Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

ge, on y en vosoit alors plus qu'en tout son particuliére de Dieu;mais c'est faire
le reste de l'Europe.

trop d'honneur au diable , que de rap-
C'est donc par l'effet d'une grande porter des histoires de magie comme des
prudence , que le Parlement procéde marques de la puissance . Il y a plus de
avec beaucoup de retenuë , toutes les prévention que de vérité dans tours les
fois qu'il connoît de ce crime. Les ma- récits qui ont été publiés en ce genre ,
ximes qui résultent des arrêts qu'il a soit dans les histoires anciennes
Tendus sur ces accusations , sont : que soit par les démonographes modernes .
lorsque l'accusation de sortilége n'est J'en rapporterai les exemples les plus
mélée ni de maléfice, ni de divination, remarquables, après avoir parlé de la
le Parlement n'en prend pas connoissan- quatriéme & derniére efpéce de magic,
ce, & en laisse la punition aux juges qui est la magie cérémoniale.
Ecclésiastiques. Que s'il y a maléfices La magie cérémoniale se divise,com-
à l'encontre des bestiaux,sans une preu-

me il a été dit,en théürgie,qui se vante Dela magie ve complecte de sortilége, le parlement de n'avoir de commerce qu'avec les le. les punit de la peine des galéres ; mais esprits purs & bienheureux ; & en goéque s'il y a preuves de fortilége & de cie, qui consiste dans l'invocation & le maléfices joints ensemble, le Parlement commerce des esprits immondes. Les condamne les coupables à être pendus cérémonies magiques[a] sont décrites & brûlés.

d'un style pompeux dans Lucain. Le P. Mallebranche [2] regarde les Démocrice, Averroës , Simplicius, P. Malle- forciers comme gens dont l'imagination les Epicuriens,les Saducéens qui nioient démoniaque

est égarée, & dont la folie est contagieu- l'existence des démons, foucenoient à niée par plus
le. Il s'est crouvé plusieurs fois des for- plus forte raison , que toute la magic lolophes.
ciers de bonne foi, sans magie réelle ; démoniaque eft illuloire . Aristote ne
des sorciers d'imagination , qui écoient croïoit nià la magie, ni aux prédictions
véritablement persuadés qu'ils alloient de l'avenir, n'étendant la providence di-
au fabbath, qui le disoient à plusieurs vine,& le ministéredes intelligences,que
personnes, qui l'ont avoué en justice. jusqu'à la sphére de la lunc,en sorte que
L'écriture fainte nous apprend que le les êtres sublunaires,tout ce qui est com-
roïaume de Satan est détruie , que l'an- pris entre le centre de la terre,& la sphé-
ge du ciel a enchaîné le démon , & l'a re de la fune n'y avoient aucunepart.
renfermé dans les abîmes , d'où il ne L'empereur Marc Antonin[b]dic: J'ai
fortira qu'à la fin du monde; que Jésus- appris de Diognetus à ne point ajouter
Christ a dépouillé le fort armé , & que foi aux charlatans & aux enchenteurs,&
le temps est venu auquel le prince du à ne rien croire de tout ce qu'on die des.
monde est chassé du monde. If n'est pas conjuracions des démons & de touts les
douteux qu'il ne puiffe y avoir des sore autres sortiléges de cette nature.
ciers, des charmes & des sorciléges, & Gerson [C] foutient au contraire
que le démon n'exerce quelquefois la qu'il est probable en bonne philoso-
malice fur les hommes, par la permis phie ; & certain, fuivant la foi , que

Vu 3

19.

19. O;inion du

branche sur ksfascists.

[z]Recherche de la vérii lóv. 2.part 3.6h. 6.
[a] Lucan. lib 6.
[6] M, Antonin. réflex, liv.t. Ant.com

[c] Joann. Gerfon. de errorib, circa arrem magicam

20.

