Page images
PDF
EPUB

etc.;

propos frivoles. S'entretenir de ses propres pensées. « Conservez le souvenir de ce héros, S'eniretenir avec soi-même. DicT. DE L'ACAD. » ainsi puisse-t-il'toujours vous être un cher a Souvent il s'entretient seul avec la mort. » » entretien! »

Boss. BossUET. « Vous devenez le modèle des peuples, l'en« Dans le tumulte des armées, il s'entretenoit » tretien des petits. )

Mass. » des douces et secrètes espérances de la solitude.» Ovous, à ma douleur objet terrible et tendre,

FLÉCHIER

Éternel entretien de haine et de pitié, « Tel est l'homme qui ne s'entretient jamais Restes du grand Pompée, etc.

COR. » avec le seigneur qui l'a fait. » Mass. Et ce triomphe heureux qui s'en va devenir

On dit, entretenir ses pensées, entretenir ses L'éternel entretien des siècles à venir. Rac. réveries, pour dire, méditer , rêver.

(Voyez secr1.) ENTRETENU, UE, participe.

Celle qui de son chat fait son seul entretien. BOIL. Entretenue en son erreur fatale.

RAC ENTREVOIR, v. act. (il se conjugue comme De ces contes vains , le monde entretenu. BOIL. voir), voir imparfaitement ou en passant. Le

ENTRETIEN, 9. m., subsistance : ce qu'on téinoin n'a pu reconnoitre le meurtrier, parce donne à quelqu'un pour vivre et pour s'ha- qu'il n'avoit fait que l'entrevoir. Il ne voit pas biller. Il ilepense tant pour l'entretien de sa mai

distinclement; il ne fait qu'entrevoir. son. Fournir à l'entretien d'une garnison, d'une Il se dit aussi des vues de l'esprit. J'ai enarmée. Il donne tant à son fils pour son en

trovu les desseins , les intentions de cet homme. tretien.

Noé lumières sont si foibles que nous ne faisons

DicT. DE L'Acad, ENTRETIEN , ce que l'on dépense pour main- qu'entrevoir la vérité. tenir une chose en état. Ce batiment est de grand

« Il entrevit des piéges qui, etc. (Voyez piége.) entretien.

- Privé, dans ses jeunes ans, d'un pere dont

» il n'avoit fait qu'entrevoir les bons exemples. ENTRETIEN, couversation, les discours, les

» -- La justice n'est pas toujours si bien voilée propos qui sont la matière de la conversa

» qu'elle n'entrevoie les personnes qui la rechertion. Entretien familier. Entretien sérieux. Nous

» chent. Des lumières qui nous font entreeúmes un long entretien ensemble. Je dois avoir, un grand entretien avec lui. Il interrompit notre

»'voir sa grandeur. — Chercher ces tours ingé

» nieux qui ne font entrevoir aux malades le entretien. Il troubla noire entretien.

DICT, DE L'ACAD.

» danger où ils sont, qu'au travers de feintes « Ses entretiens de dévotion plus fréquens.

» proinesses ou de vaines espérances de guéSes derniers entretiens avec le duc d'Eu

» rison. » (Voyez nouveauté.) FLÉCH. » ghien. – Dans ses entretiens familiers,

« Entrevoir partout les apparences du mal. » » Joit de ce grand roi avec, etc. ». (Voyez

(Voyez lueur.)

Mass. charme , insinuation, laisser , interrompre.) Et les dons achevant d'ébranler leor devoir,

BOSSUET.

Leurs captifs dans ce trouble osèrent s'entrevoir. « Cette attention à la parole de Dieu , et J'ai cru dans son désordre entrevoir sa tendresse. » aux entretiens spirituels qu'il ayoit presque

Un cæur où j'entrevoi u tous les jours avec les plus saints et les plus Moins de respect pour lui que de haine poar moi.

savans hommes de son siècle. » FLÉCH. J'entrepois vos mépris.

