- Allora la còsa sarà portàta invant le tribunal d'appel ; et dans nànzi al tribunale d'appello, ed le cas où vous le perdriez et se- in caso che V. S. la perdèsse, che riez débouté de votre demande , fòsse rigettàta la di lèi domanda, mis hors de cour et de procès, je e che fosse mèssa fuòr di còrte, tâcherai de trouver quelque nul- e di processo, procurerò di trolité dans la forme de la procédure vàr qualche nullità nella forma et me pourvoirai en cassation. della procedūra , e mi appellerò

in cassaziòne. N'y a-t-il pas à craindre que Non c'è da temère che le spese les frais du procès n'absorbent del processo assorbiscano il fondo? les fonds? Ecoutez : il est vrai que la jus

Ascolti : è vero che la giustitice n'opère pas pour rien. Mais zia non òpera per niente. Ma in aussi ne trouve-t-on pas des tré- fàtti non si trovano tesòri ògni di. sors tous les jours.

Je vous remercie de votre con- La ringrazio del sùo consiglio, seil, monsieur l'avocat; il me signor avvocato; mi pare che il semble que je ferai encore mieux migliòr partito sarà ancor quello de m'arranger à l'amiable avec di accomodàrmi all'amichevole mon locataire.

col mio pigionante.

DIALOGUE CXIII.

Entre deux gourmands.

Fra dùe golòsi. Que dites-vous du dîner que Che dite del pranzo che il siM. G*** nous a donné hier ? gnòr G*** ci ha dato jèri ?

Il était splendide et d'après les Splèndido, e secondo i gran grands principes de l'art. J'en ai principj dell'arte. Ne ho ancora encore une espèce d'indigestion. una specie d'indigestione.

On fait toujours bonne chère Si màngia sèmpre benissimo in chez lui; mais hier son cuisinier càsa sùa; ma jeri il sùo cuoco s'est surpassé.

ha fàtto miracoli. Il faut convenir que ce cui- Conviène dire che quel cuoco è sinier est un excellent praticien. | un eccellente pratico.

Cela est vrai ; mais notre am- E verissimo; ma il nostro anfiphitryon lui-même est un vrai | triòne pòi , è un vero Lucullo un Lucullus, un parfait dégustateur , fìno assaggiatore delle vivande des mets les plus recherchés. più delicate.

Ce qui m'a fait plaisir, a été Quel che mi piacque mòlto , fu de voir que cela ne l'empêchait di veder ciò che non gl’impediva pas de bien faire les honneurs di far i dovùti onòri della mènsa, de la table, de s'occuper de tout di pensare a tùtti, e di avèr gran le monde, d'avoir soin de garnir cura di ben guarnire i tòndi de' toujours les assiettes des con- convitàti. vives.

Quel excellent bæuf! comme Che buồn mànzo ! quanto èra il était succulent !

sugòso ? Parfait! les meilleurs morceaux Squisito ? i migliòri bocconi del de beuf sont toujours la culotte, | bùe sono sempre la coscia, la cola charbonnée et le trumeau. stola, è la parte posteriore alla

coscia. Et le bas de l'aloyau, et le gîte E la parte bassa del dòrso, e la à la noix !

nòce alla spalla! Convenons que ce plat est le Conveniàmo, che questo piàto è fondement solide de tout bon di- il fondamento sòlido d' un prànzo, ner et le seul mets dont personne ed il sòlo di cùi non si è giammai ne se lasse, quoiqu'on en mange sàzio, quantùnque se ne mangi tous les jours. Les Anglais pré- tutti i giòrni. Con ragione gl'Infèrent avec raison leur rosbif et glèsi preferiscono il loro roasbeef leur bifteck à tous les autres mets. ed il beefstake ad ogni altra vi

vànda. Quel bon pâté de foies d'oies Che buÒn pasticcio di fègati de Strasbourg!

d'òche di Strasburgo. Ah! vivent les foies d'oies ! Ah! vìvano i fègati delle oche! Strasbourg n'aurait pas d'autre Quando anche Strasburgo non mérite que de nous fournir de ces avésse altro mérito che di sommiexcellents pàtés, de la choucroûte nistràrci dègli eccellenti pasticci, et du kirschwaser, qu'elle serait dei càvoli salati, e dell'acquavite à mes yeux une ville de premier di cerase, sarebbe per me una ordre.

città di primo ordine. Comment avez-vous trouvé le Còme vi è piaciuto l'intừngolo. ragoût ?

