Oeuvres complètes de madame de Souza, rev., cor., augm., imprimées sous les yeux de l'auteur, et ornées de gravures ...: Emille et Alphonse

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 151 - J'entends innocemment : sur son propre désir Quelque rigueur que l'on exerce, Encore y prend-on du plaisir. Volupté, Volupté, qui fus jadis maîtresse Du plus bel esprit de la Grèce, Ne me dédaigne pas, viens-t'en loger chez moi; Tu n'y seras pas sans emploi : J'aime le jeu, l'amour, les livres, la musique, La ville et la campagne, enfin tout ; il n'est rien Qui ne me soit souverain bien, Jusqu'au sombre plaisir d'un cœur mélancolique.
Page 243 - Se proposant de suivre une plus douce vie, Voyagea chez les Grecs, et vit en certains lieux Un sage assez semblable au vieillard de Virgile, Homme égalant les rois, homme approchant des dieux. Et comme ces derniers, satisfait et tranquille.
Page 137 - ... et, là, je me suis tracé une sorte de cercle idéal qui me sépare du reste de l'appartement. Vient-on me voir? je sors bien vite de cette barrière pour empêcher qu'on y pénètre; si par hasard on s'avance vers mon asile, j'ai peine à contenir ma mauvaise humeur; je voudrais qu'on s'en allât.
Page 137 - Je me suis fait une petite retraite dans un des coins de ma chambre ; j'y ai placé une seule chaise, mon piano, ma harpe, quelques livres, une jolie table sur laquelle sont mes...
Page 169 - Voulez-vous que vos enfants se haïssent , caressez l'un plus que l'autre ; le secret est infaillible. Il prétend que la première chose que font deux jeunes femmes qui se rencontrent est de se chercher des ridicules, et la seconde de se dire des flatteries. Il croit...
Page 244 - Oh oui, j'espère faire un peu de bien! Que tout ce qui m'environne soit content! et si je ne retrouve pas la paix de l'âme , j'aurai du moins quelques souvenirs consolans.
Page 121 - Je crois même que, dans ma folie , je me regardais comme un grand philosophe qui se jouait de la faiblesse humaine. Pendant que chacun était occupé de différentes pensées, la cérémonie s'avançait. Lorsque le prêtre est venu demander à Emilie si elle consentait à épouser le duc , elle est restée dans le silence ; elle semblait être étonnée qu'on eût besoin de son aveu.
Page 7 - ... le silence , la solitude , tout me charmait. Je m'abandonnais à mes rêveries en remontant le ruisseau, et m'arrêtais souvent pour jouir du calme qui m'environnait. Je me croyais seule, lorsque j'aperçus aux environs de la source , un jeune homme qui descendait lentement par ce même chemin; il avançait le regard baissé, absorbé dans une mélancolie profonde.
Page 144 - Artigue parla d'un homme cher à la société , qui venait de perdre un ami intime : on le plaignit vaguement ; et lorsqu'il arriva , j'étais peut-être la seule qui n'eût pas oublié son malheur. Il le rappela cependant par l'air triste et composé qu'il affectait. Dés qu'on se fut souvenu qu'il devait être affligé , chacun prit une» figure analogue à la circonstance ; on l'entoura, on lui demanda de ses nouvelles avec intérêt.
Page 28 - Candale s'en croit amoureux ; et peut-être le serais-je devenu , si je n'avais pour maxime suprême de veiller à ma tranquillité , de me tenir détaché de toutes choses , et de n'assister aux différentes scènes du monde que comme à des spectacles, dont les acteurs jouent-pour mon plaisir, mais me sont étrangers.

Bibliographic information