« An sortir de son entretien, on goûtoit le Tu m'as fait entrevoir que je pouvois l'aimer. Rac. » plaisir de, etc. – Sur quoi roulent la plus Par l'humaine raison , de clarté dépourvue, » part des entretiens de ce monde. - Devenir L'humble et vraie équité fut à peiue entrevue. BOIL.

le sujet de tous les entretiens. — La licence cies , entretiens, »

Mass.

s’ENTREVOIR, avoir une entrevue. Pour ter

miner leur affuire, il faudroit qu'ils s'entrevissent. Épargnez-moi ces tristes entretiens

Ils s'entrevirent dans une telle maison. Qui ne font qu'irriter ros tourmens et les miens.

ENTREVUE , s. f., visite , rencontre conHate cet entretien.

certée entre deux ou plusieurs personnes pour Un si doux entretien

se voir, pour se parler d'affaires. Ils ont eu N'est plus charmant pour vous, quand j'y mêle le mieu.

plusieurs entrevues. La première entrevue se Je romps un entretieni dont la suite me blesse. COR.

passa en complimens. Demander une entrevue.' D'an cæar qui s'offre à vous quel farouche entretien !

Convenir d'une entrevue. DICT. DE L'ACAD. Cours , ordonne et revien Me délivrer bientôt d'an fåcheax entretien.

Comme entre deux rivaux la haine est naturelle,

L'entrevue aisément se termine en querelle. COR Je puis donc jouir d'un entretien si doux.

Je revien le chercher, et dans cette emtrevue Témoin de tout notre entretien.

Dire, etc. T'ose lui demander un entretien secret.

Et de leur entrepue attendre le succès.

RAC, Et si j'en crois , seigneur, l'entretien de la cour. J'évite, mais trop tard,

ENTR’OUVRIR, v. act. ,, ouvrir à demi, onCes cruels entretiens où je n'ai point de part.

vrir un peu. Entr'ouvrir la porte. Entr'ouvrir Que mon pom soit toujonrs dans tous vos entreliens. la fenêtre. Entr'ouvrir les yeux.

(Voyez faciliter, jeter, permettre , présider, presser , res- s'ENTR'OUVRIR. La terre s'entr'ouvre. Les roses ter, soulenir.)

RAG. commencent à s'entr'ouvrir. A la fin ses yeur On dit, d'une personne, d'une chose dont s'entr'ouvrirent. Cette route commence à s'enit le monde parte, qu'elle fait l'eritralier du tr'ouvrir. (Voyez porte.) blic, de toutes les occiétés. DIT. DE L'ACAD. EXTR'UUVIRT, TITE, participe.

il par

1

RAC,

ÉNUMÉRATION, subst. f., dénombrement. dans un malheur, pour dire, le comprendre aret Simple énumération. Il m'a fail une ample et d'autres dans une accusation, dans une déposiexacle énumération. L'énumération des parties tion, dans un crime, dans un malheur, etc. On est un des lieux communs de la rhétorique. l'a enveloppé mal à propos dans cette affaire, ENVAHIR, , acl., usurper , prendre par

dans ce procès. Se trouver enveloppé dans de mouviolence, par fraude, injustement. Envahir un raises affaires. Il s'est trouvé enveloppé dans cette état, une province. Il a envahi mon bien, ma banqueroute.

Dict. DE L'ACAD. terre, mon héritage. Envahir la puissance sou « Leurs amis et leurs proches se trouvent veraine, Envahir l'autorité.

» enveloppés dans les mêmes peines. » FLÉCH.

u Que de ministres de leurs passions n'enreENVAHI, IE, participe. ENVAHISSEMENT, s.m.,

l'action d'envahir.

» loppent-ils pas dans leur condamnation et » dans leur destinée! »

Mass. L'envahissement d'une province. Il a des projets

« Enveloppé dès l'âge de huit ans dans le band'envahissement.