Livres de

ges..

la magie démoniaque existe réellement dans l'énumeration qu'il fait des ou

Agrippa a reconnu la fourberie de vrages de ce philosophe. magic faus. touts, les livres de magie faussement Gaulmin [f] dit que les Grecs mosement ate attribués à Zoroastre, Hermés Tris. dernes ont mis sans aucune pudeur les plus saints mégifte, Abraham, Salomon, Apu. plus grands noms de l'antiquité à la & fçavants lée, S. Thomas, Albert le grand, & tête de plusieurs manuscrits de magie: perlonna

à plusieurs autres sçavants & renom & Roger Bacon [3 ] nous apprend ce
més personnages. L'imposture a re. que nous devons penser des livres de
monté jusqu'à Cham tils de Noë, pour magie par ces judicieuses paroles: On
lui attribuer un livre de magie. Jean ne doit pas ajouter foi à ceux qui di-
[d] & Jean François [] Pic, com sent que Salomon ou autres grands.
tes de la Mirandole se sont mocqués, personnages ont composé tel ou tel
des traités de nécromancie, mis sous ouvrage, parce qu'ils ne sont reçus në
les noms de S. Jérôme, de S. Tho- par l'autorité de l'Eglise,, ni par l'aveu
mas, de Platon : & c'est aussi fausa des sçavants, mais débités par desim-
fement qu'on a voulu faire passer des posteurs, dont le but est de tromper
traités de charmes & de fortiléges, les hommes. Leur fourberie confifte à
pour avoir été composés par Ovide & composer des livres nouveaux, pour
par Galien. Diogéne de Laërce, ni au- répandre leurs inventions chimériques;
cun auteur ancien n'ont parlé du lic & à mettre enfuite des titres pompeux
vre de magie attribué à Démocrite, à leurs ouvrages, les attribuant [b]
dont l'opinion même étoit de rejetter avec impudence aux auteurs les plus
les démons;, & Diogene de Laërce, qui illustres.
fait mention dans sa préface d'un livre A l'égard des faits de magie, ils
de magie d'Aristote, n'en parle pas se présentent en foule dans l'histoire, Jo-

[d] Toann. Pic. Mirand, advers. Aftrolog. figuris fpirituum; do le cinquième,de sigillis

[e] Joann. Francisc, Pis, Mirand.de prae ad dæmoniacos. Trithéme en rapporte qua.. motione. lib. s.c. 6..

tre autres :: 1. Clavicula Salomonis ad fic [f] Gilbert, Gaulmin. in not. ad Prellum.. lium Roboam; 2. Liber lamene ; 3. Li.

[g] Rog. Bacon.. de secret. operib.. natur. her pentaculorum;4.De officiisspirituum. ego art. c. 2.

Reuchlin, lib. 3o.. De arte caballistica, cite le [6] On lit dans le traité de effentiis. ef- livre de Salomon, intirulé, Raziel. Chicus fentiarum fauffement attribué à S.Thomas fur la sphére de Sacrobosco, parle de celui qui d'Aquin, qu' Abel fils d'Adam mit un livre est intitulé, Deumbris idearum. Grerser ,; des vertus. céléstes dans une pierre il fut de jure no more probibendi libros hereticos, trouvé par Hernés après le déluge.. L'ab. lib. 1.6.10. dir qu'il a dans la bibliothé. Trithéme fait mention d'un livre de ma que du duc de Bavière un traité en Grec, De gie composé par le patriarche Joseph, sous le: hydromantiâ ad filium Roboam. Gaulmin titre de Speculum Jofeph. Genebrard. lib. 1. cite plusieurs passages du. reftament de Salo.. chronol, ad ann. diluvii 1460.parle de trois mon écrit en Grec, Gilb. Gaumlin, in not. livres de magie composés par Salomon. Pia at Pfelli Nicetas , lib.4. annalium in fine neda , lib. 3. de reb, Salomon.c. 29. parmi les parle encore d'un livre de magie, composé par: livres de magie composés par Salomon , en Salomon qu'il nomme Liber Salomonicus. cite un des exorcismes. L'auteur du livreizri. Aucun sçavant ne regarde Albert le grand Tulé. Le miroir d'astrologie, attribué à Alu comme auteur du livre de mirabilibus , qui kert le grand , fait mention de cinq livres renferme plusieurs secrets vains ego fuperfti.. de magic composés par Salomon, le premier lieux, ni du livre, de fecretis mulierum, intitulé, Liber Almadal; le second , Liber aussi peu digne de la gravisé de ce grand! quatuor annulorum ; le troisiéme , Liber de de Saint évêque. On ne doit pas ajouter plus: novem.candariis; le quatrieme , De tribus de foi à ceux qui ont attribue 16 Papé Lánt,

