Annales du musée et de l'école moderne des beaux-arts...: Pictures. Sculpture. Architecture, 1800-08. 16 v

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 60 - Dès l'abord, elle jugea bien que c'était l'Amour; car quel autre dieu lui aurait paru si agréable? Ce que la beauté, la jeunesse, le divin charme qui communique à ces choses le don de plaire, ce qu'une personne faite à plaisir peut causer aux yeux de volupté, et de ravissement à l'esprit, Cupidon en ce moment-là le fit sentir à notre héroïne.
Page 46 - Et Jésus, prenant la parole, lui dit: Un homme, qui descendait de Jérusalem à Jéricho, tomba entre les mains des voleurs qui le dépouillèrent, le couvrirent de plaies, et s'en allèrent, le laissant à demi mort.
Page 34 - Rien ne manque à Vénus , ni les lis , ni les roses , Ni le mélange exquis des plus aimables choses , Ni ce charme secret dont l'œil est enchanté , Ni la grâce , plus belle encor que la beauté.
Page 10 - Lors donc qu'ils le virent , ils furent remplis d'étonnement , et sa mère lui dit : Mon fils , pourquoi avez-vous agi ainsi avec nous ? Voilà votre père et moi qui vous cherchions étant tout affligés.
Page 10 - Trois jours après ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant.
Page 34 - Amour rend ses sujets tous égaux , lui dit-elle ; La beauté , dont les traits même aux dieux sont si doux , Est quelque chose encor de plus divin que nous.
Page 10 - Or son père et sa mère allaient tous les ans à Jérusalem à la fête de Pâque.
Page 86 - C'est une nécessité qu'il y ait du bruit où il ya tant de femmes. La beauté de votre épouse étant telle que vous dites, ce sera des sujets de jalousie et de querelle, lesquelles je ne viendrai jamais à bout d'apaiser.
Page 52 - Et le temps de la purification de Marie étant accompli, selon la loi de Moïse , ils le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, 23.
Page 34 - Elle trouve Adonis près des bords d'un ruisseau; Couché sur des gazons, il rêve, au bruit de l'eau. Il ne voit presque pas l'onde qu'il considère : Mais l'éclat des beaux yeux qu'on adore en Cythère L'a bientôt retiré d'un penser si profond. Cet objet le surprend, l'étonne, et le confond; II admire les traits de la fille de l'onde.

Bibliographic information