» nissement de son père. »

VOLT. ENVELOPPE, subst. f., ce qui sert à enve

Dans sa ruine même il peut t'envelopper. COR lopper. Oter, défaire l'enveloppe d'un paquet.

Tout Juda Enveloppe de cuir, de toile cirée. Papier d'en

Avec ses frères morts se crut enveloppé. RAC. veloppe. Toile d'enveloppe. On dit, écrire sous l'enveloppe de quelqu'un, s'ENVELOPPER, V. pron.

Boss. pour dire, mettre sous l'adresse de quelqu'un « Enveloppez-vous dans ce voile.» des lettres qui sont pour un autre.

ENVELOPPÉ, Ée, participe. ENVELOPPER, verbe act. , mettre autour de Tous les piliers enveloppes d'affiches.

BOIL. quelque chose une étoffe , un linge, etc., qui

ENVELOPPÉ, au figuré. enferme, qui environne de tous côtés. Enve

« Cet homme caché dans son désert, enver lopper du linge, des habits. Envelopper des con

» loppé dans sa vertu, et comme anéanti en luifitures sèches dans du papier. S'envelopper le

» même. »

Fléch. doigt, la téte avec du linge. S'envelopper le

« La sagesse humaine toujours enveloppre corps de son manteau, DicT. DE L'ACAD.

» sous de fausses apparences. — Les entretiens « Le drap lugubre qui va l'envelopper dans

» ne sont plus que des mensonges enveloppes » le tombeau.»

Mass.

» sous les dehors de l'amitié et de la politesse. » ENVELOPPER (en termes de guerre), entourer,

MASSILLON. environner. Envelopper l'ennemi de toutes parts. Le roi d'un uoir chagrin paroit enveloppé. On dit aussi : Il faut envelopper ce village, cetle

Dans un sujet d'intrigue enveloppé.

BOIL hauteur. DicT. DE L'ACAD. Enveloppe's dans leur orgueil.

Rouss. Tous les flots d'ennemis prêts à l'envelopper.

On dit, discours enveloppé, pour un discours Je veux que d'ennemis partout enveloppée,

dans lequel où par circonspection on donne Rome, etc.

plus à entendre qu'on ne dit. On dit aussi, De combien d'assassins l'avois-je enveloppe !

raisonnement enveloppé, pour dire, obscur, Et Dien de toutes parts a su t'envelopper. RAC.

embarrassé. Quelquefois il signifie simplement entourer Ou dit, dans le même sens, d'un homme

dont les idées sont confuses, et les expressions quelqu'un, pour empêcher qu'on ne le voie,

obscures, que c'est un esprit enveloppé, qu'il Mais les prêtres bientôt nous ont enveloppés ;

a l'esprit enveloppe'; et d'un homme grossier, On nous a fait sortir.

BOIL.

qu'il a l'esprit enteloppé duns la matière. ENVELOPPER, au figuré.

ENVENIMER, v. act. , infecter de venin, « Une nuit obscure enveloppe son esprit. »

communiquer une qualité venimeuse On préFLÉCHIER.

tend que les crapauds enveniment les herbes en ENVELOPPER , au figuré, cacher, déguiser. Les y répandant de la bave. poëles ont enveloppé la vérité sous des fables. Il On dit aussi, qu'une herbe a enveninze la enveloppe à dessein sa pensée. On dit, dans ce bouche, pour dire, qu'elle y a causé des sens, envelopper quelque chose, quand on ra élevures. conte eu paroles couvertes et honnêtes quelque On dit, envenimer une plaie, pour dire, la chose de trop libre.

rendre plus douloureuse, plus difficile à guérir. ENVELOPPER, au figuré (ayant pour sujet un Il a envenimé la plaie en la grallant. nom de chose inanimée), empècher qu'une On dit, au figuré, envenimer un discours, u chose ne soit vue ou connue; rendre obscur, fait, le récit d'un fait, pour dire, les rapporter embrouiller.

Dict. DE L'ACAD. d'une inanière odieuse. « Le chaos d'incidens dont on avoit enveloppé On dit aussi, envenimer l'esprit de quelqu'un, >> leur cause.

