Logik: die Wissenschaft des Denkens und Kritik aller Erkenntniss, zum Selbstudium und dür Unterricht auf höhern Schulen, Part 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 247 - ... servir pour prouver qu'une personne est descendue de saint Louis, dont l'une est de montrer que cette personne a tel pour père, qui était fils d'un tel, et celui-là d'un autre, et ainsi jusqu'à saint Louis...
Page 12 - La plupart des erreurs des hommes, comme nous avons déjà dit ailleurs, viennent bien plus de ce qu'ils raisonnent sur de faux principes, que non pas de ce qu'ils raisonnent mal suivant leurs principes.
Page 12 - Il arrive rarement qu'on se laisse tromper par des raisonnements qui ne sont faux que parce que la conséquence en est mal tirée; et ceux qui ne seraient pas capables d'en reconnaître la fausseté...
Page 270 - Et il est aussi inutile et aussi ridicule que la raison demande au cœur des preuves de ses premiers principes pour vouloir y consentir, qu'il serait ridicule que le cœur demandât à la raison un sentiment de toutes les propositions qu'elle démontre pour vouloir les recevoir.
Page 270 - L'unique fort des dogmatistes, c'est qu'en parlant de bonne foi et sincèrement , on ne peut douter des principes naturels. Nous connaissons, disent-ils, la vérité non seulement par raisonnement, mais aussi par sentiment et par une intelligence vive et lumineuse; et c'est de cette dernière sorte que nous connaissons les premiers principes.
Page 5 - La nécessité du raisonnement n'est fondée que sur les bornes étroites de l'esprit humain qui, ayant à juger de la vérité ou de la fausseté d'une proposition qu'alors on appelle question, ne peut pas toujours le faire par la considération des deux idées qui la composent, dont celle qui en est le sujet est aussi appelée...
Page 270 - Les principes se sentent , les propositions se concluent ; le tout avec certitude, quoique par différentes voies. Et il est aussi ridicule que la raison demande au sentiment et à l'intelligence des preuves de ces premiers principes pour y consentir, qu'il serait ridicule que l'intelligence demandât à la raison un sentiment de toutes les propositions qu'elle démontre.
Page 102 - Si omnia antecedentibus causis fiunt, omnia natural! colligatione conserte contexteque fiunt ; quod si ita est, omnia nécessitas efficit ; id si verum est, nihil est in nostra potestate.
Page 47 - ... les Espagnols ne sont pas Turcs, et de ce que les Turcs ne sont pas chrétiens, il ne s'ensuit pas que les Espagnols ne soient pas chrétiens, et il ne s'ensuit pas aussi que les Chinois le soient, quoiqu'ils ne soient pas plus Turcs que les Espagnols.

Bibliographic information