Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

DU

CALCUL DES PROBABILITÉS;

PAR S. F. LACROIX.

Il ne faut pas recevoir les opinions de nos pères
comme des enfans, par la seule raison que nos pères
les ont eues.

(Pensées de Marc-Aurèle, trad. de Joly, ch. 19,
129.)

PARIS,

Chez Mme Ve COURCIER, Impr.-Lib. pour les Mathéma-
tiques et la Marine , quai des Augustins, n° 57.

1816.

[ocr errors]
[graphic]

}

LE Calcul des Probabilités , inventé par Pascal et Fermat, n'a pas cessé depuis d'exi citer l'intérêt et d'exercer la sagacité de leurs plus illustres successeurs; mais les élémens de cette branche des Mathématiques appli: quées, sont restés bien eu arrière de l'état de la science. Après quelques ouvrages superficiels ou incomplets, on ne trouve plus que des Mémoires académiques ou des Traités fondés sur les parties les plus élevées de l'analyse; ensorte que, même avec des connaissances assez étendues dans les Mathématiques élémentaires, il faut encore se borner à croire sur parole, la vérité des points fondamentaux de la théorie des probabilités, qui peut cependant s'établir d'une manière trèssolide

par

le seul secours des élémens d'Algèbre. C'est pour remplir cette lacune, que j'ai rédigé le Traité que j'offre en ce moment au public. Dans le texte, je ne suppose presque rien au-delà de ce que contiennent mes Élémens d’Algèbre. De plus, j'ai eu soin de mettre en évidence les énoncés des principes, et de multiplier les résumés, afin qu'on pût'encore acquérir une idée de la théorie, indépendamment des formules algébriques.Enfin, pour

« PreviousContinue »