Fléch. pour dire, l'aigrir, l'irriter. Il a envenimé l'ess Une profonde nuit enveloppe sa race.

prit de cet homme-. Il l'a envenimé contre moi.

DICT. DE L'ACAD. Quand la nuit qui déjà va tout envelopper,

« Cette jalousie secrète qui envenime presque Dès que l'ombre eranquille

» tous les hommes contre leurs semblables. » Viendra d'un crêpe voir envelopper la ville.

BOSSUET. La mort d'une ombre noire

« Un cæur que la jalousie noircit et en enime.. Enveloppe avec lui son nom et son bistoire. BOIL.

MASSILLON. On dit, figurément, envelopper quelqu'un dans

N'envenime point le cuisant sonvenir une accusation, dans une do position, dans un crime, Que, etc.

CORT

RAC.

COR.

ENVENIMÉ, ÉE, participe. Langue envenimée. » l'envie ; l'autre jette d'abord un si vif éclat Discours envenimés. DicT. DE L'ACAD. » qu'elle n'ose l'attaquer. » (Voyez grandeur.) « Les traits envenimés de l'envie.» FLÉCH.

BOSSUET. « Chacun en le redisant, y mettra quelque « L'envie fut étouffée, ou par le mépris qu'il » trait envenimé de sa façon. » Mass. » en fit, etc. ( Voyez étouffer.) - Ses grands D'un astre envenimé l'invincible poison.

» services le mirent enfin au-dessus de l'envie. ) (Voyez réputation.)

Fléch. Sa haine envenimée.

RAC. Deux puissans ennemis par elle enpenimés. BOIL

« Une envie basse qui, blessée des talens ou (Voyez rouille , truit.)

» de la prospérité d'autrui , en fait le sujet de Les enuemis les plus enpenimés.

» sa censure. -Si la vertu nous met au-dessus ROUSS.

» de l'envie, c'est elle encore qui, etc. » Voyez INVERS, préposition, à l'égard de... Cha- élever, malignité, objet, trait, triompher.) rituble envers les pauvres. Pieux envers Dieu.

MASSILLON. Ingrat envers son bienfaiteur. Traítre envers sa patrie.

En dépit de l'envie. DicT. DE L'ACAD. « Son amour maternel envers ses enfans. »

Regarder avec un cil d'envie.

La voix de la plus noire envie?,

BossueT. « Le respect des fidèles envers Marie. Le

Et que dira l'envie. » preinier devoir envers Dieu. Sa piété en

Un bonheur sans mesure et sans fin » l'er's Dien, Sa fidélité envers Dieu. La

Au-dessos de l'envie.
Un trait de l'envie.

Cor: » reconnoissance envers Dieu. - Sa miséricorde » envers les hommes. — Son humanité envers (Voyez fouler , oil, ôler , publier.) » les peuples. — Votre haine envers votre frère. O ciel, pourquoi faut-il que ta secrète envie » (Voy.jugement, plainte, rigueur, vengeance.)

Ferme à de tels béros le chemin de l'Asie. RAC. » Injuste envers vos frères.-Affable envers ses in Son bonheur pent-il exciter votre envie ? » férieurs. - Respectueux envers les grands.- La La mort seole ici-bas, en terminant sa vie, » rigueur dont il use envers les autres, » Mass. Peut calmer sur son nom l'injustice et l'enpie. BOIL. Criminel envers vous.

COR.

(Voyez rouille.) Pourvu que Xiphares , devenant votre époux,

On dit, faire envie, pour dire, donner de Me venge de Pbarnace, et m'acquitte envers vous. l'envie , exciter l'envie ; et l'on dit dans ce

RACINE.

sens-là, qu'il vaut mieux faire envie que ENVI, s. m. Il ne se dit qu'en cette façon de pitié. parler adverbiale, A l'envi , avec émulation. Ils

On dit proverbialement, les envieux mourront, eluclient à l'envi l'un de l'autre. A l'envi les uns

mais non jamais l'envie ; et figurément, le serdes autres.

