Poésies

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 59 - l'esprit a été en moi la dupe du cœur 3•3. Le sentiment est égal , la pénétration égale ; mais l'expression est si différente, que l'on croiroit volontiers que ce n'est plus la même chose. On ne prend pas moins de plaisir à voir un sentiment exprimé d'une manière simple que d'une manière plus pensée , pourvu qu'il soit toujours également fin : au contraire , la manière simple de l'exprimer doit plaire davantage, parce qu'elle cause une espèce de surprise douce et une petite admiration....
Page 47 - Il leur faut quelque mouvement, quelque agitation ; mais un mouvement et une agitation qui s'ajuste, s'il se peut, avec la sorte de paresse qui les possède ; et c'est ce qui se trouve le plus heureusement du monde dans l'amour, pourvu qu'il soit pris d'une certaine façon. Il ne doit pas être ombrageux, jaloux, furieux, désespéré ; mais tendre , simple, délicat, fidèle, et pour se conserver dans cet état, accompagné d'espérance : alors on a le cœur rempli, et non pas troublé, etc.
Page 21 - Je lis une tempête décrite en très beaux vers ; il n'y manque rien de tout ce qu'ont pu voir, de tout ce qu'ont pu ressentir ceux qui l'ont essuyée, mais il y manque Neptune en courroux avec son trident. En bonne foi, m'aviserai-je de le regretter, ou aurai-je tort de ne pas m'en aviser ? Qu'eût-il fait là de plus que ce que j'ai vu ? Je le défie de lever les eaux plus haut qu'elles ne l'ont été, de répandre plus d'horreur dans ce malheureux vaisseau, et ainsi de tout le reste ; la réalité...
Page 127 - Dit-il en soupirant, ne parler plus d'amour: Puisqu'à votre repos l'amitié ne peut nuire, ^ A la simple amitié mon cœur va se réduire. Mais la jeune Doris, vous n'en sauriez douter, Si j'étais son amant , voudrait bien m'écouter: Ses yeux m'ont dit cent fois : Corilas , quitte Ismène ; Viens ici, Corilas ; qu'un doux espoir t'amène.
Page 271 - Sparte, bêlas! qu'êles-vous devenue? Vous saviez tout le prix d'une tête chenue. Plus dans la canicule on était bien fourré , Plus l'oreille était dure et l'œil mal éclairé, Plus on déraisonnait dans sa triste famille , Plus on épiloguait sur la moindre vétille, Plus...
Page 127 - Ismène alors comme un fidèle amant, Maintenant cet amour que votre cœur rejette, Ces soins trop empressés, cette ardeur inquiète, Je les porte à Doris et je garde pour vous Tout ce que l'amitié peut avoir de plus doux. Vous ne me dites rien? » — Ismène, à ce langage, Demeurait interdite et changeait de visage. Pour cacher sa rougeur elle voulut en vain Se servir avec art d'un voile ou de sa main ; Elle n'empêcha pas son trouble de paraître.
Page 58 - Mais ces passions qui éclairent à peu près tous les hommes de la même sorte , ne les font pas tous parler les uns comme les autres. Ceux qui ont l'esprit plus fin, plus étendu , plus cultivé , en exprimant ce qu'ils sentent , y...
Page 37 - ... ce qu'on peut légitimement espérer, n'en arriverait-il pas des changements dans les affaires de l'esprit, et ce qui n'est fondé que sur d'agréables fantômes...
Page 30 - ... étranger à la poésie, qui, par elle-même, a droit de s'élever aux images intellectuelles, si elle peut. La grande difficulté est que ces images ont une langue barbare, dont la poésie ne pourrait se servir sans offenser trop l'oreille, sa maîtresse souveraine, et maîtresse très-délicate...
Page 63 - ... des paysans. Ils sont d'étoffes beaucoup plus belles que ceux des paysans véritables ; ils sont même ornés de rubans et de points , et on les taille seulement en habits de paysans. Il faut aussi que les...

Bibliographic information