Mabillon et la société de l'abbaye de Saint-Germain des Prés à la fin du dix-septième siècle, 1664-1707, Volume 1

Front Cover
Plon, Nourrit, 1888 - France - 819 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 87 - ... pardessus , et si bien par-dessus , que le carrosse en fut versé et renversé : en même temps l'homme et le cheval , au lieu de s'amuser à être roués et estropiés , se relèvent miraculeusement , remontent l'un sur l'autre , et s'enfuient et courent encore , pendant que les laquais de l'archevêque et le cocher, et l'archevêque même, se mettent à crier : Arrête , arrête ce coquin , qu'on lui donne cent coups...
Page 424 - L'auteur et les éditeurs déclarent réserver leurs droits de traduction et de reproduction à l'étranger. Ce volume a été déposé au ministère de l'intérieur (section de la librairie'; en novembre 1888.
Page 87 - ... et le cocher, et l'archevêque même, se mettent à crier : Arrête , arrête ce coquin , qu'on lui donne cent coups ! L'archevêque , en racontant ceci , disait : Si j'avais tenu ce maraud-là, je lui aurais rompu les bras et coupé les oreilles.
Page 87 - revenait hier fort vite de Saint-Germain , c'était comme un tourbillon : il croit bien être grand seigneur , mais ses gens le croient encore plus que lui. Ils passaient au travers de Nanterre...
Page 170 - M. l'Abbé, la première sans dire un seul mot de nqtre contestation. A la seconde, M. l'Abbé commença par dire qu'il ne savait pas si nous n'aurions pas été fâchés de ce qu'il avait écrit contre moi, à ces mots je l'embrassai , et lui moi , tous deux à genoux, et je répondis que son écrit n'avait donné aucune atteinte au respect et à la vénération que j'avais eus pour lui.
Page 69 - Un homme à la cour, et souvent à la ville, qui a un long manteau de soie ou de drap de Hollande, une ceinture large et placée haut sur l'estomac, le soulier de maroquin, la calotte de même, d'un beau grain, un collet bien fait et bien empesé, les cheveux arrangés et le teint vermeil, qui, avec cela se souvient de quelques distinctions métaphysiques, explique ce que c'est que la lumière de gloire...
Page 111 - Je suis ravi que vous ayez entrepris de désabuser ceux à qui on a voulu persuader, depuis plusieurs années, que l'ignorance est une qualité nécessaire à un bon religieux. Je suis dans un lieu où j'ai vu soutenir cette maxime si favorable à la fainéantise des cloîtres, qui est la mère du relâchement.
Page 116 - M. de Guise n'eut qu'un pliant devant madame sa femme. Tous les jours à dîner il lui donnait la serviette , et quand elle était dans son fauteuil, et qu'elle avait déployé sa serviette, M. de Guise debout, elle ordonnait qu'on lui apportât un couvert qui était toujours prêt au buffet. Ce couvert se mettait en retour au bout de la table , puis elle disait à M. de Guise de s'y mettre , et il s'y mettait.
Page 140 - Traité des études monastiques en deux volumes in-12, et j'y ajouterai un troisième volume pour réfuter la réponse que l'abbé de la Trappe a faite à ce traité. Lorsque cette réfutation sera imprimée, vous en apprendrez des nouvelles.
Page 29 - Scotanus, etc., sur le déluge non universel, sur l'âge du monde , et sur le calcul et la version des Septante. Il fera ce rapport assis et couvert en présence des Cardinaux , après quoi on lui confirmera la qualité de consulteur de l'Indice , et non pas du Saint-Office, comme j'écrivais l'autre ordinaire. Cette marque d'honneur qui le retiendrait à Rome malgré les supérieurs, s'il en avait envie (Dieu l'en gardera) , ne nous fera pas rester ici un jour de plus, et nous serons dehors avant...

Bibliographic information