Page images
PDF
EPUB

XL. L'autorité des Régens est l'autorité même des Rois. XLI.
La Puissance Souveraine doit être confiée à des Régens , à titre
de dépôt, dans cinq occasions. XLII. Premier cas. La minorité
du Roi. XLIII. Régence d'Angleterre. XLIV. Second cas. L'ab-
sence volontaire du Roi. XLV. Troisiéme cas. La détention du
Roi par ses ennemis. XLVI. Quatrieme cas. La maladie du Roi
ou son incapacité totale. XLVII. Cinquiéme cas. L'absence du
- Successeur à la Couronne, dans le tems de l'ouverture de la suce
cesion. XLVIII. Si l'on peut donner au Régent un Conseil dont
il soit obligé de suivre les avis, & à qui appartient l'éducation

du Roi mineur : deux points à l'occasion desquels on rapporte ce

qui se passa , après la mort de Louis XIII. & après celle de

Louis XIV, au sujet de leurs Testamens.

CHAPITRE NE UV IÉM E.

Des devoirs du Souverain & de ceux des Sujets.

- I. Les Souverains ont des devoirs à remplir à l'égard de leurs

Sujets. II. Ils ont mille soins à prendre, & mille peines à souf-
frir. Eņumération des devoirs des Souverains. III. Ils doivent
être pleins de Religion. IV. Ils doiventt gouverner justement.
V. Ils doivent rapporter toutes leurs aétions au bien public. VI.
Ils doivent se faire aimer de leurs Sujets. VII. Manquer à ces

devoirs, c'est manquer à la bonne Politique autant qu'à la Reli-

gion , à la justice, & au bien public. VIII. Non seulement la

Religion, mais l'opinion seule que les peuples ont de la Religionz

du Souverain , est très-favor.ible au Gouvernement. IX. La Juf-

tice du Souverain est un grand motif d'obéissance pour les Sujets.

X. L'intérêt même du Souverain demande qu'il rapporte toutes
ses actions au bien public. XI, Le Souverain doit vouloir qu'on
lui dise la vérité, se garantir de la flatterie. XII. Des at-
tentions que le Prince doit avoir par rapport au Clergé. XIII. Des
attentions que le Prince doit avoir par rapport à la Noblesse.
XIV. Des attentions que le Prince doit avoir par rapport au
Tiers Etat. XV. Quelles doivent être les connoissances du Sou-
verain. XVI. Quelles ses occupations. XVII. Quels ses divertis-
Semens. XVIII. Quels exemples il doit donner. XIX. Quelle doit
étre fa clémence. XX. Quelle sa confiance. XXI. De la pré-
voyance du Prince. XXII. De la fermeté du Prince. XXIII. Du
Secret du Prince. XXIV. De la dissimulation du Prince. XXV.
Des dépenses du Prince. XXVI. De la libéralité du Prince,
XXVII. Les Souverains ne doivent se reposer sur leurs Ministres,
que du bien qu'ils ne peuvent faire par eux-mêmes. XXVIII.
Les Souverains doivent être les peres de leurs sujets. XXIX. Les
Princes doivent respecter le jugement du Public , & craindre celui
de Dieu. XXX. Exemples des grands Princes.

SECTION II. page 763;

Des devoirs des Ministres.

XXXI. Du respect & de l'obéissance dus aux Ministres des .
Princes. XXXII. Des qualités que doit avoir un Ministre.
XXXIII. Expérience. XXXIV. Capacité. XXXV. Probité.
XXXVI. Courage. XXXVII. Application. XXXVIII. Des
divertissemens du Ministre. XXXIX. Les Ministres publics pés
chent plus comme personnes publiques, que comme hommes.

SECTION III. page 771.
Des devoirs des Sujets en tant que Sujets & en tant que

Cicoyens.

XL. Les Sujets doivent obéir à leur Souverain , & lui obéir.
inviolablement. XLI. L'obéissance des Sujets est un devoir de
Religion. XLII. Les devoirs des Sujets sont généraux ou parti,

culiers. XLIII. Devoirs généraux des Sujets en tant que mem-
bres de l'Etat. XLIV. Envers le Souverain. XLV. Envers lE-
tat. XLVI. Envers les concitoyens. XLVII. Devoirs particu-
liers des Sujets en tant qu'Officiers du Prince ou de l'Etat,
XLVIII. Devoirs des Grands. XLIX. Devoirs des Ecclésiasti-
ques & des Religieux. L. Devoirs des Magistrats. LI. Devoirs
des Professeurs & des Régens. LII. Devoirs des Gens de guerre.
LIII. Devoirs des Gouverneurs & des Intendans des Provinces.
LIV. Devoirs des Gouverneurs particuliers des places, L V.
Devoirs des gens de Finance.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]

lc Droit Public

R A E Droit Public a le même objet dans tous les Etats ce que c'est que N d u monde ; c'est dans chaque société civile le main-dul Decat. Publis

tien de l'ordre & l'observation de la Justice. Il résul

toit chez les Romains, des Loix & des usages qui intéressoient la Religion, le Gouvernement &: la Police de l'Empire. Il résulte parmi les Allemands , des Loix que le Corps Germanique a établies pour l'utilité générale des Etats qui le composent , & pour l'avantage de ces Etats en particulier ; & il y consiste à connoître les droits de cette République sur les Etats qui la forment, ceux des Etats sur leurs Sujets, & ceux de ces mêmes Etats entre eux. Parmi nous le Droit,

Tome IV,

« PreviousContinue »