Leçons sur la physiologie générale et comparée du système nerveux: faites au Muséum d'histoire naturelle

Front Cover
Germer Baillière, 1866 - Nervous system - 920 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 108 - A l'égard des animaux qui ont une moelle épinière, il part de toutes les parties de leur corps des filets nerveux d'une extrême finesse qui, sans se diviser ni s'anastomoser, vont se rendre au foyer des sensations.... Quant aux nerfs qui sont destinés au mouvement musculaire, ils...
Page 503 - C'est ici le lieu de rapprocher Bicbat de Le Gallois. « Ce n'est pas du cerveau tout entier, dit Le Gallois, que dépend la «respiration, mais bien d'un endroit assez circonscrit de la moelle «allongée, lequel est situé à une petite distance du trou occipital et «vers l'origine des nerfs de la huitième paire ou pneumo-gastriques*.
Page 285 - ... contractions musculaires. Les faibles persistent jusqu'à quatre mois et demi, contrairement à l'opinion reçue (1). Nous concluons donc : 1" Que les fibres sensibles ne peuvent être transformées en fibres motrices ; 2» Que le mouvement organique dans les fibres nerveuses, qui détermine la sensation, doit être différent de celui qui produit la contraction musculaire (-2). (1) C'est ainsi que nous lisons dans l'excellent Traité de physiologie de Ludwig (2e édit., 1858, p.
Page 666 - Ainsi, pourvu que la perte de substance éprouvée par les lobes cérébraux ne dépasse pas certaines limites, ces lobes recouvrent, au bout d'un certain temps, l'exercice de leurs fonctions; passé ces premières limites, ils ne le recouvrent plus qu'imparfaitement; et passé ces nouvelles limites encore , ils ne le recouvrent plus du tout.
Page 503 - ... pneumo-gastriques) ; car si l'on ouvre le crâne d'un jeune lapin et que l'on fasse l'extraction du cerveau par portions successives d'avant en arrière , en le coupant par tranches , on peut enlever, de cette manière, tout le cerveau proprement dit, et ensuite tout le cervelet et une...
Page 459 - Va rendre à cette tète de cadavre tous les attributs de la vie. Au bout de '2 à 3 minutes après quelques mouvements désordonnés, on voit les manifestations de la vie se montrer de nouveau; il ya dans les muscles des yeux et dans ceux de la face des mouvements qui paraissent prouver que les fonctions cérébrales FC sont rétablies dans cette tOte complètement séparée du tronc.
Page 459 - besoin pour y entretenir la circulation, et que si « l'on ne peut pas prolonger la vie dans un tronçon « pris à volonté, c'est uniquement la disposition « anatomique des organes qui s'y oppose. Mais si « l'on pouvait suppléer au cœur par une sorte d'in« jection, et si en même temps on avait, pour fournir « à l'injection d'une manière continue, une provi...
Page 609 - Flourens (2), réside une propriété dont rien ne donnait encore l'idée en physiologie, et qui consiste à coordonner les mouvements voulus par certaines parties du système nerveux, excités par d'autres...
Page 447 - Les phénomènes produits par la strychnine diffèrent beaucoup de ceux que détermine le curare, et cependant, dans certaines conditions, l'empoisonnement par la strychnine peut offrir chez la Grenouille la plus grande analogie avec l'empoisonnement par le curare. En effet, si l'on introduit sous la peau d'une Grenouille une assez forte quantité de strychnine, la mort, surtout .en été, peut survenir après une période très-courte de faibles convulsions, période qui sera même quelquefois presque...
Page 871 - C'est là, si l'on peut ainsi dire, le monde purement intellectuel, et ce monde n'appartient qu'à l'homme. En un mot, les animaux sentent, connaissent, pensent; mais l'homme est le seul de tous les êtres créés à qui ce pouvoir ait été donné de sentir qu'il sent, de connaître qu'il connaît, et de penser qu'il pense.

Bibliographic information