Dict. DE L'ACAD. pent de l'envie a sifflé dans son coeur. « Des princesses d'un mérite extraordinaire

On dit, porter envie à quelqu'un, pour dire » la désirèrent à l'envi pour favorite. — Ils simplement, souhaiter un bonheur pareil au » accouroient à l'envi pour avoir part à ses bé- sien, sans en avoir de déplaisir ; et l'on dit » wédictions. »

Fléch. dans le même sens, je porte envie à mon ami « On se prodigue à l'envi les louanges et les

de ce qu'il a le plaisir d'étre avec vous. On em» adulations. — Ils s'étudient à l'envi ou de ploie envie dans le même sens, lorsqu'on dit, » rous suivre ou de vous surpasser. »

mon sort est digne d'envie. Dict. DE L'ACAD. MASSILLON.

« Ils regardoient les biens des autres sans » envie. »

FLÉCH. Je les peins dans le meurtre à l'enpi triomphans.

« On regarde avec envie une jeunesse florisIls servent à l'envi la passion d'un homme.

> sante. Ce qui nous pároit ici - bas digue Tous les rois à l'envi briguent votre hyménée.

» d'envie. » (Voyez sans.)

Mass. (Ils bépissent à l'envi le prince et Rodogune. Con.

[ocr errors]

Fais que je porte envie à ta vertu parfaite. La nature et le ciel à l'envi l'ont ordée. RAC.

Qu'on est digne d'envie , (Voyez livrer, soulager.)

Lorsqu'en perdant la force , on perd aussi la vie ! Déchirant à l'envi leur propre république. BOIL

CORNEILLE. ENVIE, s. f., chagrin qu'on ressent du bon L'autre, trop redoutable , et trop digne d'envie. heur, des succès, des avantages d'autrui. Envie Jamais mon caur

RAC. maligne , secrète. Avoir une mortelle envie contre Ne porta plus d'envie à sa félicité. quelqu'un. Etre rongé d'envie. L'envie le dévore.

Envie, signifie aussi, désir, volonté. Grande Sécher d'envie. Sa bonne fortune lui attire l'envie envie. Légère envie. Envie déréglée, désordonnée, de toul le monde. Exciter l'envie. Son mérite est furieuse , immodérée. Avoir envie , une extreme au-dessus de l'envie. Se mettre au-dessus de l'envie de dire, de savoir, d'apprendre , etc. Avoir, l'envie , hors des atteintes de l'envie. Les traits de

envie de manger, de dormir, de parler. Je n'ai l'envie.

Dict. DE L'ACAD.

nulle envie de vous nuire. Il ne vouloit point de « La maison de France, à qui les plus puis, celle terre, mais on lui en a fait venir l'envie, > santes maisons peuvent céder sans envie , puis un lui en a fait naître l'envie. Il a envié de ce » qu'elles tâcheni de tirer leur gloire de cette tableau. On lui en a donné envie. Il lui a pris

Sans envie, sans fard, sans osten envie de se retirer. L'envie lui a pris d'aller à » tation.- Irriter l'envie des Pharisiens.-L’un, Rome. Je brûle d'envie, je meurs d'envie de » par de vifs et continuels efforts, emporte vous revoir. L'envie de voyager. » s'admiration du genre humain, et fait taire

DICT. DE L'ACAD.

>> source.

« Pour donner aux uns l'envie de leur per Pourquoi m'empiez-vous l'air que vous respirez ? » fection, etc.- L'envie de vaincre. » Flécu. Et le roi m'enviant ude mort si soudaine. « L'envie de plaire, »

Mass. Si ta baino m'envie un supplice si doux. RAC. Mais mon age a trompé ma généreuse envie.

ENVIÉ, LE , participe. On dit, une place, une Sans quitter l'envie

charge bien enviée , pour dire, me charge fort De finir par ma main ma déplorable vie.

recherchée.