27. seph [i] témoigne que Salomon compo Arnobe [k ] reproche aux Payens farts de ma- la plufieurs rémédes qui avoient la for- de débiter parmi leurs mystéres, que zie tapporo ce de challer les démons: & il raconte Numa, par lc conseil de la nymphe bitoriens, qu'un Juif, nommé Eleazar, délivra Egérie, aïant posté douze jeunes hom

quelques possédés en présence de l'empe. mes hardis & robustes avec des chaireur Vespalien,de ses fils, & de plusieurs nes, dans un bois où Faunus & Picus de ses capitaines.ll attachoit au nez du avoient coutume de venir, il fit sur. pollédé un anneau,dans lequel étoit en prendre & lier ces deux divinités inchassé une racine , dont Salomon se fer. férieures, & les contraignit de lui voit à cet usage, & aufli tôt que le dé. enseigner , comment il pourroit évo. mon l'avoit fentie, il jettuit le malade quer Jupiter par des conjurations forpar terre & l'abandonnoit. L'historien tes & impéricuse [1]; ce qui lui ajoute que ce Juif récitoit ensuite les réüllit si bien, que quand il vouloit, mêmes paroles que Salomon avoit laila il faisoit descendre de son throne le sées par écrit , & défendoit au démon de plus puissant des dieux : Tullus Hofrevenir: & que pour faire voir encore ciliùs, successeur de Noma , asant mieux l'effet de ses conjurations', il em voulu user des mêmes enchantements, plit une cruche d'eau, & comanda au & faire descendre Jupiter par le même démon de la jetter par terre , & de mon- sacrifice que Numa avoit pratiqué, ce trer par ce ligne qu'il avoit abandonné troisiéme roi de Rome se trompa à le possédé, & le démon obeït,

quelques cérémonies, & au lieu de

III. Encheiridion Leonis papæ contra accusé de magie érane dans sa 80.me annét
omnia mundi pericula, envoié par ce Pa e qu'étant more en 1305. avant que son
pe à Charlemagne, de qui est rempli de procès fur achevé, on ne laiffa pas de le cor.
croix, de noms de Dieu de des Anges dans le damner au feu, doo de brûler la représenta-
Style de la cabalei de mots mystérieux og rion d'ofier dans la place publique de PA-
peu intel'igibles. C'est à tort qu'on a attribué douë.Jean François Pic en parie fort différem.
à Pierre d'Apon , surnommé le conciliateur,les mens don dir qu'à la vérité Pierre d'Apon
trois livres de magie dont il passe pour étre pale pour avoir été magicien ; mais qu'il est
auteur . Le prémier cet hepramáron qui est constant qu'il fut accusé d'une opinion toure
imprimé à la fin de la philosophie occulied A- contraire , puisque l'inquisition lui fit faire con
grippe toutes les cérémonies magiques font proces pour l'erreur de nier l'existence des dia.
décrites, de les deux autres dont l'abbé Tri- bles.Bapriste Mantouan l appelle homme d'une
Théme fair mention, l'un intitulé; Elucida. grande doctrine mais réméraire. La ville de
rium Necromanticum, con l'autre, Liber Padouë a fait mettre fon effigie sur la porte
experimentorum mirabilium de annu de fon palais, entre celles de Tite-Live dyno de
lis, fecundùm viginti octo manfiones lunæ. Julius Paulus, avec cette inscription: Petrus
Il n'y a pas plus de fondement à l'opinion Aponus Patavious philosophiæ medici-
qu'il s'érois acquis la cownoissance des foop næque scientiffimus, ob idque concilia-
arts libéraux, par le moren de sept esprits toris nomen adeptus, astrologiæ verò adeo
familiers qu'il tenoir enfermés dans un chry- peritus, ut in magiæ suspicionem incide-
Atal. Il est constant qu'outre la connoissance rit, falsoque de hæreli postulatus, abfo-
gu'il avoir de la médecine do des langues, lutus fuerit. Naudé, apolog.
il érois grand aftrologue , ego qu'il vouloie [i] Joseph, antig liv. 8. c. 2.
expliquer par la vertu des corps célestes tours [k] Arnob. lib.giin init.
les effets qui arrivoient en la nature ; ce qui le [:] Eliciunt coelo te, Jupiter , unde
fir foupçonner d'impieré do d'Athéisme. Er

minores
Caftellanus de vitis illuftr. medicor. in Pes Nunc quoque te celebrant Eliciumque
rro Apono, rapporte que Pierre d'Apon fur

vocant, Ovid,

22' Chute de

Statuë de

mon le ma

de faire venir à lui Jupiter , il fut frappé me l'Omicron, la quatriéme le Delta, [m] & tué d'un coup de tonnere. & ils jugérent que le nom du succel

