Histoire littéraire du Maine, Issue 88, Volume 1

Front Cover
Julien, Lanier et C.e, 1843
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 277 - La harangue finie et l'arrêt prononcé , Pellisson se mit à genoux, et, tenant à la main une torche de cire ardente du poids de quatre livres , il cria merci à Dieu , au roi et à Tabouet, suivant la formule consacrée, puis il supplia la Cour de le mettre hors de sa prison , « pour la faiblesse et grande infirmité de sa personne. » Cette prière ne fut point exaucée. Tous les coaccusés de Pellisson , déclarés coupables...
Page 48 - Mort a des rigueurs à nulle autre pareilles : On a beau la prier, La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles Et nous laisse crier. Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend point nos rois. De murmurer contre elle et perdre patience, II est mal à propos; Vouloir ce que Dieu veut est la seule science Qui nous met en repos.
Page 49 - La Mort ne surprend point le sage : II est toujours prêt à partir, S'étant su lui-même avertir Du temps où l'on se doit résoudre à ce passage.
Page 49 - Que l'homme connoît peu la mort qu'il appréhende, Quand il dit qu'elle le surprend ! Elle naît avec lui, sans cesse lui demande Un tribut dont en vain son orgueil se défend. Il commence à mourir longtemps avant qu'il meure: II périt en détail imperceptiblement 1 ; Le nom de mort qu'on donne à notre dernière heure N'en est que l'accomplissement.
Page 220 - Je veux dire que la substance divine est partout, non seulement dans l'univers, mais infiniment au delà ; car Dieu n'est pas renfermé dans son ouvrage, mais son ouvrage est en lui, et subsiste dans sa substance, qui le conserve par son efficace toute-puissante.
Page 266 - rien su. « Tout ce qu'il ya de bon dans ce livre se « peut écrire sur une feuille de papier, en grosses « lettres; et ceux qui croient que j'approuve tout « ce qui y est, ne me connoissent pas, moi qui « professe de ne donner jamais le lieu de fran« chise aux choses de ma profession que je con
Page 266 - Pour ce qui concerne le livre de Léonard de Vinci, il est vrai que j'ai dessiné les figures humaines qui sont dans celui qui appartient à M. le Chevalier del Pozzo; mais toutes les autres, soit...
Page 269 - Maistresse, coquette et badine, qui ne leur demande que du fard et des couleurs, pour agréer à la première rencontre, sans se soucier si elle plaira longtemps.
Page 406 - Traité de l'origine du gouvernement françois, où l'on examine ce qui est resté en France sous la première race de nos rois, de la forme du gouvernement qui subsistoit dans les Gaules sous la domination romaine, par M.
Page 269 - ... une fausse opinion commune. Vous venez d'échauffer et d'amollir une matière rigide et difficile à manier, de sorte que, désormais, il se pourra trouver quelqu'un qui , en vous prenant pour guide, s'occupera de nous donner quelque chose au bénéfice de la peinture.

Bibliographic information