DICT. DE L'ACAD. J'aime mieur toutefois céder à ton enpie.

« Cet état d'elevation et de prospérité si envie Je te voudrois moi-même en arracher l'envie. COR. « du monde. - Les faveurs les plus enviées. »

MASSILLON. Vous senl vous lui pouvez arracher cette envie. Sentez-vous cette noble et généreuse envie ?

Haï, craint, envié. Et qui de ce dessein vous inspire l'envie ?

Des jours loujours à plaindre, et toujours envies.

RACINE Ne faites point languir ane si juste envie. Bajazet secondant ton envie.

ENVIEUX, EUSE, adj., qui a de l'envie , Prévenant ton envie.

RAC. qui est sujet à l'envie. Un homme envieur. Une ENVIER, «, act., être attriste des avantages

emme envieuse. Il est envieur de ma bonne ford'autrui. Tout le monde l'envie. Envier le bon

tune. Envieux du bien d'autrui. Un esprit envieux.

Dict. DE L'ACAD. heur d'autrui. Je ne lui envie point sa bonne fortune. Les grands, les favoris sont ordinairement Enpieur l'un de l'autre.

COR. enciés. A l'actif, il se dit plus souvent des

Quel démon envieur choses que des personnes. DicT. DE L'ACAD. M'a refasé l'honneur de mourir à vos yeux?

Rae. « Elle envie plus notre bonheur qu'elle n'est Un destin envieur. » jalouse de nos victoires. Le monde envie J'ai rendu mille amans envieur de mon sort. » plus votre opulence qu'il ne l'honore, » Mass.

Quelle rage envieuse, etc.

BOIL Et je n'envierai point cette haute fortune.

(Voyez ingénieur.) Je ne t'envierai pas ce beau titre d'honneur. Con. Il est aussi substantif. Un envieux n'a jamais Quelle étrange manie

de repos. Les envieux sont loujours tourmentés. Peat vous faire envier le sort d'Iphigénie ?

Dict, DE L'AcAn. JUNIE dit à Néron dans la tragédie de Bri

« Sans faire de mécontens ni d'envieur. tannicus :

» Ou arme les envieux. »

FLÉCH. Il n'a pour tout plaisir, seigneur, que quelques pleurs,

« Ceux dont le sort fait tant d'envieux. — Qui lui font quelquefois oublier ses malheurs.

» Sa gloire auroit pu faire des envieux, u

MASSILLON. NÉRON.

Ni tous vos ennemis, ni tous mes envieur. COR. Et ce sont ces plaisirs et ces pleurs que j'envie. RAC.

Et son trop de mérite , importunant les yeur, On dit aussi , envier, pour dire simplement, De ses propres amis lui fait des envieux, souhaiter pour soi-même un bonheur pareil à

De páles enpieur. celui qu'un autre possède, sans être fàché qu'il Laisse gronder tes envieur.

BOIL . l'ait. Je voudrois bien étre aussi indépendant

ENVIRON, adv., à peu près; un peu plus, un que vous, j'envie votre bonheur.

DicT. DE L'ACAD.

pen moius. Il y a environ deux heures, environ dix « Il envie la destinée de ses esclaves. - Nous

ans. Son armée étoit d'environ vingt milie hommes. » encions la fortune de nos supérieurs. — La

Il avoit fait environ deux lieues. Combien y a-t-il » valeur, la réputation, la naissance, les agré

dans ce sac? Il y a envirin trois cents franca, » mens du corps et de l'esprit, nous les en

quatre cents francs ou environ. » vions s'ils nous manquent. — La France ne

ENVIRONS, s. m. plur., lieux d'alentour. » vit plus rien qu'elle dût envier aux meilleurs Paris et ses environs. L'armée se logea aux en» siècles de l'aniiquité. - On va jusqu'à envier virons de la place. Il ne s'est pas éloigné de la » la condition des bêtes. — Ils n'envient dans ville, il est encore campé dans les environs. On » les grands que le pouvoir de faire des gråces. » a publié cette ordonnance dans tous les enviMASSILLON. rons, dans les paroisses des environs.

