Page images
PDF
EPUB

Metz, dont le père avait laissé huit (17) Le cardinal d'Estrées, ou M. enfans qui héritèrent chacun d'un mil. de Pompone. lion. Ils furent taxés à la chambre (18) Le duc de Lauzun , qui a été de Justice à cent mille écus chacun, favori du roi , puis disgracié et envoyé qu'ils payèrent.

en prison à Pignerol, où il a été pen(12) Le prince de Mecklembourg. dant dix ans; ensuite revenu et rentré

(13) D’Halogni , maréchal de Ro- dans les bonnes grâces de mademoichefort, porte trois fleurs de lis d’ar- seille de Montpensier, qui lui a dongent en champ de gueules. Le comte né St.-Fargeau et 30,000 livres de d'Hastaing porte trois fleurs de lis d’or rente sur les gabelles du Languedoc ; dans un champ d'azur au chef d'or. depuis brouillé avec elle, et enfin exLe sieur de S. Mesmin, à Orléans, clu de la cour. porte quatre fleurs de lis d'or en champ (19) Pelletier, le ministre. d'azur ; et de Goulaine , de Bretagne, (20) MM. de Pontchartrain, Chami-partie de France et d'Angleterre, millard et de Chanlais.

(14) Terrat, chancelier de Monsieur. (15) C'était un usage à Paris que les

CHAPITRE IX. nouvelles mariées recussent, les trois premiers jours, leurs visites sur un lit,

DES GRANDS. où elles étaient magnifiquement parées, en compagnie de quelques demoiselles (1) Le grand prieur. de leurs amies.

(a) De Saint-Pouange.

(3) De Louvois.
CHAPITRE VIII.

De Pontchartrain.
DE LA COUR.

(5) De Roquette , évêque d'Autun.

(6) Le roi Jacques II, auprès duquel (1) D’Aubigié, frère de madame de il voulut s'insinuer. Maintenon.

7 De la feuillade. (2) Le marquis de Caretti, médecin (S) Plusieurs grands seigneurs, qui empirique.

portent ces noms, comme César de (3) Le duc de Bouillon': son château Vendôme , Annibal d'Estrées, Herest à Sedan,

cule de Rohan, Achille de Harlay , (4) De Tonnerre, évêque de Noyon. Phébus de Foix, Diane de Chasti

5) Cela est arrivé à M. de Luxem- niers. bourg, quand il entra dans le com- (9) Les ministres. mandement des armées.

(10) De Harlay, premier président. (6) Ce Fabri fut brûlé.

(u) Le meme ayant recu vingt-cinq G La Couture, tailleur d'habits de mille' livres que le président de la Bamade, la danphine; il était devenu fou. rois lui avait légués, il se transpoila à

(8) Le marquis de Vaides, revenu Fontainebleau , où la cour était alors, de son exil de vingt années.

et pardevant un notaire royal, il dé(9) Le duc de Beauvilliers.

clara cette somme au profit des pau(ro) M. de Villeroi, archevêque de vres. Lyon, ou le chevalier Hautefeuille, (12) De Harlay, archevêque de Paambassadeur de Malte.

ris, mort subitement en sa maison de (1) Le père la Chaise, jésuite et con- Conflans. fesseur du roi.

(013) Le marquis de Dangeau. (12) De Pompone , disgracié depuis la paix de Nimègue ; ou M. de CHAPITRE X. Luxembourg , disgracié lors de la recherche des poisons, et revenu depuis DU SOUVERAIN OU DE LA RÉPUBLIQUE. en faveur,

(13) Le maréchal de Villeroi, lors (1) Beau-frère de M. de Boisfranc, de l'élévation de M. Pelletier au con- maître des requêtes. trôle général, s'écria qu'il en était ravi, (2) Les nouvellistes. parce qu'ils étaient parens, bien qué (3) L'abbé de Sainte-Hélène , froncela ne fût pas vrai.

deur. (14) De Louvois, mort subitement (4) Anti-frondeur, le sieur de Mou

linet. (15) L'abbé de Choisy.

(5) Le faux bruit qui courut de la (16) Buntems, concierge , valet-de- mort du prince d'Orange , depuis roi chambre du roi, gouverneur de Ver- d'Angleterre, sailles.

