OEuvres complètes avec des notes, et une notice sur la vie de Voltaire, Volume 5

Front Cover
Didot, 1876
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 14 - XIV faisait trembler l'Italie, et que ses armées, déjà maîtresses de la Savoie et du Piémont, étaient prêtes de prendre Turin, il fallut que le prince Eugène marchât du fond de l'Allemagne au secours du duc de Savoie; il n'avait point d'argent, sans quoi on ne prend ni ne défend les villes; il eut recours à des marchands anglais; en une demi-heure de temps, on lui prêta cinq millions : avec cela il délivra Turin, battit les Français, et écrivit à ceux qui avaient prêté cette somme...
Page 450 - Aujourd'hui , nous recevons trois éducations différentes ou contraires ; celle de nos pères , celle de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières. Cela vient en quelque partie du contraste qu'il ya parmi nous entre les engagements de la religion et ceux du monde ; chose que les anciens ne connoissoient pas.
Page 402 - Ceux qui n'ont ni terrain ni maison dans cette société doiventils y avoir leur voix ? ils n'en ont pas plus le droit qu'un commis payé par des marchands n'en aurait à régler leur commerce ; mais ils peuvent être associés, soit pour avoir rendu des services, soit pour avoir payé leur association.
Page 201 - Que d'entasser injure sur injure, Rimer de rage une lourde imposture*, Et se cacher ainsi qu'un criminel. Chacun connaît son jaloux naturel, Le montre au doigt comme un fou solennel, Et ne croit pas, en sa bonne écriture, Qu'il fasse mieux. Paris entier ayant vu son cartel. L'envoie au diable, et sa muse au b Moi, j'ai pitié des peines qu'il endure; Et comme ami je le prie et conjure, S'il veut ternir un ouvrage immortel, Qu'il fasse mieux.
Page 17 - ... et les autres, un homme comme M. Newton, tel qu'il s'en trouve à peine en dix siècles, est véritablement le grand homme; et ces politiques et ces conquérants dont aucun siècle n'a manqué, ne sont d'ordinaire que d'illustres méchants.
Page 9 - France de jeunes gens, connus par leurs débauches et élevés à la Prélature par des intrigues de femmes, font publiquement l'amour, s'égaient à composer des chansons tendres, donnent tous les jours des soupers délicats et longs, et de là vont implorer les lumières du Saint-Esprit, et se nomment hardiment les successeurs des Apôtres, ils remercient Dieu d'être Protestants.
Page 7 - Américains ses voisins : c'est le seul traité entre ces peuples et les chrétiens qui n'ait point été juré et qui n'ait point été rompu. Le nouveau souverain fut aussi le législateur de la Pensylvanie : il donna des lois très-sages, dont aucune n'a été changée depuis lui.
Page 3 - Jean, de même qu'il était' soumis à la circoncision ; mais et la circoncision et le lavement d'eau doivent être tous deux abolis par le baptême du Christ, ce baptême de l'esprit, cette ablution de l'âme qui sauve les hommes ; aussi le précurseur Jean* disait : Je vous baptise à la vérité avec de l'eau, mais un autre viendra après moi, plus puissant que moi, et dont je ne suis pas digne de porter les sandales : celui-là vous baptisera avec le feu et le Saint-Esprit...
Page 32 - L'innocence à genoux y tend la gorge au crime : La fortune y domine, et tout y suit son char. Ce globe infortuné fut formé pour César : Hâtons-nous de sortir d'une prison funeste; Je te verrai sans ombre, ô vérité céleste ! Tu te caches de nous dans nos jours de sommeil : Cette vie est un songe et la mort un réveil.
Page 452 - Quand les sauvages de la Louisiane veulent avoir du fruit, ils coupent l'arbre au pied, et cueillent le fruit. Voilà le gouvernement despotique.

Bibliographic information