Le grand vocabulaire françois: contenant 10. L'explication de chaque mot considéré dans ses diverses acceptions grammaticales ... 20. Les loix de l'orthographe ... & généralement tout ce qui a rapport à léloquence & à la poésie. 30. La géographie ancienne & moderne ... 40. Des détails raisonnés & philosophiques sur l'économie ...

Front Cover
C. Panckoucke, 1773 - French language

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 268 - Pour chaque doublet on levé quatre dames , quand on en a qui donnent jufte fur le bord. Si la café que l'on devroit lever fe trouve vuide , & qu'il y ait des dames derrière pour jouer le doublet que l'on a fait fans rien lever , il faut le jouer. S'il n'ya rien derrière, on levé celles quifuiventla flèche , d'où le doublet qu'on a amené devoit partir.
Page 293 - ... c'eft par cette comparaifon que le goût des jeunes gens pourra fe former aifément. Ce goût jufte eft bien plus rare qu'on ne penfe; peu de perfonnes favent bien leur langue ; peu diftinguent au théâtre l'enflure de la dignité ; peu démêlent les convenances.
Page 293 - Peutêtre une attention trop scrupuleuse aurait éteint le feu du génie ; mais , après avoir écrit avec la rapidité du génie, il faut corriger avec la lenteur scrupuleuse de la critique.
Page 39 - ... qu'il choisit sa proie, ou plutôt qu'il multiplie ses massacres; car souvent il abandonne les animaux qu'il vient de mettre à...
Page 11 - Marseille, dit que dans cette traversée, qui fut de plus de cent jours, il rencontra une quantité...
Page 194 - ... qu'elle fût divisée en une infinité de parties toutes mobiles et flexibles, et qui pussent toutes s'appliquer en...
Page 39 - ... de sa rage; il déchire la main qui le nourrit comme celle qui le frappe; il rugit à la vue de tout être vivant; chaque objet lui...
Page 183 - ... coup de la nourriture , il mit des gardes aux portes , pour les empêcher de fortir , & après avoir diftribué luimême des vivres avec une fage économie , il leur permit d'aller où ils voadroient.
Page 312 - Est-ce que leur déférence à une loi qui ne les oblige en rien, doit leur faire fouler aux pieds la loi de la nature, qui oblige tous les hommes dans tous les temps & dans tous les lieux ? Y at-il aucune loi qui soit aussi obligatoire que les lois éternelles de l'équité?
Page 194 - Si la main avoit encore un plus grand nombre de parties, qu'elle fût, par exemple, divisée en vingt doigts, que ces doigts eussent un plus grand nombre d'articulations...

Bibliographic information