De l'éducation des enfans

Front Cover
Chez Henri Schelte, 1708 - Education - 421 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 47 - ... des injures. Cela le divertit, il faut lui en faire leçon. Pleure-t-il pour avoir quelque chose; il faut qu'il l'ait tout aussitôt. Il faut lui laisser faire tout ce qui lui vient en fantaisie. C'est ainsi que les parents, par une indulgence outrée pour leurs enfants encore tout petits, corrompent en eux tous les principes de la nature : et après cela ils s'étonnent de voir des ruisseaux impurs , dont ils ont eux-mêmes empoisonné la source!
Page 326 - ... Les langues n'ont pas été faites par règle ou par art, mais par accident et par le commun usage du peuple. Ainsi qui les veut bien parler n'a point d'autre règle à suivre que l'usage; et rien ne peut lui servir dans cette rencontre que sa mémoire et une habitude de parler comme ceux qui sont en réputation de parler purement, ce qui, exprimé en d'autres termes, ne signifie autre chose que parler par routine.
Page 415 - ... commence à voyager dans un âge raisonnable, et dans le dessein de profiter, peut s'entretenir et faire connaissance avec les personnes de qualité qui sont dans les lieux où il va. C'est là sans contredit l'une des choses les plus avantageuses à un gentilhomme qui voyage dans des pays étrangers; mais, je vous prie, parmi nos jeunes gens qui voyagent avec des gouverneurs, en voit on un .entre cent qui dans les pays étrangers rende visite à des personnes de qualité ? Moins encore...
Page 218 - Votre enfant frémit et prend la fuite à la vue d'une grenouille : faites prendre une grenouille à une autre personne, et lui ordonnez de la mettre à une bonne distance de votre «nfant.
Page 58 - ... à moins qu'on n'ait envie de leur apprendre à devenir impatiens & chagrins , en les récompenfant de ce qu'ils s'abandonnent au chagrin & à l'impatience. On voit chez certains parens des...
Page 2 - ... & arrive enfin dans des lieux fort éloignés les uns des » autres : c'eft , je penfe , avec la même facilité qu'on » peut tourner les efprits des enfants du côté qu'on veut «. Dans ce paflage , à la vérité , Locke n'affirme point expreffément que tous les hommes communément bien organifés aient une égale aptitude à l'efprit ; mais il y dit ce dont il avoit été, pour ainfi dire , témoin , & ce que lui avoit appris l'expérience...
Page 271 - Il me femble que l'efprit de politefle eft une certaine attention à faire que par nos paroles & par nos manieres les autres foient contens de nous & d'eux-mêmes.

Bibliographic information