Page images
PDF
EPUB

la Dière d'Ausbourg en 1582 d'introduire dans l'Em. pire 'le Calendrier Grégorien , mais les États s'y opposerent tous d'une voix, par la brigue des Protestans. L'année suivante , l'Empereur par les soins d'Ernest de Baviere, Électeur de Cologne , 'engagea les États catholiques de l'Empire à recevoir le nouveau Calen. drier. Les Protestans continuerent de suivre l'ancien. La ville de Strasbourg adopra le nouveau en 1682*, enfin l'an 1698 les Protestans de l'Empire , dégoutés des défaurs de l'ancien Calendrier , commencerent à travailler à un nouveau. Ils chargerent de ce soin un savant Mathématicien d'Iéna , nommé Echart Weigel. Ils consulterent encore d'autres Savans' en cette matiere. L'affaire agitée dans le corps des États soi-disan'évangéliques, il fut conclu et arrêté le 13 Septembre 1699 , qu'on retrancheroit de l'année 1700 les onze derniers jours du mois de Février. En conséquence de cette décision, il parut en 1700 un nouveau Calendrier, sous le tître de Calendrier Corrigé , que Weigel prétendit être plus exact que le Grégorien , avec lequel il s'accorde à la vérité, pour la quantité des jours de l'année , et la disposition des mois et des semaines , mais où il differe par la maniere de déterminer la Pâque, et les Fêtes qui en dépendent. Car aulieu de fixer invariablement l'Equinoxe du Printems au 21 Mars , comme fait le Calendrier Grégorien , on le détermine dans celui des Protestans par un cálcul fondé sur les Tables Rudolphines ou Kepleriennes des mouvemens des astres , et cela sans le secours des Nombres d'Or, Epactes et Lettres Dominicales. D'où il leur arrive de ne point toujours se rencontrer

avec nous pour la célébration de la Paque , et même quelquefois de la célébrer avec les Juifs. Ils devoient tomber dans ce dernier inconvé

commun

nient en 1778 er en 1798. Mais pour y obvier , ils ont arrêté le 30 Janvier 1733 qu'ils ne célébreroient ces deux Pâques que huit jours après les Juifs , savoir celle de 1978, le 19 Avril, et celle de 1798 le 8 Avril, l'une ét l'autre avec les Catholiques. C'est aparemment ce défaut de leur Calendrier qui a fait qu'il n'a été admis que par provision , en actendàot que les défauts du Grégorien fussent réformés.

En Suisse , le Calendrier Grégorieu fut successive. ment adopté par les Cantons et États catholiques. Les Cantons de Lucerne, Uri, Schwitz, Fribourg et Soleure le reçurent en l'an 1583 , celui d'Underval en l'an 1584. Mais dans les Bailliages que les Catholiques possédent en

avec les Protescans l'introduction du Calendrier souffrit de grandes difficultés de la part de ces derniers , qui ne le rejetterent, que parce qu'ils en firent une affaire de Religion à cause du Pape qui l'avoit publié. Les deux parties firent là-dessus, en février 1585, un réglement à l'amiable par lequel il étoit stipulé , que pour tous les lieux où s'exerçoient les deux Religions , les Protesťans pourroient y conserver leurs Fêtes sur le pied de l'ancien Calendrier : que ces jours - là, leurs Compatriotes catholiques seroient tenus de cesser leurs travaux jusqu'à l'heure de midi; que réciproquement les Catholiques pourroient célébrer leurs Fêtes suivant le nouveau Śtyle , et qu'il seroit également défendu aux Protestans de travailler ces jours-là avant l'heure de midi.

Les Cantons de Zurick, Berne Glaris, Basle Śchaffausen, la ville de Saint Ga!, les Ligues Grises, Bienne, Mulhausen, Genève et Neuchatel conserverenc le Calendrier Julien dans, leuis territoires respectifs. Le Canton d'Appenzel, où la Religion est mixte, avoit d'abord ádopié le Calendrier Grégories en

[ocr errors]
[ocr errors]

l'an 1584. Mais bientót après ce Canton fut agité de troubles și véhémens, entre les habitans des deux Religions, à l'occasion de ce Çalendrier , qu’on fuc près d’en venir à une guerre civile. Ces troubles ayant été calmés par la médiation des autres Cantons, il fut stipulé en 1590 que les Protestans pourroient célébrer de nouveau leurs Fêtes suivant l'ancien Calendrier; et le Canton d’Appenzel ayant été depuis parcagé en deux divisions entierement distinctes, l'une Catholique et l'autre Protestante, le Calendrier Julien fut réintégré dans la derniere.

