Page images
PDF
EPUB

Séï "sungnias 23 qué subré so této
L'ovio tou l'argén dé lo fêto.
Én sàutican, 34 lo Peyrouni
Foguèt sàuticas lou couessi
Vàï-tér fâs fiché lou toupi ;
Au toumb-au mitan, 25 d'àu chomi;
É vèi-qui lou la dîs lo faigno. 26
Adiü lou chatéü én Espagno
Adiü loʻ vacho , lou védéü;
Lou por ; loù pouleîs , lou troupéü ;

Lo s’én tourn-à loustàü plo tristo; S'escuzo dé sounmièr aupèt de soun Botisto : Màï s'én fàutèt dé ré qué lou brâvé Tistou

L'y poreisso dé soun billou , 27 Pèr l'y aprénéï á sé dounas de gardo,

Au lèt dé tan fàs so bovardo.

[ocr errors]

Quéü count-ex counogu pèr-tou
Loû messurs l'an méï én chansou,
Én opéra, én coumédio,
Is risén dé quello folio
Aux déypéns d'àu paubré péyzan.

Sanjiü ! 28 quis nén risan pas tan,
Car is nén fan be piểi , aube documin autan,
Quan dé toupis dé la vézén-nod sur lås têtas
D’åû pétréîs d'àû soudårs , dé lâs quîtas ménétas;

Más co far coum-au coboré,
Faüto dé bounhur àu d'odresso
Toû quis qué countén séï l'hotesso
Soun vira 29 dé countà douâ vé. 30

XXVIII. Le Lion devenu vieux.

Le lion, terreur des forêts , Chargé d'ans , et pleurant son antique prouesse , Fut enfin attaqué par ses propres sujets,

Devenus forts par sa faiblesse. Le cheval s'approchant lui donne un coup de pied, Le loup un coup de dent, le beufun eoup de corne. Le malheureux lion, languissant , triste et morne

(1) Qui avait fait. ( 2 ) Accablé. (3) A la fin. (4) Aucun d'eux. (5) Cheval. (6) Lui donne, lui applique. (7) Le bouf. (8) Fit. €9) Jeune. (10) Attend. (11) Vint. ( 12 ) Deux fois.

XXVIII. Lou Lioun qu'éï véngu viei.

U

N lioun qu'ovio fa i tou trémblas
Dîs loù bos dé soun vésinage,

Obroca a sou lou pêï dé l'age
A lo fi-de-lâs-fis 3 sén qu'àu né po pûs nás.

D'àûtréis aussi au counéguérén
É toù loû béytiàüs s'én vénguêrén
L'y fås chacun so deyrosiä;
Pén dé is 4 n'én guèt coumpossiü

Jomàï pûs tall-insoulenço.
Qu'éï lou chováü 5 qué coumenço

Au l'y par-un 6 boun co dé pèt ,
Lou biàu 7 l'y par-un co dé corno ;
Lou pàubré koun au suffriguèt
É

so figuro trist-é morno
Foguèt 8 bé couneytré d'obor
Qu'àu n'éyro pûs jàuné 9 ni for.
Au mèt lo mo sur lo coussinco ,
Eypéro 10 lo mor én possingo
É sén qu’àu ò mérita

Dé n'éysséī pas mier trota
Mås quan l'âne venguèt 11 l'y m'opouyas no ruado

Ah l'y dissèt-éü, comorado!
Moun armo! quéï muriz doua vé 12
Dé mé verré însultà pèr caücu coumo té.
Peut à peine rugir par l'âge extropié.
Il attend son destin sans faire aucunes plaintes ,
Quand voyant l'âne même à son antre accourir :
Ah! c'est trop, lui dit-il : je voulais bien mourir;
Mais c'est mourir deux fois qu& souffrir tes
Richéîs ! tou lou moundé v’énsénço;
Mås l'éyzamplé dé quéü baudèt
Vou moutro qué dîs l'éndigenço
Chacyn vou butirio 13 d'àu pèt.

atteintes.

(13) Repoussera.
(14) Tourmenter.
(15) Au lieu de.
( 16 ) Je vais patir.

1

Si vôtré crédit, votro forço
Né servén mâs à tréblas 14 lou pitis

Au-lèit 15 dé v'oun fâs d'àû omis Quan vôtr-otorita àuro préĩ càüquéntorço ,

Vou podéz dîré vàu potiz. 16

« PreviousContinue »