Page images
PDF
EPUB

tout au long au commencement ou à la fin dudit Ouvrage, soit tenue pour dûement fignifiée , & qu'aux copics collationnées par l'un de nos amés & féaux Conseillers & Secrétaires, foi soit ajoûtée comme à l'original. Commandons au premier notre HuisHier, ou Sergent sur ce requis , de faire pour l'exécution tous actes requis à ce nécessaires , sans demander autres permissions , &i nonobstant clameur de Haro, Chartre Normande, & Lettres à ce contraires. Car tel est notre plaisir. Donne à Versailles le dix-septieme Avril, l'an de grace mil rept cent soixante-un , & de notre Regne le quarante-luxieme. Par le Roi en son Conseil, LE BEGVÉ.

Registré sur le Registre XV de la Chambre Royale & Syndicale des Libraires & Imprimeurs de Paris, No. 329, fol. 164, conformément au Reglement de 1723. A Paris, ce 29 Avril 1761.

GUILLAUME SAUGRAIN, Sýrdic.

JE céde & transporte le présent Privilége à M. C. J. B. Bauche, Libraire à Paris, aux clauses & conditions entre nous convenues. A Paris, ce treize Juillet mil lept cent soixante-deux. L'Abbé DE BURLE DE CURBAN.

Je souffigné., reconnois que MM. Defaint & Saillant sont intéressés pour un fixieme entr'eux deux; & que MM. Hérisant, Savoye , Simon & Durand, sont intéressés chacun pour un sixieme dans le présent Privilége, ne me réservant qu'un fixieme au total. A Paris, ce 14 Juillet 1762. BAUCHE.

L E DAUPHIN,

MONSEIGNEUR,

Long-tems avant votre naissance qui vous a rendu l'héritier necesaire de la Couronne, mon oncle critt que son ouvrage pourroit un jour vous être utile , & cette pensee ťa soutenu dans la pénible carriere qu'il a fourni. Daignez, MONSEIGNEUR, recevoir le DROIT PUBLIC, comme un hommage qui vous est plus particulierement , &

comme l'effet du zèle qui l'a animé pour la Personne Sæcrée du ROI, pour la Vôtre, pour la gloire de votre Maison ; pour la prospérité de cette Monar, chie.

[ocr errors][ocr errors]

Si la plupart des illustres personnages de l'ancienne Rome, à la vue des images de leurs peres , furent excités à ces grandes entreprises qui porterent au loin la réputation de leur Patrie, quel motif , MONSEIGNEUR, vos augustes Enfans ne trouveront pas dans l'éclat de la premiere Maison du Monde , toujours régnante depuis plus de huit siécles , & toujours régnante sur la plus ancienne , la plus illustre & la plus puisante Monarchie de l'Europe. Que ne doit pas produire en eux un regard sur le regne de tant de Rois vos

ancêtres , fur Votre Personne qui nous en rappelle toutes les vertus !

Je suis avec le plus profond respect,

MONSEIGNEUR,

Le plus humble , le plus obéissant & soumis de vos Serviteurs,

L'ABBÉ DE BURLE REAL DE CURBAN,

TABLE

« PreviousContinue »