Page images
PDF
EPUB

raines de pétrole qui enrichissent à nos dépens les heureux pays qui les exploitent.

« Dans cet esprit, me permettrez-vous un dernier mot ?

(Depuis trois ans, la science et l'industrie allemandes avaient étudié, avec une ardeur extrême, la question de l'éclairage par l'alcool. L'Empereur d'Allemagne et l'administration impériale avaient donné à ces recherches les encouragements les plus flatteurs et les plus efficaces. C'est ainsi que le palais impérial de Potsdam a été éclairé à l'alcool, et que les grandes gares de chemin de fer de l'Etat ont adopté, par ordre, des appareils médiocres.

< Des renseignements puisés aux meilleures sources me permettent d'affirmer que la lumière que vous venez de voir est, à volonté, trois fois plus économique ou plus puissante que la lumière allemande.

« Or, je le répète en finissant, en pareille matière, l'étendue du débouché à créer dépend surtout de l'importance de l'économie réalisée sur les procédés antérieurs ou usuels. Donc, grâce à l'accord des bonnes volontés collectives que tous ici nous représentons à des titres et dans des milieux divers, l'agriculture française se trouve mise d'emblée, sur ce terrain si nouveau, en posture tout à fait excellente par rapport à l'agriculture allemande.

« Quant aux pays où les lois fiscales n'ont pas dégrevé suffisamment les alcools dépaturés, nous prenons sur eux une singulière, une extraordinaire avance.

a Cette certitude d'avoir fait, cette fois, quelque chose de réellement utile à notre pays, nous unira tous dans un sentiment de satisfaction patriotique. En ce qui me concerne, je dois déclarer que si la réforme de l'impôt sur l'alcool n'avait pas été faite par le Parlement, jamais je n'aurais songé aux recherches dont vous venez de voir l'aboutissement.

« En pareille matière, l'inventeur n'est guère qu'une sorte d'ouvrier d'Etat obéissant à l'impulsion donnée par les pouvoirs publics.

« Et plus spécialement dans la question qui nous occupe, c'est à la prévoyance des Chambres françaises que dovra, en toute justice, revenir finalement le principal honneur du progrès décisif qui restait à accomplir. )

Poitiers.

Soc. Franc. d'Impr. et de Libr. (Oudin et Cie).

TABLE DES MATIÈRES

POUR L'ANNÉE 1898

.

Pages Liste des membres et des Sociétés correspondantes.

1 Procès-verbal de la séance du 19 janvier 1898.

14 Procès-verbal de la séance du 16 février 1898.

15 Procès-verbal de la séance du 16 mars 1898.

17 Note de M. Beau sur la cachexie aqueuse ou distomatose du mouton. .

20 Procès-verbal de la séance du 20 avril 1898.

33 Procès-verbal de la séance du 18 mai 1898. .'

35 Conférence sur l'apiculture, par M. Couquaux.

38 Procès-verbal de la séance du 15 juin 1898 .

53 Procès-verbal de la séance du 20 juillet 1898.

59 Rapport de la Commission instituée par la Société acadé

mique d'Agriculture, Belles-Lettres, Sciences et Arts de Poitiers, pour l'étude de la production chevaline et mulassière du département de la Vienne, par M. Jacotin, rapporteur.

61 Procès-verbal de la séance du 16 novembre 1898.

97 Procès-verbal de la séance du 21 décembre 1898.

99 Compte rendu du concours organisé à Vivonne par la

Société académique d'Agriculture, Belles-Lettres,
Sciences et Arts de Poitiers, à l'aide de la subvention
accordée par M. le Ministre de l'Agriculture, par
M. Beau.

103 Emploi industriel de l'alcool en France et en Allemagne,

par MM. Charmel et Barbier. Extrait d'un rapport à MM. les Ministres du Commerce, des Finances et de

l'Agriculture.. L'éclairage à l'alcool, par M. Denayrouze, ingénieur.. 114

.

107

[ocr errors]

1

« PreviousContinue »