(6) Madame de Maintenon.

en 1691,

6) La même.

naturel du comte de Soissons, tué à la (8) Les cardinaux d'Amboise et de bataille de Sedan en 1641 : il était Richelieu. Le premier était ministre borgne. de Louis XII.

(8) De Lauzun. (9) Les héritiers des cardinaux de

(9) De la Feuillade, de la maison Richelieu et Mazarin.

d'Aubusson , gouverneur du Dauphiné, (10) Le cardinal d'Amboise. (u) Le cardinal de Richelieu.

et colonel du régiment des Gardes

Francaises , qui a érigé la statue du (12) Colbert, quand il conseilla au

roi à la place des Victoires. roi le remboursement des rentes de la maison-de-ville ; ce qui a ruiné bien

(10) Le roi Jacques II, qui s'était des familles,

rendu illustre dans le temps qu'il coni(13) De Pompone.

mandait la flotte d'Angleterre en qua(14) Portrait de Louis XIV.

lité de duc d’York.

(1) De Harlay, archevêque de PaCHAPITRE XI.

ris, qui a toujours eu quelque mai

· 'tresse : long-temps mademoiselle de DE L'HOMME.

la Varennie; depuis madame de Bre

tonvilliers; ensuite madame la du(1) De Brancas, chevalier d'hon- chesse de Lesdiguières ; et enfin la neur de la reine-mère , frère du duc fille d'un marchand. de Villars. L'on conté de lui diffe- (12) Le cardinal de Bouillon. rentes sortes d'absences d'esprit. L'a- (13) Boutillier de Rancé, qui a été venture de la perruque lui arriva chez abbé de la Trappe, où il a mené une la reine. L'on veut qu'il oublia, le vie triste , dure et austère : ou le car · jour de ses noces, qu'il était marié. dinal le Camus, évèque de Grenoble,

(2) L'abbé de Mauroy , ci-devant qui a été fort débauché. aumônier de mademoiselle de Mont

. (14) Le dictionnaire de l'Académie. pensier , sujet à une infinité d'absences d'esprit : étant allé, de la part de Ma

(15) Lestrot, administrateur et prodemoiselle, parler de quelques affaires viselir des prisonniers : ou Pellisson, au père la Chaise, il le traita d’Altesse maitre des requêtes , qui avait l'écoroyale ; et rendant réponse à Made- nomat des évêchés et des abbayes. moiselle , il la traita de Révérence. (16) De Villeroi. Une autre fois étant habillé pour dire (17) De Mennevillette , père du présa messe , il l'aurait commencée si son sident de ce nom : ou le marquis de laquais ne l'eût averti qu'il avait pris Sablé, de la maison de Léonne. médecine, et ensuite un bouillon. Une (18) L'abbé Danse, chanoine de la autre fois, il entonna le commence- Sainte-Chapelle. ment des vêpres par l'Ite, missa est.

(19) Le comte d'Olonne, ou de Il donna trois fois la nomination d'un p même bénéfice à trois différentes per

Broussin.

(20) Le comte de Montluc, frère sonnes, et puis voulut s'inscrire en faux, prétendant ne l'avoir donnée

du marquis d'Alluye. qu'à une seule ; et il eut de la peine à (21) Les appartemens de Versailles, le croire après qu'on lui eut présenté ou Marli, où le roi défrayait toute la ces trois nominations.

cour avec une magnificence royale. (3) Le duc de Gèvres, ou Banse le (22) Le duc de Villeroi. père; ou M. Talon , président à mortier, qui a fait enfermer son fils uni

CHAPITRE XII. que à Saint-Lazarre, en 1695, parce qu'il s'était amouraché de la fille d'un

DES JUGEMENS. chirurgien.

(4) Ľ'on tint ce discours à madame (1) Faux dévot. de Montespan aux eaux de Bourbon , (2) Le Basque, ou Pecourt. où elle allait souvent pour des mala (3) La Dancourt. dies imaginaires.

