Examen de la phrénologie

Front Cover
Librairie de L. Hachette, 1851 - Brain - 157 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 64 - Je fermerai maintenant les yeux, je boucherai mes oreilles, je détournerai tous mes sens, j'effacerai même de ma pensée toutes les images des choses corporelles, ou du moins, parce qu'à peine cela se peut-il faire, je les réputerai comme vaines .et comme fausses...
Page 40 - Maintenant c'est une chose manifeste par la lumière naturelle, qu'il doit y avoir pour le moins autant de réalité dans la cause efficiente et totale que dans son effet ; car d'où estce que l'effet peut tirer sa réalité , sinon de sa cause?
Page 28 - ... être encore plus grande et plus parfaite. Car, par exemple, si je considère la faculté de concevoir qui est en moi, je trouve qu'elle est d'une fort petite étendue...
Page 96 - C'est là, si l'on peut ainsi dire, le monde purement intellectuel, et ce monde n'appartient qu'à l'homme. En un mot, les animaux sentent, connaissent, pensent; mais l'homme est le seul de tous les êtres créés à qui ce pouvoir ait été donné de sentir qu'il sent, de connaître qu'il connaît, et de penser qu'il pense.
Page 87 - Pour se faire une idée juste des opérations dont résulte la pensée , il faut considérer le cerveau comme un organe particulier , destiné spécialement à la produire ; de même que l'estomac et les intestins à opérer la digestion, le foie à filtrer la bile , les parotides et les glandes maxillaires et sublinguales à préparer les sucs salivaires.
Page 116 - ... c'est une chose bien remarquable qu'il n'ya point d'hommes si hébétés et si stupides, sans en excepter même les insensés, qu'ils ne soient capables d'arranger ensemble diverses paroles et d'en composer un discours par lequel ils fassent entendre leurs pensées...
Page 13 - ... juger qu'un bâton est droit, et cela par cette façon de juger à laquelle nous sommes accoutumés dès notre enfance , et qui par conséquent peut être appelée sentiment, néanmoins cela ne suffit pas pour corriger l'erreur de la vue; mais outre cela il est besoin que nous ayons quelque raison qui nous enseigne que nous devons en cette rencontre nous fier plutôt au jugement que nous faisons...
Page 11 - ... car bien que les esprits qui ébranlent les muscles viennent du cerveau, il faut cependant assigner pour place aux passions la partie du corps qui en est la plus altérée, laquelle partie est sans contredit le cœur; c'est pourquoi je dirais : le principal siège des passions, en tant qu'elles regardent le corps, est dans le cœur, parce que c'est...
Page 77 - ... langue universelle fort aisée à apprendre, à prononcer et à écrire, et; ce qui est le principal, qui aiderait au jugement, lui représentant si distinctement toutes choses qu'il lui serait presque impossible de se tromper...
Page 15 - La proposition que le cerveau est le siège exclusif de l'âme n'est pas neuve, n'est pas de Gall; elle était dans la science avant qu'eût paru sa doctrine. Le mérite de Gall, et ceci même n'est pas un médiocre mérite, est d'en avoir mieux compris qu'aucun de ceux qui l'avaient précédé toute l'importance, et de s'être dévoué à la démontrer. Elle était dans la science avant Gall ; on peut dire que depuis Gall elle y règne'.

Bibliographic information