Parfait ! c'est par les sauces Estremamente! sono le salse che qu’un cuisinier peut faire briller dånno lùstro all'abilità d'ùn cuòson talent. Un auteur a comparé co. Un autòre ha paragonato le difles divers services d'un festin aux ferènti portàte d'una tavola còlle diverses parties d'un édifice, et varie parti d'un edifizio; ègli ha démontré les rapports qui se trou- evidentemente dimostrato le atvent entre les potages, les hors- tenenze che sòno fra le minestre, d'euvres, les entrées, les rôtis, gli antipasti, gli arròsti, i trales entremets d'un dîner, et le ves- mèssi d'un pranzo, ed il vestì tibule , les entresols, le premier bolo, i mezzanini , il primo piàétage, les mansardes d'un palais no, e le soffitte d'un palazzo somptueux.

sontuòso.

e

recors.

[ocr errors]

Cette comparaison est ingé- Questo paragone è ingegnoso. nieuse.

Il a mis ensuite les sauces en Pòi ha messo le salse a conparallèle avec les meubles qui fronto co' mòbili , che adornano garnissent les appartements de

ce gli appartamenti di questo ricco riche édifice: il serait inhabitable edifizio : senza mòbili, dice, sasans meubles, dit-il; de même rèbbe inabitabile , siccome senza sans les sauces et les assaisonne- le sålse, e senza i condimenti, ments, un dîner serait aussi nu un pranzo sarebbe nudo: sarebbe qu'une maison qui vient d'être come una casa , che sia stata visivisitée par les huissiers et leurs tàta dai sergènti di giustizia ,

da' loro ajutànti. Oh, que cet auteur a raisonné Questo si chiàma ragionàr giùjuste ! c'était un homme de goût sto! costùi èra uòmo di gusto per dans toute la force du terme. eccellenza.

J'ai bien ri dernièrement d'un Ultimamente un originale mi original qui osait me soutenir ha fatto smascellár dalle risa voqu'il fallait manger pour vivre et lèva sostenermi, che bisogna mannon vivre pour manger.

giàre per vivere, e non già vì

vere per mangiare. L'avare de Molière voulait faire Questa sentenza l'avàro di Moécrire cette belle maxime en let- lière la voleva far iscrivere in tres d'or dans sa salle à manger. lèttere d’Òro, nella sala. Non v'ha Il n'y a qu'un avare ou un pauvre che l'avàro o il pitòcco che sia misérable qui puisse tenir un pa- capace di parlare così. reil langage.

Mon penseur , qui cependant Quel pensatore, il quale per àln'est ni pauvre ni avare, a voulu tro non è povero, nè avàro , ha me persuader qu'il dîné parfai- volùto persuadèrmi , che prảnza tement avec un potage, du bouilli, egregiamente con una minèstra , un peu de légumes, un rôti et un pò di lèsso, alcùni legumi, un une salade.

arròsto , ed un'insalata. C'est donc un imbécile, qui ne E dùnque un milènso, una piànsait que végéter et qui ne connaît ta nata per vegetare, che non copas les douceurs de la vie ? nòsce le dolcezze della vita.

Vous avez raison, mon ami, Avète ragione, amico; ma parmais parlons bas; car si tout le liàmo piano; perchè se tùtti avèsmonde avait notre goût, les mor- sero il nostro gusto, i bocconi deceaux délicats deviendraient trop licàti diverrèbbero tròppo ràri. rares.

DIALOGUE CXIV.
Une galerie de tableaux.

Una galleria di quàdri. Voulez - vous me permettre , Vuolella permettermi, Signore, Monsieur, de voir votre belle col- di vedèr la sua bella collezione lection de tableaux ?

di quàdri?

Un peu.

Avec grand plaisir. Vous êtes Con sòmmo piacere. Ella è arsans doute artiste?

tista senza dubbio? Pardonnez-moi , je ne suis que Mi perdòni, sono semplice diletsimple amateur.

tante. Par conséquent connaisseur. E però intendènte.

Un tantino. Regardez ce tableau original de Guàrdi quest' originale di RùRubens. Vous admirerez sans bens. Ammirerà forse insieme con doute avec moi la fraîcheur du me la freschezza del colorito, e la coloris et la manière grande et manièra grande, e làrga di questo large de ce maître célèbre! cèlebre maestro!

Rubens est, sans contredit, le Certamente Rubens è il primo premier coloriste; ses composi-colorìsta; le sue composiziòni sòno tions sont admirables, ses figures ammirabili, le sùe figure sòno persont parfaitement groupées; mais fettamente aggruppåte; ma molto elles manquent souvent de cette spesso mancano di quel nobile dinoblesse de dessin qu'on ne trouve sègno che non tròvasi che appo que chez les anciens, que malheu- gli antichi, di che ègli ne trascuro sement il a négligé d'étudier. disgraziatamente lo studio.