(4) Champmelé, ou Baron. (5) Le prince de Conti , qui gagna (5) Mademoiselle Scudéri. la petite vérole auprès de la princesse (6) L'abbé de Rubec. sa femme, qu'il n'aimait pas : il en GM. le Normand, ou M. d'Apoigni. mourut, et sa femme en guérit. (8) Benoît, qui a amassé du bien en (6) Dé Louvois.

montrant des figures de cire. G) Le chevalier de Soissons, fils (9) Barbereau, qui a amassé du bien

[ocr errors]

I

en vendant de l'eau de la rivière de (38) L'empereur. Seine pour des eaux minérales.

(39) Le turc. (10) Caretti, qui a gagné du bien par

(40) Le pape Innocent XI. ' quelques secrets qu'il vendait fort cher. (41) Les Anglais. (11) M. Bontemps.

(42) Les balles de mousquet. (12) Ceux de Siam, qui vinrent à (43) Les boulets de canon. Paris dans ce temps-là.

(44) Les bombes. (15) De Noailles, archevêque de (45) C'est sans doute ce morceaux Paris; ou M. le Camus.

qui aura donné à Voltaire l'idée de (14' De Harlay, premier président. son Micromégas.

115) Pellisson, maître des requêtes , (46) Le prince d'Orange. historien du roi et de l'Académie, très (47) L'Angleterre. laid de visage , mais bel esprit.

(48) Le prince d'Orange, devenu (16) Faux dévot.

plus puissant par la couronne d’An(17) La Fontaine.

gleterre , s'était rendu maître absolu (18) Pierre Corneille.

en Hollande, et y faisait ce qu'il lui (19 Santeuil, religieux de Saint- plaisait. Victor , auteur des hymnes du nou- (49) Les Anglais. veau bréviaire, et l'un de nos meil- (50) Allusion à ce qui se passa en leurs poëtes latins modernes.

1690 å la Haye, lors du premier re(20) Pelletier de Sousy, intendant tour du prince d'Orange de l’Angledes finances.

terre, où les ligués se rendirent, et (21) Son frère le ministre.

où le duc de Bavière fut long-temps à (22) L'Académie francaise.

attendre dans l'antichambre. (23) La Bruyère.

(51) L'empereur. 24 Le Teilier, chancelier de France, (52) Armes de la maison d'Autriche. ou M. de Louvois. (25) Penautier, receveur-général du

CHAPITRE XIII.
Clergé de France, accusé d'avoir em-
poisonné M***, trésorier des états de
Bourgogne; de laquelle accusation il

DE LA MODE. a été déchargé par un arrêt sollicité par M. le Bours, son beau-frère. (1) Sachot, curé de Saint-Gervais, (26) Marquis de Montrevel.

qui exhortail toutes les personnes de (27) Le pape Innocent XI, qui a qualités à la mort. Le père Bourdaloue changé du blanc au noir des sentimens lui succéda dans cet emploi. qu'il avait étant cardinal, à ceux qu'il (2) Caboust, sicur des Costeaux, a ens étant pape.

avocat au parlement. (28) Cela est arrivé à M. de Vauban (3) Marlet, avocat. après la prise de Namur par le prince (4) Le père Menestrier , jésuite. d'Orange en 1695.

5) De Gaignières, écuyer de ma(29) Allusion à plusieurs courtisans demoiselle de Guise'; ou de Berinet particuliers qui allèrent voir le siége ghem , premier écuyer du roi. de Namur , en 1693, dans une très- (6) Moret, conseiller. mauvaise saison.

G) Thevenot et Lacroix. (30) Le dauphin.

(8) Amelot. Sa maison était dans la (31) Contre la maxime latine et tri- vieille rue du Temple. viale.

(9) Morin le joueur. (32) Guillaume de Nassau, prince (10) Ces barbeaux, qui croissent pard'Orange , qui entreprit de passer en mi les seigles, furent un été à la mode Angleterre, d'où il a chassé le roi dans Paris. Les dames en portaient Jacques II, son beau-père.

des bouquets. (33) Le duc Charles de Lorraine, (u) De Bourlon. beau-frère de l'empereur Léopold Ier. (12) Habits des Orientaux.

(34) Le faux bruit de la mort du (13) Offensives et défensives. prince d'Orange , qu'on croyait avoir (16) Le duc de Beauvilliers. eté tué au combat de la Boyne.