En 1700 sur les représentations des États Protestans d'Allemagne assemblés à Ratisbonne , les quatre Cantons de Zurich , de Berne, de Basle , de Schaffausen adopterent le nouveau Calendrier corrigé par Weigel, et en conséquence ils, commencerent l'année 1701 au 12 Janvier de l'ancien Style, sur le même pied que les Catholiques. Les villes de Genève, Bienne Mulhausen , le Comté de Neuchatel, et les Bailliages communs de Baden de Turgovie , de Sargaus , de Rhintal adopterent le même changement. Mais il ne put s'introduire dans le Canton de Glaris où la Religion est mixte, ni dans la partie protestante du Canton d'Appenzel, en sorte qu'aujourd'hui l'ancien Calendrier y est encore en vigueur. Ce ne fut qu'en 1724 que le nouveau fur reçu dans la ville de St. Gal. Les Protestans des trois Ligues Grises ont persisté jusqu'à ce jour à le rejetter. Il n'y a que les Catholiques de ces Ligues qui en fassent usage. Aussi dans les décrets généraux des trois Ligues, on a soin de marquer la double date du jour, du mois, suivant l'ancien et suivant le nouveau Calendrier. Dans le Toggenbourg, au pays de St. Gal, les Protes. cans suivent l'ancien Style, et les Catholiques le nouveau.

2

9

ес

En Pologne , le Roi Etienne Batory vonlut y établir le nouveau Calendrier en 1586. Les habitans de Riga s'y opposerent et en vinrent à une sédition ; mais ils furent reprimés, et le Calendrier Grégorien prévalut.

En Suede, il fut introduit par un édit du Roi , rendu sur une délibération du Sénat du 24 Février 1752 et commença d'avoir cours le ir. Mars 1753.

En Dannemarck , il fut adopté dès l'an 1582, mais en 1699 on le réforma pár édit du Roi du 20 Novembre, sur les corrections de Weigel , et depuis ce tems-là le calcul des Danois s'accorde parfaitement avec celui des Protestans d'Allemagne.

En Angleterre , par un acte du Parlement, tenu à Westminster en 1951, il fut ordonné que l'année 1752 et suivantes commenceroient au ir. Janvier. Le même

acte ordonna de plus, afin de réduire la Chronologie Angloise au nouveau style , que lë. 3 Septembre 1752, seroit compté pour le 14 du même mois. Ainsi l'anpée Angloise et l'année Françoisé né commencerent à s'accorder parfaitement que le 14 Septembre 1752 , et l'année 1753, fut la premiere qui commença précisément au inême jour dans les deux Chronologies.

reste plus en occident que la Russie et quelques endroits des pays Helvétiques, où l'on suive le Calendrier Julien. Mais.én Orient , le calendrier grégorien ést'universellement rejecté. Les Grecs suivent l'ère des Martyrs , celle de Constantinople , celle des Grecs ou des Séleucides, les Turcs celle de l'Hé. gire. Au reste les différens peuples qui habitent ces vastes contrées ont chacun leur Ere particuliere. On vient d'en nominer sculement les principales. Les Grecs sont si attachés à leurs anciennes coutûmes sur point, que Jérémie II. Patriarche Grec de Constanci. nople, s'étant obligé envers Grégoire XIII. d'introduire

Il ne

dans son Patriarchat le nouveau Calendrier réformé, encourut la haine Universelle. Théophile Patriarche de Philippoli, sur ce prétexte , l'accusa d'intelligence avec le Pape et les Princes chrétiens. Il fut mis en prison en 1583 , il en sortit cependant par les soins des Embassadeurs de France et de Vénise ; mais la -même faction qui avoit trouvé le moyen de le faire

e nprisonner, avoit aussi réussi à placer un autre sur son siége.

De l'Ere des Grecs ou des Seleucides, Les énormes conquêtes d'Alexandre le Grand devoient naturellement servir d'époque pour compter le Regne des, ses successeurs, dans les grandes Monarchies, qui se sont formées de la sienne. Ce qui est arrivé en effet. Les uns ont commencé à compter de la mort même d'Alexandre, et de l'inauguration de son successeur Philippe Ateridée , double événement qui concourt avec l'an 324 avant J. C. , les autres , douze ans après la mort d'Alexandre, et 311 pleins avant J. C:, époquc des conquêtes de Séleucus Nicanor, dans cette partie de l'orient qui fornia depuis le vaste empire de Syrie.

Ces Eres furent admises dans les différentes villes de Syriesoumises à Séleucus Nicanor , par les Juifs qui l'appelloient l’Ere des contracts, et donų ils se servoient encore il n'y a que trois. Siécles, et chez plusieurs aurres peuples de l'Orient sur lesquels s'est étendue la domination des successeurs d'Alexandre.

De l'Hégire. L'an 569 de J. C. naquit à la Mecqué Mahomet out Mahammed, Duvenų, orphelin dès sa tendre jeunesse', il fut recueilli. par. Qubataleb son Oncle patérneb Quand Mahomec eut atteint lâge de 20 ans, son Oiv cle le, mit chez une riche; Veuve , nommée Cadigha,

« PreviousContinue »