Parmi les faits de magie presque seur commençoit par Theod. Le bruit Simon le touts fabuleux , il s'en trouve quel. de cette prédiction s'étant répandu , magicien.

ques-uns attestés par des autorités [n] l'empereur Valens fit mourir plusieurs forç respectables · Arnobe a rapporté de ceux qui pouvoient être à portée que Simon le magicien s'éleva dans les de l'empire , dont le nom commenairs en présence de Néron, & qu'il com- çoit par Theod. Comme Théodecte, ba & fué fracassé par la prićre de faint Théodule, Théodore , Théodote: mais

Pierre. La magie de Simon avoit fait le tyran ne fit pas mourir Théodose, & marbre éri- une telle impression sur les Romains, vérifia le proverbe , qui dit que gée à sia

qu'ils lui élevérent une statuë de mar- jamais tyran ne fit mourir son succes. gicien , bre[o]à Rome, entre les deux ponts seur. Valens à cette occasion persécudu Tibre.

ta, & fit mourir plusieurs Philosophes, Les historiens ont conté très diverse- en sorte que les sçavants attachés à d'au. de l'avenc- ment, la fameuse prédiction de l'avé- tres études n'osoient plus porter le man

nement de Théodose à l'empire. Suivant teau, de peur de passer pour philosoà l'empire. Je récit de Zonare [p], ce furent Liba- phes. Jamblique redoutant la colére de

nius, & Jamblique qui cherchérent le l'empereur s'empoisonna.
nom du successeur de Valens. Ils arran Socrate [9], suivi par Caffiodo-
gérent dans un cercle toutes les lettres re[r], ne parle que d'une invoca-
de l'alphabet Grec, ils mirent un grain tion des démons, qui fut faite pour
de blé sur chacune , & aïant placé au apprendre le nom du successeur de
milieu du cercle un coq qu'ils avoient Valens. Sozoméne [s] suivi par Ni.
fait jeuner , ils prononcerent des pa. céphore [ ], a écrit que les magi-
roles mysterieuses , & examinérent ciens firent un trépié, avec un tronc
quelles lettres seroient les prémiéres de laurier , & qu'après l'avoir consa-
découvertes par le coq, en mangeant cré par leurs enchancements , ils ar.
les grains de blé. La prémiére fut le rangérent dessus les lettres de l'alpha-
Theta , la seconde l’Epllon, la troisié- bet, que quatre de ces lettres 'for-

mérent

24. Prédiction

ment de Théodore

[m] L.Pisolib.i. annal.ap. Plin.lib 28.c.2. prérendu que S. Justin avoit appliqué par . Plutarch in Numa. Solin.c.2.) ul. Obsequens, prise cette derniére inscriprion à Simon le magi6.3. Lycofthenes , p.59.

cien. Cette critique a été méprisée par les Pro[n] Arnob.lib.2. Hift ecclef.de Fleuri,1.1. teftants mémes. Hammond, differtat, 1. c. 9. p. 217. Hift. ecclef. de Tillemont. 1. 2. p. 521. de episcopor. jure adversus Blondellum. Guil. Baron. annal. ad ann. 44.

lelm.Spencer, in annotat. ad lib. 1. Origen.con. [o] L'histoire de la statuë de marbre érigée ira Celsum . Et en effer quelle apparence de reen l'honneur de Simon le magicien avec cerre garder S.Justin , Terrullien , S. Irénée , Eusé. inscription, Simoni deo Sancto, a été attes- be, é Théodoret, comme des barbares sans au. the par Juftin, S.Irénée , Tertullien, Eu- cune intelligence de la langue Latine, de capa. sébe, Théodoret. Des rémoignages si respecta- bles d'une erreur si grossiére? bles n'ont pas empêché Pierre Ciaconius de ha [p] Zonaras, in Valente. zarder une critique fondée sur la découverte [9] Socrar.hift.eccles lib.4.c.19. qui fur faire en 1574. dans une isle du Tibre, [+] Caffiod. hift.tripart lib 7.6. 35 de la base de marbre d'une statuë avec cette in [s] Sozom. lib. 6.c.35. Scriprion , Semoni dco fanco Fidio; con il a [r] Niceph. lib. 11.6.45.

