The Students̕ French Grammar: A Practical and Historical Grammar of the French Language

Front Cover
Harper & brothers, 1878 - French language - 458 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 17 - Pro Deo amur et pro Christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in...
Page 341 - Va, va restituer tous les honteux larcins Que réclament sur toi les Grecs et les Latins. VADIUS. Va, va-t'en faire amende honorable au Parnasse, D'avoir fait à tes vers estropier Horace.
Page 212 - Je vais, tu vas, il va ; nous allons, vous allez, ils vont.
Page 364 - Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots. Soumis avec respect à sa volonté sainte, Je crains Dieu, cher Abner, et n'ai point d'autre crainte Cependant je rends grâce au zèle officieux Qui sur tous mes périls vous fait ouvrir les yeux.
Page 305 - L'attelage suait, soufflait, était rendu. Une mouche survient, et des chevaux s'approche, Prétend les animer par son bourdonnement, Pique l'un, pique l'autre, et pense à tout moment Qu'elle fait aller la machine, S'assied sur le timon, sur le nez du cocher.
Page 365 - Dans un des parvis, aux hommes réservé, Cette femme superbe entre, le front levé, Et se préparait même à passer les limites De l'enceinte sacrée ouverte aux seuls lévites. Le peuple s'épouvante et fuit de toutes parts.
Page 119 - German tribe, or association of tribes, which at the breaking up of the Roman empire possessed themselves of Gaul, to which they gave their own name.. They were the ruling conquering people, honourably distinguished from the Gauls and degenerate Romans, among whom they established themselves, by their independence, their love of freedom, their scorn of a lie ; they had, in short, the virtues which belong to a conquering and dominant race in the midst of an inferior and conquered one. And thus it...
Page 160 - De cette nuit, Phénice, as-tu vu la splendeur? Tes yeux ne sont-ils pas tout pleins de sa grandeur? Ces flambeaux, ce bûcher", cette nuit enflammée, Ces aigles, ces faisceaux, ce peuple...
Page 374 - Ces gens qui, par une âme à l'intérêt soumise, Font de dévotion métier et marchandise, Et veulent acheter crédit et dignités A prix de faux clins d'yeux et...
Page 223 - La reine aurait osé me tromper aujourd'hui? Quoi ! de quelque côté que je tourne la vue , La foi de tous les cœurs est pour moi disparue! Tout m'abandonne ailleurs ! tout me trahit ici ! Pharnace , amis , maîtresse ! et toi , mon fils , aussi ! Toi de qui la vertu consolant ma disgrâce...

Bibliographic information