Nouveau siècle de Louis XIV, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 10 - En vain contre le Cid un ministre se ligue, <Tout Paris pour Chimène a les yeux de Rodrigue.
Page 37 - ... endroits. Ce fut lui qui, avec de la cavalerie, attaqua cette infanterie espagnole jusque-là invincible, aussi forte, aussi serrée que la phalange ancienne si estimée, et qui s'ouvrait avec une agilité que la phalange n'avait pas, pour laisser partir la décharge de dix-huit canons qu'elle renfermait au milieu d'elle. Le prince l'entoura et l'attaqua trois fois. A peine victorieux, il arrêta le carnage. Les officiers espagnols se jetaient à ses genoux pour trouver auprès...
Page 170 - Elle en avait une même dans l'esprit, qui avait ses charmes, parce qu'elle avait, si l'on peut le dire, des réveils lumineux et surprenants. Elle eût eu peu de défauts, si la galanterie ne lui en eût donné beaucoup. Comme sa passion l'obligea de ne mettre la politique qu'en second dans sa conduite , d'héroïne d'un grand parti, elle en devint l'aventurière.
Page 48 - La demande en dissolution avait été formée après la naissance du duc de Vendôme, fils naturel de Henri IV et de Gabrielle d'Estrées.
Page 271 - En voyant ces œillets qu'un illustre guerrier Arrosa d'une main qui gagna des batailles, Souviens-toi qu'Apollon bâtissait des murailles, Et ne t'étonne pas si Mars est jardinier.
Page 145 - BEAUFORT Le brave monsieur de Beaufort Est, pour le moins, roi de la halle ; II est courtois, il est accort, Le brave monsieur de Beaufort! Mais si Louis est le plus fort Et que la France se cabale , Le brave monsieur de Beaufort Est, pour le moins, roi de la halle. Beaufort , qui n'est point endormi Alors qu'il s'agit de combattre , Devait craindre son ennemi ; Beaufort, qui n'est point endormi! A vaillant, vaillant et demi; Je crajns qu'il ne se fasse battre , Beaufort qui n'est point endorm Alors...
Page 72 - Tiphée , Dont l'audace est étouffée Par les monts Siciliens, Seul au milieu de la plaine , Privé de force et d'haleine , II tombe sous nos liens. Ce guerrier hautain et brave Ne peut fléchir son grand cœur A suivre comme un esclave Le triomphe du vainqueur. Son sang , qui teint son armure , D'une profonde blessure A grands flots sort de son flanc : Sa face devient affreuse , Et son âme furieuse S'enfuit avecque son sang. De son armure étoffée D'or et de pierres de prix , Mon prince dresse...
Page 237 - C'est assez , mon bon seigneur ; vous ne « voulez pas qu'elle sorte ? elle ne sortira pas.> A quoi il ajouta en s'approchant de mon oreille: « Elle
Page 53 - Fâcheux n'auroient pas vu le jour, Manque d'objets à fournir les idées. Aucun amant qui ne servît son roi, Guerrier aucun qui ne servît sa dame : On ménageoit l'honneur de son emploi, On ménageoit la douceur de sa flamme ; Tantôt les cœurs s'attachoient aux appas ; Libres, tantôt ils cherchoient les combats. Un jeune duc ' qui tenoit la victoire Comme une esclave attachée à son char, 1.
Page 80 - Ci gît un très-grand personnage , Qui fut d'un illustre lignage , Qui posséda mille vertus , Qui ne trompa jamais, qui fut toujours fort sage. Je n'en dirai pas davantage : C'est trop mentir pour cent écus.

Bibliographic information