La diplomatie Vénitienne: les princes de l'Europe au XVIe siècle : Fran ̧cois Ier--Philippe II, Catherine de Médicis, les papes, les sultans, etc. etc. d'après les rapports des ambassadeurs Vénitiens

Front Cover
H. Plon, 1862 - Diplomacy - 616 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 341 - Extraits des procès-verbaux des séances du comité historique des monuments écrits depuis son origine jusqu'à la réorganisation du 5 septembre 1848...
Page 417 - Il aime beaucoup la recherche dans son. habillement, qui est galonné et chamarré, riche en pierreries et en ornements précieux: les pourpoints mêmes sont bien travaillés et tissés en or; ses chemises sont des plus belles, et il en montre la broderie à l'ouverture du pourpoint, toutes choses à l'usage de France, et dont l'ensemble contribue à l'exquisité de Ia vie et au bien de la santé'.
Page 236 - Il va quelquefois à la chasse, surtout au sanglier : mais, à Bologne, il est rarement sorti de son palais, et seulement pour assister à la messe en quelque église. Il est religieux plus que jamais. Il parle et discourt beaucoup plus qu'il ne le faisait en Espagne. Il m'est arrivé de négocier avec lui pendant deux heures de suite : ce que, en Espagne, il ne faisait pas.
Page 457 - Français sont plus portés à dépenser leur argent pour leur Roi et plus soumis. L'Espagne a des mines d'or dans ses provinces et aux Indes; la France n'a que du fer, mais l'argent y est introduit et n'y manque pas. L'Espagne est un pays stérile, pauvre en grandes villes et en rivières, dépourvu des commodités de la vie; la France est fertile, couverte de villes et de châteaux, abondante en rivières et en toutes sortes de productions.
Page 525 - Je le lui ai dit un jour ù ell<>mème, et elle me l'a souvent rappelé en me parlant de ses détresses et des malheurs de la France. Je sais qu'on l'a trouvée plus d'une fois pleurant dans son cabinet; mais tout à coup elle s'essuyait les yeux, elle dissimulait sa douleur, et afin de tromper ceux qui jugeaient de l'état des choses par l'expression de son visage, elle se montrait au dehors sous un air calme et joyeux.
Page 326 - ... brunette et fort jolie de visage, et, pour son âge, fort rusée ; de sorte que ce qu'elle s'est une fois mis dans l'esprit, elle le veut obtenir de toutes manières, qu'il faille rire ou pleurer pour cela1.
Page 525 - Prince, je me suis souvent étonné qu'elle no se soit pas tout à fait troublée et livrée à l'un des deux partis, ce qui aurait été la dernière calamité du royaume. C'est elle qui a conservé dans la cour ce reste de majesté royale qui s'y trouve encore. Voilà pourquoi je l'ai toujours plainte plutôt que blâmée.
Page 81 - ... manuscrits de la bibliothèque royale; quelques-uns ont poussé leurs recherches jusque dans les bibliothèques et archives des départements. Partout il a été prouvé dès les premiers essais, en fouillant au hasard, que de grandes richesses étaient restées enfouies. Les efforts ont redoublé, et l'on n'a pas tardé à obtenir des découvertes aussi importantes qu'inattendues, de véritables révélations qui éclairent d'un jour nouveau tels ou tels événements, tels ou tels siècles de...
Page 237 - Avant son départ pour l'Espagne, il avait la fréquente habitude de tenir un crucifix dans la main , et j'ai entendu raconter, pour chose véritable, et comme un grand témoignage de son zèle religieux, que, quand il était à Ingolstadt, dans le voisinage de l'armée protestante, on le vit à minuit, dans son pavillon , agenouillé devant un crucifix et les mains jointes. Pendant le carême qui précéda son départ, il prit un soin extraordinaire de s'enquérir de ceux qui , à la cour, mangeaient...
Page 553 - ... l'événement. Marcel une fois congédié, on appela M. de Guise; on le chargea, avec son oncle M. d'Aumale et avec le chevalier, frère naturel du Roi, d'aller faire tuer l'amiral Coligny, son gendre et tous ceux des siens; la même chose fut confiée au maréchal de Tavannes et au duc de Kevers à l'endroit de M.

Bibliographic information