Journal helvétique: ou, Annales littéraires et politiques de l'Europe et principalement de la Suisse

Front Cover
la Société Typographique, 1763
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 649 - Pour réparer des ans l'irréparable outrage. Tremble, m'at-elle dit, fille digne de moi. Le cruel Dieu des Juifs l'emporte aussi sur toi. Je te plains de tomber dans ses mains redoutables, Ma fille.
Page 664 - ... viles &. mercenaires , qui, fans fonger à leur propre réputation, travaillent à celle des Rois & des Conquérans ; c'eft un aflemblage confus de libertins, qu'il faut affujettir à l'obéiffance ; de lâches , qu'il faut mener au combat ; de téméraires , qu'il faut retenir ; d'impatiens , qu'il faut accoutumer à la confiance.
Page 645 - Cependant sur le dos de la plaine liquide S'élève à gros bouillons une montagne humide: L'onde approche, se brise et vomit à nos yeux Parmi des flots d'écume un monstre furieux Son front large est armé de cornes menaçantes Tout son corps est couvert d'écaillés jaunissantes, Indomptable taureau, dragon impétueux...
Page 659 - Avoir parcouru l'un et l'autre hémisphère, traversé les continents et les mers, surmonté les sommets sourcilleux de ces montagnes embrasées, où des glaces éternelles bravent également et les feux souterrains et les ardeurs du midi; s'être livré à la pente précipitée de ces cataractes écumantes, dont les eaux suspendues semblent moins rouler sur la terre que descendre des nues; avoir pénétré dans ces vastes déserts, dans ces solitudes immenses, où l'on trouve à peine quelques vestiges...
Page 660 - ... on voyoit des pampres secs où l'on n'eût cherché que des ronces, des vignes dans des terres éboulées, d'excellens fruits sur des rochers , et des champs dans des précipices.
Page 180 - Il parle , & dans la poudre il les fait tous rentrer. Au feul fon de fa voix, la mer fuit, le ciel tremble. ll voit comme un néant tout l'univers enfemble. Et les foibles mortels , vains jouets du trépas , Sont tous devant fes yeux , comme s'ils n'étoient paï.
Page 636 - Il avoit fait deflécher des marais, pour s'efTayer à un plus grand ouvrage qu'il alloit entreprendre : c'étoit de joindre les deux mers & les grands fleuves par des canaux. Le tems eft tout ce qui lui a manqué pour fes glorieufes entreprifes. Il difoit fouvent qu'il demandoir à Dieu dix chofes - d'où eft venu le mot des dix fouhahs de Henri lt^.
Page 645 - Cependant , fur le dos de la plaine liquide , S'élève à gros bouillons une montagne humide. L'onde approche, fe brife, & vomit à nos yeux, Parmi des flots d'écume , un monftre furieux. Son front large eft armé de cornes menaçantes; Tout fon corps eft couvert d'écaillés jauniffantes. Indomptable taureau , dragon impétueux, Sa croupe fe recourbe en replis tortueux ; Ses longs mugiflemens font trembler le rivage.
Page 551 - Pour que l'on puifle adopter librement Des vertus même involontaires ; Mais ce qui tient au fentiment, , • N'a dans tous les pays qu'une loi, qu'un langage, Tous les hommes également S'accordent pour en faire ufage. François...
Page 661 - ... le moindre fcrupule à m'en prévaloir, Ils en ufent entr'eux avec la même fimplicité : les Enfans en âge de raifon font les égaux de leurs Pères ; les Domeftiques s'affeyent à table avec leurs Maîtres. La même liberté règne dans les maifons &. dans la République, & la famille eft l'image de l'Etat.

Bibliographic information