(15) Fausse dévotion. (35) Le prince d'Orange."

(16) Faux dévot. (36) Le roi Jacques II.

(17) Faux dévots. (37) Louis XIV, qui donna retraite (18) Le duc de Beauvilliers, gouà Jacques II et à toute sa famille, verneur des enfans de France, 'et chef après qu'elle eût été obligée de quitter du conseil des finances. Il s'empara de l'Angleterre.

tout le bien du duc de Saint-Aignan

e duc et défend!

(15)

son père, n'en paya point les dettes, Théatins, composés par Laurentani, et se jeta dans la dévotion.

Italien , qui a élé depois maître de la (19) De Mauroy, qui, étant mous- musique du pape Innocent XII. quetaire , se fit prêtre à Saint-Lazare (13) De Blampignon, curé de Saintoù il avait été mis pour son liberti- Médéric , homme à bonnes fortunes, nage. Il y vécut douze ans d'une ma- et qui a toujours eu sous sa direction nière assez régulière, ce qui lui fit les jolies femmes de sa paroisse; ou donner la cure des Invalides, mais Hameau, curé de Saint-Paul. ensuite il revint à ses premiers excès ;

(14) Perceval, vicaire de Saint-Paul. et ses dépenses avec les femmes furent (16) Le Senr, qui n'était pas prêtre telles que pour les soutenir il engagea

quand il fut fait curé de Saint-Paul. le patrimoine des Invalides : après

(16) Les dignités de la Sainte-Chaavoir entretenu assez long-temps mademoiselle Doujat, il avait fini par lui pelle

(17) Mademoiselle Fodet, fille de donner cinquante mille francs en la mariant avec M. le Boindre, conseiller

Morel, de la chambre aux deniers. au Parlement. Tout ceci s'étant en

(18) Le marquis de Richelieu,

10 Le marquis suite découvert, il fut condamné à une (19) Mademoiselle Mazarin, fille du prison perpétuelle, et fut envoyé à l'ab. duc de ce nom. baye des Bernardins de Sept-Fonts, ,

(20) Le prince de Montauban, MM, où il mourut assez repentant de sa vie de Pons, Belot, de la Salle. déréglée.

(21) La présidente le Barrois, (20) Fausse.

(22) Billets et obligations. (21) Fausse.

(23) Le receveur des confiscations, (22) Madame de Pontchartrain. ou la charge de surintendant des fi

nances. CHAPITRE XIV.

(24) Allusion à la banqueroute faite

par les hôpitaux de Paris et les IncuDE QUELQUES USAGES.

rables en 1689 : elle fit perdre aux par

ticuliers qui avaient des deniers à (1) Allusion au pélican que portent

fonds perdu sur les hôpitaux la plus les Camus dans leurs armes.

grande partie de leurs biens. Cette (2) Allusion à ce que Monsieur,

banqueroute arriva par la friponnerie pour s'approcher du Dauphin, ne de

de quelques uns des administrateurs voulait plus qu'on le traitât d’Altesse que l'on chassa, et dont le principal royale, mais qu'on lui parlât par Vous,

était un nommé André-le-Vieux , facomme l'on faisait à Monseigneur et

meux usurier. aux Enfans de France.

(25) Bourvalais. (3) De Dangeau, ou le Camus de .. (26) Sous le premier président de Vienne, qui se fait descendre de l'a

Novion. miral de Vienne; ou Langlois de

(27) Procès par écrit. Rieux.

(28) Il y a un arrêt du conseil qui (42 Laugeois, qui se fait appeler oblige les conseillers à être en rabat; de Laugeois.

avant ce temps-là ils étaient presque (5) Deltrieux, qui se fait nommer toujours en cravate. de Rieux,

(29) Le Châtelet, (6) Langlois , fils de Langlois, rece (30) Fautrier, avocat. veur aux confiscations du Châtelet, (31) Le marquis de Langlade, inqui se fait appeler d'imbercourt. nocent, condamné aux galères , où il

(7) Sonnin, fils d’un receveur de est mort. Le Brun, appliqué à la quesParis, qui se faisait nommer de Son tion, où il est mort. Le premier avait ningen,

été accusé d'un vol fait à M. de Mon_ (8) Les Jésuites, ou les Célestins. gommery; et le voleur, qui était son Ces derniers jouissaient des mêmes aumônier, fut trouvé depuis , et pendu. priviléges que les secrétaires du roi. Le second fut accusé d'avoir assassine . (9 Maison religieuse qui, pour jouir madame Mazel, et pour cela mis à la des priviléges et franchises accordés question. L'assassin, nommé Berri , à la noblesse, avait acquis une charge qui était fils naturel de ladite dame de secrétaire du roi.

