Principes de la littérature, Volume 4

Front Cover
Desaint & Saillant, 1775
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 72 - C'est pour elle, en un mot, que j'ai fait vœu d'écrire. Toutefois, s'il le faut, je veux bien m'en dédire, Et, pour calmer enfin tous ces flots d'ennemis, Réparer en mes vers les maux qu'ils ont commis, Puisque vous le voulez, je vais changer de style.
Page 259 - Je vous donne avec plaisir le dessus de tous les paniers , c'est-à-dire la fleur de mon esprit , de ma tête , de mes yeux , de ma plume , de .mon écritoire , et puis le reste va comme il peut.
Page 90 - Je vais, lui dit ce prince, à Rome où l'on m'appelle. Quoi faire? — L'assiéger. — L'entreprise est fort belle, Et digne seulement d'Alexandre ou de vous; Mais , Rome prise enfin, seigneur, où courons-nous? — Du reste des Latins la conquête est facile.
Page 90 - Courir delà le Gange en de nouveaux pays, Faire trembler le Scythe aux bords du Tanaïs, Et ranger sous nos lois tout ce vaste hémisphère. Mais, de retour enfin, que prétendez-vous faire? — Alors, cher Cinéas, victorieux, contents, Nous pourrons rire à l'aise et prendre du bon temps.
Page 166 - Dieu qui le conduit et qui le guide : s'il défend des places, il sait qu'on les défend en vain si Dieu ne les garde : s'il se retranche, il lui semble que c'est Dieu qui lui fait un rempart pour le mettre à couvert de toute insulte : s'il combat, il sait d'où il tire toute sa force ; et s'il triomphe, il croit voir dans le ciel une main invisible qui le couronne.
Page 95 - LA FORTUNE Fortune dont la main couronne Les forfaits les plus inouis, Du faux éclat qui t'environne Serons-nous toujours éblouis ? Jusques à quand, trompeuse idole, D'un culte honteux et frivole Honorerons-nous tes autels ? Verra-t-on toujours tes caprices Consacrés par les sacrifices Et par l'hommage des mortels...
Page 176 - Elle va descendre à ces sombres lieux, à ces demeures souterraines, pour y dormir dans la poussière avec les grands de la terre, comme parle Job ; avec ces rois et ces princes anéantis, parmi lesquels à peine peut-on la placer, tant les rangs y sont pressés, tant la mort est prompte à remplir ces places. Mais...
Page 177 - Tertullien , parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps; il devient un je ne sais quoi qui n'a plus de nom dans aucune langue...
Page 155 - ... c'est une multitude d'âmes, pour la plupart viles et mercenaires, qui , sans songer à leur propre réputation , travaillent à celle des rois et des...
Page 250 - O toi qui follement fais ton Dieu du hasard , Viens me développer ce nid qu'avec tant d'art, Au même ordre toujours architecte fidèle, A l'aide de son bec maçonne l'hirondelle.

Bibliographic information