Histoire de François Ier: roi de France

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 38 - ... des peuples. Tout flatteur, quel qu'il soit, est toujours un animal traître et odieux : mais s'il falloit comparer les flatteurs des rois avec ceux qui vont flatter dans le cœur des peuples ce secret principe d'indocilité et cette liberté farouche qui est la cause des révoltes, je ne sais lequel seroit le plus honteux.
Page 285 - Qui te pourra louer qu'en se taisant? Car la parole est toujours réprimée Quand le sujet surmonte le disant.
Page 138 - Corneille , et je crois même qu'absolument la forme de vers lui est contraire. Ce livre, le plus beau qui soit parti de la main d'un homme , puisque...
Page 169 - O siècles ! ô mémoire ! Conservez à jamais ma dernière victoire : Je triomphe aujourd'hui du plus juste courroux De qui le souvenir puisse aller jusqu'à vous.
Page 359 - Phebus bien souvent je desire, Non pour congnoistre herbes divinement, Car la douleur qui mon cueur veult occire Ne se guerist par herbe aucunement; Non pour avoir ma place au firmament, Car en la terre habite mon plaisir; Non pour son arc encontre Amour saisir, Car à mon Roy ne veulx estre rebelle : Estre Phebus seulement j'ay desir, Pour estre aymé de Diane la belle.
Page 380 - ... tonneau, qui frappoient au travers de ceulx qui tenoient le siège et les ruoient par terre sans leur faire aucun mal ; et estoit chose fort plaisante à veoir des bonds qu'elles faisoient.
Page 294 - Et ne les sauroit on mieux comparer qu'à une bonne femme qui portoit une potée de lait au marché, faisant son compte ainsi : qu'elle la...
Page 295 - ... et feroit hin. Et en disant hin, la bonne femme, de l'aise qu'elle avoit en son compte, se print à faire la ruade que feroit son poulain , et, en la faisant, sa potée de laict va tomber et se respandit toute. Et voilà ses œufs, ses poussins, ses chapons, ses cochons, sa jument et son poulain tous par terre.
Page 282 - Entre autres dons de graces immortelles, Ma Dame escript si hault et doulcement, Que je m'estonne, en voyant choses telles, Qu'on n'en reçoit plus d'esbahissement. Puis quand je l'oy parler si sagement, Et que je voy sa plume travailler, Je tourne bride, et m'esbahy comment On est si sot de s'en esmerveiller.
Page 358 - Arrosé d'eau , si doux , si attrempé , Sachez que plus il n'est en Thessalie : Jupiter roi , qui les cœurs gagne et lie , L'a de Thessale en France remué , Et quelque peu son nom propre mué ; Car, pour Tempe, veut qu'Estampes s'appelle.

Bibliographic information