Observations et mémoires sur la physique, sur l'histoire naturelle et sur les arts et métiers, Volume 3

Front Cover
Hôtel de Thou, 1774 - Science

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 79 - quel est le cube et quel est le globe. Supposez « que le cube et le globe étant posés sur une table, « cet aveugle vienne à jouir de la vue, on demande « si, en les voyant sans les toucher, il pourrait les « discerner, et dire quel est le globe et quel est le
Page 240 - Adriatique , il ya de temps immémorial sur un des bastions de la place , une pique plantée verticalement la pointe en haut. Quand le temps menace d'orage , la...
Page 240 - ... si le fer de la pique étincelle beaucoup à l'approche de celui de la hallebarde , ou qu'il jette par...
Page 34 - C'eft ce dont vous pouvez vous affiirer , fi vous vous donnez la peine de lire le Traité des caufes , des accidens & de la cure de la Pefte , par feu M. Senac , imprimé à Paris , par ordre du Roi ; chez Mariette en 1744. Vous y verrez aux pages 501 & fuivantes , qu'on inocula la pefte à un aiTez grand nombre de chiens.
Page 392 - Sciences fur plufieurs de ces obfervations , & d'un examen critique de ce même jugement, à quoi on a joint un théorème général & fondamental fur la mefure des furfaces & des folides , & quelques obfervations fur la nature des courbes quarrables & rcct ifiables , par M. le Chevalier de Forbin. i vol. ¿/2-4".
Page 180 - ... fance infinie d'un DIEU avec les idées de leurs „ fens & de leur imagination , on pourroit dire „ que dans un feul pépin de pomme , il y auroit „ des pommiers , des pommes & des femences M de pommiers pour des fiecles infinis ou pref„ qu'infinis , dans cette proportion d'un pom„ mier parfait à un pommier dans fa femence ; „ & que la Nature ne fait que développer ces pe...
Page 152 - ... les angles faillans d'une pièce fe joignent parfaitement aux angles rentrans de l'autre , & les lient fort folidement , en formant fur la furface des ramifications ou des herborifations , comme fur les ammonites arborifés.
Page 52 - Lotfqu'on touche l'anguille avec la main on avec quelque fubftance métallique, la commotion n'a lieu qu'au bras avec lequel on la touche , ou avec lequel on tient le corps métallique. Il n'en eft pas de , même fi on touche l'animal avec les extrémités inférieures , alors les fecouíTes fe fontfentir conftamment aux deux jambes, & toujours plus fortement à celle qui n'a point touché l'anguille.
Page 71 - Arts mécaniques , oit de qusîqu' autre manière , les Ouvriers d'une Manufacture d'étoffe , dans les temps oit elle éprouve une ceffation de travail; l'expérience ayant...
Page 18 - ... exempte des horreurs que l'on a ordinairement de la mort. Il perdit enfin tout mouvement , tout fentiment, & refta dans cette derniere fituation environ une heure & demie au pied de l'efcalier.

Bibliographic information