[ocr errors]

mérent le commencement d'un nom, miére fête arrivâc, Isac Ange ôta à
sans expliquer de quelle manière ces Andronic l'empire & la vie.
lettres s'unirent ensemble pour former Le tribun Pollencianus (y) fue
Theod. Que la prédiction parue re. convaincu d'avoir ouvere une femme
garder Théodore qui étoit Payen, & enceinte , pour demander à son en-
fort estimé parmi les Philosophes. fant, le nom du successeur à l'empire.

Ammien Marcellin (u) ne parle Glycas (2), & Zonare (a) ont ni du coq, ni de Jamblique, ni de rapporté que Santabarenus, confident Libanius, mais d'un anneau suspen. & favori du patriarche Photius, étant du par un fil, au milieu des lettres prié par l'empereur Bafile de lui faire de l'alphabec Grec; & il nomme pour voir son fils qui écoic mort, ce ma-acteurs de cette cérémonie magique, gicien fic venir le fils de l'empereur Pergame, Fiduste, Irénée , Patrice , à la rencontre, comme il alloit à la Hilaire, affiftés de plusieurs autres. challe, & qu'après que l'empereur l'eut

Nicétas (x) rapporte un autre fait embrasé, le prince disparut. Autres faits à peu près semblable, & qui n'est Tacite (b), parlant de la mort concernaat pas moins extraordinaire. Andronic de Germanicus

dit qu'on trouvoit la magie. Comméne, aïant consulté les démons chez Pilon, des membres de corps hu

pour connoître qui lui succéderoit à mains déterrés, qu'on y lisoit des eile
l'empire, & s'il n'y avoit point quels chantements, & le nom de Germanicus
que complot formé contre lui, il vit gravé sur des plaques de cuivre, qu'on
les lettres J. & S. Aiant consulté sur y vożoit des cendres de cadavres à de-
le temps, l'espric fic du bruit dans mi brûlés, & fouillées de sang, & qu'on
il'eau, & répondit que ce change- y découvroit les traces de ces maléfices,
ment arriveroit avant la pré niére fête. par lesquels on croit communément
Andronic appliqua. la prédi&ion à qu'on peut dévouer les âmes aux divi-
Ifàc Commene petit-fils de l'empereur nicés infernales. ;:,
Manuel; mais il fit réfexion qu’lsac Xiphilin [c] dans l’abregé de Dion
Commene étoit dans l'isle de Chypre, Callius, raconte que l'empereur Cara-
& ne pouvoit arriver avant la fêce calla évoqua les ames de Commode &
prochaine; Andronic se rallura, & de Sévére. Ce même auteur[d] allure
il conclut que la prédiction ne pou- qu'Adrien,dont la curiosité tencoit tout
voit être accomplie. Lorsqu'on lui ce qu'il y a de plus détestable dans la
représentoir que la prédi&tion pouvoit magie,vouluc immoler un ho.nme,pour
s'entendre d'Isac Ange, il répondoit prolonger ses jours . Mais il falloit un
que c'étoit un homme lache, & in- homme qui se consacrât volontairement
capable de rien entreprendre. Peu de à la mort; & tout le monde s'en excu-
temps après, & avant que la pré- sant, Adrien fut contraint d'accepter
Tom. I.

Xx
[#] Ammian, Marcel.l.29.

carmina & devotiones , & nomen Germa[x] Nieétas , bit. d Andronic. Commene nici plumbeis tabulis insculptum, se liv. 2.

miulticineres & tabe obliti, aliaque male. [y] Amm. Marcell.l.29..

ficia , quis creditur animas numinibusin. (2) Glycas, Annal.part 4.

fernis facrari. Tac, annal. lib. 2. [a] Zonaras., lib. 16.

[c] Xiphil. e Dion 1.77. [6] Reperiebancur solo & parietibus [2] Xiphil. lib. 69. erutæ humanorum corporum reliquiæ,

« PreviousContinue »