Mazel , parut depuis , et fut puni. (10) Tapisseries.

(32) De Grand-Maison, grand-pré(11) Le motet, traduit en vers fran- vôt de l'hôtel, a fait rendre à Saintçais par L. L.....

Pouange une boucle de diamans qui (12) Allusion aux saluts des pères lui avait été dérobée à l'Opéra.

[graphic]
[ocr errors]

(33) Le président de Mesme et le (2) Manière de prêcher de l'abbé lieutenant-civil.

Boileau. (34) L'abbé de la Rivière , évêque (3) Le père Séraphin, capucin. de Langres.

(4) L'abbé Fléchier , depuis évêque (35) La princesse de Carignan , le de Nîmes ; ou le père Senault, la président Larché.

Roche, et autres. (36) Hennequin, procureur-général (5) Le père Soanen, grand prédicaau grand conseil, avait été fait léga- teur, évêque de Senez. taire universel , par le testament de (6) L'abbé Bouin grand faiseur de madame Valentin, dans la vue qu'il

portraits en chaire, habile prédicateur, remettrait les biens, comme étant un

et grand joueur. fideicominis. Mais le sieur Hennequin voulant s'approprier les biens mêmes,

6) Le père Gonnelieu , jésuite. ayant pris le deuil et fait habiller tous (8) Le père Bourdaloue. ses domestiques, M. Valentin fit pa- (9) L'abbé Boileau, et Fléchier. raître un autre testament en faveur de (10) Contre les oraisons funèbres. M. Bragelonne , qui révoquait le pre

(11) L'abbé de Roquette ayant à mier, et qui a été confirmé, celui-ci

prêcher devant le roi un jour de jeudi ayant mieux entendu l'intention de la

saint, avait préparé un discours , défunte. (37) M. et madame de Valentin

rempli des louanges du souverain; mais

le roi n'ayant pu y assister , l'abbé n'o(38) De Bercy.

sa monter en chaire. (39) Le duc de Duras.

(12) Fléchieri (40) Il prétend parler du combat de

(13) Contre les oraisons funèbres. Valcourt, ou du maréchal d'Humière. (41) De Renoville.

(14) Gédéon Pontier , auteur du Ca(42) Les Daquin.

binet des Grands. (23) Caretti , ' Italien qui a fait quel (15) Bossuet, évêque de Meaux, ques cures qui l'ont mis en réputation. Pey

peu aimé des jésuites. Helvétins, Hollandais , avec la racine (16) Le père de la Rue. d'ipecacuanha, pour le flux de sang, a gagné beaucoup de bien.

CHAPITRE XVI. (44) Fagon, premier médecin du

DES ESPRITS FORTS. roi , qui a succédé, par la protection de madame de Maintenon, à Daquin, (1) Non mariée. disgracié en 1694 par trop d'ambition,

bition, (2) Le comte d'Olonne dit au lit de et pour avoir demandé au roi la place

e la mort, quand on vint l'avertir que

a de président à mortier pour son fils, M.

· M. CORNOUAILLE, vicaire de Saintintendant à Nevers ; et outre cela l'ar- Eustache. entrait pour le confesser: chevêché de Bourges pour un autre See

SERAI-JE ENCORNAILLÉ JUSQU'A LA fils , siniple agent du clergé. (45) Les Français et les Espagnols. (3) De la Feuillade, ou de Louvois,

ou de Seignelai. CHAPITRE XV, .

(4) L'ambassade des Siamois enDE LA CHAIRE.

voyée an roi en 1680.

(5) Objection ou système des incré(1) Le Tourneux , grand prédica- dules. teur.

(6) Supposition des incrédules.

e les Espagnols. MORT ?**

« PreviousContinue »