Res literariæ: bibliographical and critical, for Oct. 1820, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Popular passages

Page xxvi - Mark you this, Bassanio, The devil can cite Scripture for his purpose. An evil soul, producing holy witness, Is like a villain with a smiling cheek ; A goodly apple rotten at the heart : O, what a goodly outside falsehood hath ! SHY.
Page 333 - Primordia. An Attempt towards laying the Foundation of an American Library, in several Books, Papers, and Writings, humbly given to the Society for Propagation of the Gospel in Foreign Parts, for the perpetual Use and Benefit of their Members...
Page 396 - Oeconomies d'Estat, domestiques, politiques et militaires de Henry le Grand, l'Exemplaire des Roys, le Prince des Vertus, des Armes et des Loix, et le Père en effet de ses Peuples François...
Page xxvii - Although thy breath be rude. Heigh, ho ! sing, heigh, ho ! unto the green holly : Most friendship is feigning, most loving mere folly Then, heigh, ho, the holly ! This life is most jolly. Freeze, freeze, thou bitter sky, That dost not bite so nigh As benefits forgot : Though thou the waters warp, Thy sting is not so sharp As friend remember'd not Heigh, ho ! sing, heigh, ho ! &c.
Page 305 - THE Moorish King rides up and down Through Granada's royal town; From Elvira's gates to those Of Bivarambla on he goes. Woe is me, Alhama...
Page 280 - L'Eglise devez deffendre ; La vefve, aussi l'orphenin entreprendre ; Estre hardis et le peuple garder; Prodoms, loyaulx sans rien de l'autruy prendre. Ainsi se doit chevalier gouverner. Humble cuer ait; toudis doit travailler Et poursuir faitz de chevalerie ; Guere loyal, estre grand voyagier, Tournoiz suir et jouster pour sa mie.
Page 5 - FAUCHET: Recueil de l'origine de la langue et poésie françoise, ryme et romans. Plus les noms et sommaires des œuvres de cxxvii poètes François, vivans avant l'an m.ccc.
Page 472 - Il en revint couvert de honte et de risée; Et la fièvre, au retour terminant son destin, Fit par avance en lui ce qu'aurait fait la faim.
Page 470 - Sans doute, dans l'histoire de la civilisation, il faut suivre avec soin les traces des communications qui ont eu lieu entre différents peuples ; mais il faut bien se garder de confondre les analogies qui ont leur source dans la nature humaine, avec les ressemblances produites par l'imitation. Si vous refusez la puissance créatrice à l'homme presque dans tous les siècles et dans tous les pays; si vous faites, pour ainsi dire, la généalogie de toute activité intellectuelle, vous rendez la première...
Page 473 - L'Hébreu sauvé du joug de ses injustes maîtres, Met, pour le voir passer, les poissons aux fenêtres ; Peint le petit enfant qui va, saute, revient, Et joyeux à sa mère offre un caillou qu'il tient.

Bibliographic information