Dictionnaire français-arabe, Volume 3

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 1424 - La Cigale, ayant chanté Tout l'Été, Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue. Pas un seul petit morceau De mouche ou de vermisseau. Elle alla crier famine Chez la Fourmi sa voisine, La priant de lui prêter Quelque grain pour subsister Jusqu'à la saison nouvelle. Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'Oût, foi d'animal, Intérêt et principal.
Page 1318 - Lynx envers nos pareils, et taupes envers nous, Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes.
Page 1474 - LE GLAND ET LA CITROUILLE Dieu fait bien ce qu'il fait. Sans en chercher la preuve En tout cet univers, et l'aller parcourant, Dans les citrouilles je la treuve.
Page 1254 - II ne se forma plus de nouveau sang au cœur ; Chaque membre en souffrit ; les forces se perdirent. Par ce moyen, les mutins virent Que celui qu'ils croyaient oisif et paresseux, A l'intérêt commun contribuait plus qu'eux. Ceci peut s'appliquer à la grandeur royale. Elle reçoit et donne, et la chose est égale. Tout travaille pour elle, et réciproquement Tout tire d'elle l'aliment.
Page 1475 - Cette réflexion embarrassant notre homme : « On ne dort point, dit-il, quand on a tant d'esprit. » Sous un chêne aussitôt il va prendre son somme. Un gland tombe : le nez du dormeur en pâtit.
Page 1474 - C'est dommage, Garo, que tu n'es point entré Au conseil de celui que prêche ton curé...
Page 1499 - Elle qui n'étoit pas grosse en tout comme un œuf, .Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille Pour égaler l'animal en grosseur; Disant : « Regardez bien, ma sœur, Est-ce assez? dites-moi; n'y suis-je point encore?
Page 1500 - RAT Tel, comme dit Merlin, cuide engeigner autrui, Qui souvent s'engeigne soi-même. J'ai regret que ce mot soit trop vieux aujourd'hui : II m'a toujours semblé d'une énergie extrême.
Page 1335 - Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît à toi-même.
Page 1475 - S'il fût tombé de l'arbre une masse plus lourde , Et que ce gland eût été gourde? Dieu ne l'a pas voulu : sans doute il eut raison; J'en vois bien à présent la cause.

Bibliographic information