Que dites-vous de ce Rembrandt? Che dice di questo Rembrandt? Trouvez ailleurs cette harmonie de mi trovi in altri questa armònia tons, de couleurs, cette force di colori, questa fòrza ,d'espresd'expression.

sidne! Aucun peintre, à la vérité, ne In verità, non v'ha pittore che peut lui être comparé pour le a lùi si possa paragondre ne'chiarclair-obscur. Quel dommage que oscuri. Peccato, che nelle sùe ses cuvres laissent à regretter opere dèbbasi desiderare la corla correction du dessin !

reziòne del disegno. Passez ici, et contemplez ces Venga quì, ed ossèrvi quèsti lamorceaux de Téniers, de Gérard vori di Teniers, di Gerardo Dow, Dow, de Van Ostade, cette bataille di Van Ostade, questa battaglia de Wouwermans, ce paysage de di Wouwermans, quèsto quadro Berghem, cette marine de Back, del paesista Berghem , questa huysen ; ces animaux de Paul marina di Backuysen, quèsti aniPotter et ces fleurs de Van Huy- mali di Paolo Potter, e questi sum. Ces chefs-d’æuvre ne lais- fiori di Van Huysum; questi càpi sent rien à désirer pour la pureté d'òpera non lasciano nulla da dedu dessin, le naturel, la vérité, siderare in quanto al disegno pules effets piquants de lumière et rissimo, al naturàle, alla verità, le fini précieux.

e agli effetti piccanti della lùce,

ed al prezidso finìto. Mais pourquoi ne possédez-vous Ma perchè non possiede nulla rien des écoles italienne et fran- | delle scuole italiana e francèse ? çaise ?

L'école flamande fait seule mes La sòla scùola fiamminga fa la délices.

mia delizia. Convenez pourtant que chez la Convènga però che in quàsi plupart des peintres flamands on tùtti i pittori fiamminghi non si

avec

ne trouve qu'ane imitation ser- trova che una servìle imitazione vile de la nature, peu d'invention, della natura, pòca invenziòne, peu d'ordonnance et point de gé- pochissimo ordine, e nessùn gènio. nie. Quelle différence du divin Che differenza daldivino Raffaele, Raphael, du Titien, du Corrége, dal Tiziano, dal Corrèggio, dal du Poussin, de Lesueur et même Poussin, dal Lesueur, e pur anche de l'école française moderne ! dalla moderna scuòla francèse.

Oh! ne me parlez pas de cette Oh, non mi parli di quest'uldernière.

tima! Ne confondez pas Boucher, Non confònda Boucher, Vanloo, Vanloo, Pierre, et autres peintres Pierre, ed altri pittori dell'accade la ci-devant académie, dèmia, così detta altre volte, con ceux qui depuis peu ont ramené quèi che da pochi anni in quà l'art à ses vrais principes, et qui hanno ritirato l'àrte à suoi veri font actuellement la gloire de l'é- i principi, e che fanno oggidà la cole française.

glòria della scuola francèse. Qui sont donc ces génies su- Quali sono dùnque quèsti inblimes ?

gègni sublimi? Parmi trois cents artistes dis- Fra trecento artisti distinti che tingués qui se trouvent à Paris, je si trovano in Parigi, potrei citarpourrais vous en citer une ving- gliene una ventina , a quali altro taine qui n'auraient besoin que de non manca che di morire per rènmourir, pour devenir immortels. dersi immortali.

Il est vrai que rarement on rend E vero che di ràdo si fa giujustice aux grands hommes avant stizia agli uomini grandi, prima leur mort.

della morte loro.

DIALOGUE CXV.

pas !

Des chances du commerce. Delle vicende del commercio.

Savez-vous la grande nouvelle? Sapète la gran novità ? il banle banquier N... vient de suspen- | chière N... ha testè sospeso i suòi dre ses paiements.

pagamenti. Vous m'étonnez. Cela ne se peut Stupisco. Non è possibile! Il a proposé un accommodement Ha proposto di venire a composes créanciers et leur a demandé siziòne co'suoi creditori, ed ha un atermoiement.

loro chiesto una dilazione. Mais cet homme possède une Ma quest'uomo possiède facoltà fortune immense; il a placé des immense; ha messo al banco cafonds considérables dans la ban- | pitàli ragguardèvoli. que.

Il n'est pas moins vrai qu'il Eppure sarà costretto di dichiasera obligé de déclarer sa faillite rare il sùo fallimento, e l'imposet son insolvabilité.

sibilità di pagàre. Ce ne peut être qu'une suspen- Questo non può esser che un sion momentanée. "Je le connais ritardo momentáneo. Lo conosco

« PreviousContinue »