Dict, DE L'ACAD. Trop jaloux d'on pouvoir qu'on peut vous envier, (Voyez naufrage.)

Quand l'Espagne lui voulut donner CamRAC.

»» brai et ses environs, etc. Tous les environs Envier us emploi.

BOIL.
» du Rhin, »

Boss. ENVIER À. Ne vouloir pas que quelqu'un ENVIRONNER, v. act., entourer , enfermer, jouisse d'une chose ; reluser une chose à quelétre autour de quelque chose ou de quelqu'un. qu’un.

Environner une ville de fossés, de murailles. Les a Dieu ne leur a pas envié cette gloire tant ennemis environnoient la place. Ce prevot ei ses » désirée. »

Boss.

archers avoient erwironné la maison. Les gards, M'envierez-vous l'honneur de mourir à vos yeux?

les gentilshommes, les courtisans qui envimonAh ! destins ennemis,

noient le roi.

Dict. DE L'ACAD. Qui m'enviele bien que je m'étais promis!

« Les princes qui vous environnent.-L'Océan Vous m'envrea souduin l'unique et foible appoi » qui l'environne. -- Environnez ce tombeau. » Qn'une mèrs, elc. COR

BOSSUET. Soit que son cmur, jaloux d'une austère fierté,

« Les conseils pernicieux de ceux qui les erEnviée à nos yeux sa naissante beauté.

> vironnent. »

FILCI,

[ocr errors]

RAC.

*« Les objets qui nous environment. » (Voyez ENVISAGER, v. act., regarder une personne sparvilre, foule , imuge , lit.) Mass. au visage. Dès que je l'eus vrvisagé, je le rei durant le festin, sa garde l'environne. Con.

connes. Envisagez un peu cet homme. Il n'osepues uns avec respect environnoient la reine.

roit m'envisager.

Dict. DE L`Acad, Ja pays que partout leur armée environne.

C'est lui que la cour envisage.

RAC On dit aussi au figuré : Les dangers l'envi

Et je n'ouvris les yeux que pour envisager nnoient de toutes parts. Les malheurs qui l'en

Les miens que sur le marbre on venoit d'égorger.

VOLTAINE. ronnent. Il est environné de flatteurs. L'éclat Li l'environne. Il est environné de gloire. Cette Il se dit figurément des actions et des affaires. faire est environnée d'épines.

Cette action est belle , cette action est bonne, si

Dict. DE L'ACAD. vous l'envisagez de ce côté-. Il se dit aussi de « L'éclat qui l'environne. - Toute la majesté

toutes les choses sur lesquelles on porte sa réqui l'environne. » (Voyez inconvénient.) Mass. flexion, et qne l'on considère en esprit. Ce a Les piéges qui l'environnent. » FLÉCH. sage n'envisage pas les richesses comme un bien. « Les périls qui les environnent. - Ils sont Envisager l'avenir. Envisager la mort, les éblouis de l'éclat et de la pompe qui l'envi- tourmens, le péril, la pauvreté, sans en étre ronne. --- La magnificence qui i'environne:

ému. Il a envisagé la mort comme la fin de ses La gloire qui vous environne. Le faste qui

miseres. Il envisage le ciel comme le but de 'ses environne la grandeur. -- Quelle gloire et espérances. Envisager les suites d'une affaire. quelle magnificence environnoient son trône.- Nous envisageons la nature sous d'autre points Le tumulte et l'agitation qui environnent le de vue que les anciens. Dicr. DE L'ACAD. trône. — Ces infortunés que la faim, la mi- « Elle envisage la mort sans émotion. - Me sère, les calamités, les nécessités domestiques, » permettrez-vous, ô Seigneur, d'envisager en et tous les plus noirs soucis environnent. » tremblant vos saints et redoutables conseils. Hélas ! si les passions et les intérêts humains » – Quaud j'erwisage de près les infortunes n'environnoient pas le trône, etc.» (Voy. éclat, » inouïes d'une si grande reine. » (Voyez faute.) arde, jeunesse, majesté.) Mass,

Bossuet.

