Blason populaire de la Normandie

Front Cover
Lebrument, 1859
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 77 - L'air du fameux La Palisse ? Il pourra vous réjouir, Pourvu qu'il vous divertisse. La Palisse eut peu de bien Pour soutenir sa naissance ; Mais il ne manqua de rien, Dès qu'il fut dans l'abondance. Bien instruit dès le berceau, Jamais, tant il fut honnête, Il ne mettait son chapeau, Qu'il ne se couvrit la tête.
Page 147 - Pipeur, larron, jureur, blasphémateur, Sentant la hart de cent pas à la ronde. Au demeurant, le meilleur fils du monde...
Page 57 - L'autre aussitôt de s'excuser, Alléguant un grand rhume : il ne pouvait que dire Sans odorat. Bref, il s'en tire. Ceci vous sert d'enseignement : Ne soyez à la cour, si vous voulez y plaire, Ni fade adulateur, ni parleur trop sincère, Et tâchez quelquefois de répondre en Normand.
Page 83 - Dans quelques-unes de nos provinces, on donne le nom de hobereau ' aux petits seigneurs qui tyrannisent leurs paysans, et plus particulièrement au gentilhomme à lièvre, qui va chasser chez ses voisins sans en être prié , et qui chasse moins pour son plaisir que pour le profit.
Page 42 - que je plaide, répondit-il ; avec les Turcs et les « Moscovites avec qui je n'ai rien à partager...
Page 74 - L'Almanach de Turin. Bien peu de gens, Monsieur le comte, savent ce que c'est que la monarchie. —Dans votre jeunesse, peut-être vous avez chanté :—Tous les goûts sont dans la nature. — Le meilleur est celui qu'on a.
Page 41 - Plaideur, contenant, pour chaquc jour de la semaine, un cantique de sa façon et quatre psaumes arrangés par lui, que l'honnête plaideur devait réciter exactement pour gagner son procès. Il ne manquait pas, dans ses prônes, d'en recommander la lecture...
Page x - D. Qui est celui que l'on doit appeler Normand? « R. C'est celui qui fait profession de s'enrichir à droite et à gauche, et de prendre à toutes mains. « D. Quel est le signe du Normand...
Page 48 - On a vu, dans ces temps de trouble et de folie, un huissier assigner un prêtre, partisan de la bulle, aux fins d'administrer un janséniste mourant; un...
Page 96 - Ce sont deux torses , nus et de sexe différent , accolés de la plus étrange manière , et dont les bras sont singulièrement renversés. Des serpents qui traversent leurs chairs les enlacent de leurs hideux replis ; les uns leur mordent les mamelles , les autres les déchirent plus étrangement encore, mais d'une façon fort propre à donner au peuple une leçon de continence {voy.

Bibliographic information