Recueil des pièces de théâtre,: Le barbier de Séville

Front Cover
Le Texier (M., A. A.)
Chez T. Hookham, 1785 - French drama
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 13 - SierraMorena, l'Andalousie ; accueilli dans une ville, emprisonné dans l'autre, et partout supérieur aux événements; loué par ceux-ci, blâmé par ceux-là.; aidant au bon temps, supportant le mauvais ; me moquant des sots, bravant les méchants ; riant de ma misère et faisant la barbe à tout le monde ; vous me voyez enfin établi dans Séville, et prêt à servir de nouveau Votre Excellence en tout ce qu'il lui plaira m'ordonner. LE COMTE.
Page 12 - ... j'avais interdit les gants, les cannes, tout ce qui ne produit que des applaudissements sourds ; et d'honneur, avant la pièce, le café m'avait paru dans les meilleures dispositions pour moi.
Page 43 - Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j'ai vu les plus honnêtes gens près d'en être accablés. Croyez qu'il n'ya pas de plate méchanceté, pas d'horreurs, pas de conte absurde, qu'on ne fasse adopter aux oisifs d'une grande ville en s'y prenant bien ; et nous avons ici des gens d'une adresse!...
Page 12 - ... paru dans les meilleures dispositions pour moi. Mais les efforts de la cabale . . . LE COMTE Ah ! la cabale ! monsieur l'auteur tombé.
Page 82 - Et dites-moi un peu comment la petite Figaro a trouvé les bonbons que vous lui avez portés ? FIGARO Quels bonbons? que voulez-vous dire?
Page 20 - Je me sens transporté d'une juste colère ; Je ne vois que des jeux, je n'entends que des ris, Chanteurs importuns, doubles traîtres! Avec leurs violons , leurs tambourins maudits , Incessamment , exprès , passer sous mes fenêtres, Pour me troubler dans mes ennuis. Tous les jours des sauts, des gambades, Et tous les soirs des sérénades.
Page 21 - Tandis que tristement ce globe qui balance , Me fait compter les pas de la mort qui s'avance , 'Le François , entraîné par de légers désirs } Ne voit sur ce cadran qu'un cercle de plaisirs.
Page 48 - Aussi fais-je : mais peu vous importe , pourvu que vous grondiez , et que vous fassiez aux gens une petite moue, que vous savez bien qui vous rend plus charmante encore... Tenez, vous ne ménagez point vos amis; c'est votre défaut, I-- mène.
Page 1 - Représentée pour la première fois, par les Comédiens François ordinaires du Roi, le mardi 27 avril 1784.
Page 46 - Est-ce qu'on fait de ces espèces-là sa société? Il est des gens de lettres d'un vrai mérite , avec qui l'on se fait honneur d'être lié ; mais pour ceux-ci, on les reçoit quelquefois le matin , pour leur commander une chanson , ou bavarder pendant que l'on s'habille. Ou le soir, oui le soir, on en rassemble une couple , on les excite, on les irrite l'un contre l'autre ; alors ils s'attaquent , ils s'accablent d'épigrammes , s'injurient, se déchirent: cela est plaisant, divin. Tenez , cela...

Bibliographic information