Enfin, senle et toute à moi-même. Peut-être assez d'honneurs environnoient ma vie

Je puis envisager cet affreux changement, Pour ne pas souhaiter, etc.

Qui, etc.

COR Dieu que la lumière environne.

Je cherche, j'envisage Sur ce tône sacré qu'environne la foudre.

RAC.

Des monarques persans la conduite et l'usage. RAC. (Voyez oreille.)

s'ENVISAGER, V. pron. La hanteur, le dedain, l'audace l'environnent.

« Chacon s'envisage toujours par certains ENVIRONNER DE.

» côtés favorables qui, etc. Nous pe nous en« Vous m'avez environné de gloire, de pros- » visageons jamais que dans le point de vue périté et d'abondance. -- Plus le trône est » que votre état présent nous offre.» Mass. environné de piéges, plus les rois ou! besoin s'Exvisager, en parlant de deux personnes. que vous les environniez de votre protection.

L'un et l'autre riral, s'arrêtant au passage, - Protégez cette troupe céleste environnée de

Se mesure des yeur, s'observe, s'envisage. BOIL. votre force. »

MASS, ENVIRONNÉ, Ée, participe au propre et au

ENVOI, s. m., action par laquelle on envoie. zuré.

Il se dit particulierenent des marchandises. « La France qui vous vit environnée d'un

Celte marchandise est de bon débit, on en a déjà nouvel éclat. - Environnée de mauvais con

fait deur envois. seils. » (Voyez gloire.)

Boşs.

ENVOLER, verbe qui s'emploie avec le pro« Environnée de la gloire de son époux.» (Voyez s'enfuir en volant. Les oiseaux se sont envolés.

nom personnel, s'envoler, prendre son vol, tuge.)

FLÉCH.

Le inoindre bruit fait envoler les canards. « Ce monarque environné de tant de gloire. :- Environné de puissance et de majesté.

On dit, figurément, que le temps s'envole, Les places sont environnées de lumulle et d'em- que l'occasion s'envole, pour dire, que le temps, barras. (Voyez place.) – Le tróne environné l'occasion passent rapidement. On dit aussi, de tant d'appuis. - Li gloire d’ètre cher à

avut låge les plaisirs s'envolent, pour dire, son peuple n'est environnée que de la joie et

qu'en vieillissaut, on perd le goût des plaisirs.

Dict. DE L'ACAD. de l'abondance. -- Rien n'est plus rare que la piété environnée de grandeur et de puie

« Ces gràces qui s'envolent avec le temps. »

Boss. sance. -- Ce désir environné de toutes ces pré

(Voyez gráce.) cautions n'a rien dont la moi ale chrétienne

« L'ame juste s'envole dans le sein de Dieu.

Mass. - Le charme fuit et s'envole. »

Mass. puisse être blessée. »

Sa lumière s'éteint, et son ame s'envole. 'otre mérite est grand , I est environné de puissance et de gloire.

Elle s'envole au céleste séjour. in prêtre environné d'une foule cruelle.

Le temps qui s'envoie.

BOIL l’nvironné d'enfans , soutiers de ma puissance.

Sur les ailes du temps la tristesse s'envole. LA FONT. l'expire environne d'ennemis que j'immole.

ENVOLÉ, ÉE, participe. Les oiseaux sont enbe soins tumultdeux on prince environne

volés.

DicT, DE L'ACAD. les périls dont les joors étoient environnés.

ENVOLÉ, au figuré. ft de mille remparts mon onde environnée.

BOIL.
De paroles dans l'air par ólans envolées.

BOILI

BOIL.

• COR.

COR.

RAC.

« PreviousContinue »