Économie rurale de la France depuis 1789

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 11 - Le territoire de la France, dans toute son étendue, est libre comme les personnes qui l'habitent...
Page 37 - Les jeunes gens iront au combat ; les hommes mariés forgeront les armes et transporteront les subsistances ; les femmes feront des tentes, des habits et serviront dans les hôpitaux ; les enfants mettront le vieux linge en charpie ; les vieillards se feront porter sur les places publiques pour exciter le courage des guerriers, prêcher la haine des rois et l'unité de la République.
Page 236 - C'eft la cour qu'on doit fuir , c'eft aux champs qu'il faut vivre. Dieu du jour , Dieu des vers , j'ai ton exemple à. fuivre. Tu gardas les troupeaux , mais c'étaient ceux d'un roi ; Je n'aime les moutons que quand ils font à moi.
Page 17 - Que tous les biens ecclésiastiques sont à la disposition de la nation, à la charge de pourvoir, d'une manière convenable, aux frais du culte, à l'entretien de ses ministres, et au soulagement des pauvres...
Page 439 - C'est bien ici le cas de rappeler le mot de Bastiat sur ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas...
Page 27 - Toutes les fois, dit Arthur Young, que vous rencontrez les terres d'un grand seigneur, même quand il possède des millions, vous êtes sûr de les trouver en friche. Le prince de Soubise et le duc de Bouillon sont les deux plus grands propriétaires de France, et les seules marques que j'aie encore vues de leur grandeur sont des jachères, des landes et des déserts.
Page 10 - Les propriétaires sont libres de varier à leur gré la culture et l'exploitation de leurs terres...
Page 435 - France, du bureau do la ville de Paris; les archives de la couronne; les papiers relatifs aux domaines des princes et aux apanages, aux séquestres et confiscations; les versements des ministres de l'intérieur, de la guerre { 1 ], de l'instruction publique et des cultes; de l'agriculture, du commerce et des travaux publics.
Page 384 - ... livres à dépenser par an pour chaque personne (je ne dis pas en argent, mais en comptant tout ce qu'ils consomment en nature sur ce qu'ils ont récolté) : souvent ils ont moins, et lorsqu'ils ne peuvent absolument subsister, le maître est obligé d'y suppléer.
Page 442 - Si les immeubles ne peuvent pas se partager commodément, il doit être procédé à la vente par licitation devant le tribunal.

Bibliographic information