Mémoires de Louvet de Couvray, Député À la Convention Nationale: Avec Une Notice Sur Sa Vie, Des Notes Et Des Éclaircissemens Historiques

Front Cover
Baudouin frères, 1823 - France - 398 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 365 - Voulez-vous flétrir le berceau de la république ? voulez-vous déshonorer aux yeux de l'Europe la révolution qui l'a enfantée , et fournir des armes à tous les ennemis de la liberté ? Amour de l'humanité vraiment admirable , qui tend à cimenter la misère et la servitude des peuples, et qui cache le désir barbare de se baigner. dans le sang des patriotes.
Page 363 - On assure qu'un innocent a péri. On s'est plu à en exagérer le nombre; mais un seul, c'est beaucoup trop sans doute; citoyens, pleurez cette méprise cruelle. Nous l'avons pleuré dès longtemps, c'était un bon citoyen, c'était donc l'un de nos amis.
Page 22 - Pisistrate, ils font égorger le fils qui leur redemande son père, et la mère qui pleure un fils. Buzot soulève les autorités de l'Eure et du Calvados ; Gorsas, Pétion, Louvet, Barbaroux et quelques autres sont près de lui; on ferme les Sociétés populaires; on a commis des violences à Beaucaire contre les patriotes; une commission de gouvernement s'est formée à Nîmes; partout le sang coule; Treilhard et Mathieu écrivent de Bordeaux qu'on y accapare les assignats à l'effigie du roi;...
Page 364 - N'avez-vous pas aussi des frères, des enfants, des épouses à venger' La famille des législateurs français, c'est la patrie, c'est le genre humain tout entier, moins les tyrans et leurs complices.
Page 354 - Grands dieux ! où donc étions-nous ? Lorsqu'en regardant autour de moi je vis les plus purs patriotes persécutés, une visite outrageante et du plus menaçant augure faite chez un énergique républicain, dont les écrivains agitateurs, comme naguère ceux de Louis XVI, voulaient que le nom...
Page 356 - Je t'accuse de t'être continuellement produit comme un objet d'idolâtrie; d'avoir 'souffert que devant toi l'on dît que tu étais le seul homme vertueux de la France, le seul qui pût sauver la patrie , et de l'avoir vingt fois donné à entendre toi-même ! » Je t'accuse d'avoir tyrannisé l'assemblée électorale de Paris par tous les moyens d'intrigue et d'effroi !
Page 358 - Où étaient mes trésors? Où étaient mes armées? Où étaient les grandes places dont j'étais pourvu ? Toute la puissance résidait précisément dans les mains de mes adversaires. La moindre conséquence que je puisse tirer de tout ce que je viens de dire , c'est qu'avant que l'accusation pût acquérir...
Page 346 - ... sa faction disait presque qu'il était un Dieu, et qui lui-même, répétant l'éternelle énumération des mérites, des perfections, des vertus sans nombre dont il se reconnaissait pourvu , ne manquait jamais, après avoir...
Page 64 - En général , il est temps de faire cette remarque, que parmi les victimes du 31 mai on comptait beaucoup d'hommes distingués par de rares talents, capables d'épurer la morale, de régénérer les mœurs, d'augmenter la prospérité d'une république en paix , de bien mériter de la patrie...
Page 114 - ... averti de toutes les manières, pour lui donner plus d'avantage encore il fit faire une halte à l'entrée d'un bois, distant de Vernon de moins d'une lieue; il remisa pour ainsi dire les canons l'un derrière l'autre le long d'un mur ; laissa toute sa petite armée dans le plus grand désordre ; ne lui donna pas même de sentinelles , et s'alla coucher dans une chaumière à demi-lieue de là.

Bibliographic information