Page images
PDF
EPUB

vous ; et que je trouve toutes choses dans la bonté
que vous avez de m'accorder Mariane,

HARPAGON.
Qui est-ce qui parle de t’accorder Mariane?

[blocks in formation]

Comment! c'est toi qui as promis d'y renoncer?

CLÉANTE
Moi, y renoncer?

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Tu re t'es pas déparri d'y prétendre ?

CLEANTE.
Au contraire, j'y suis p'us porté que jamais.

HARPAGON.
Quoi ! pendard ! derechef?

CLÉANTI,
Ricn ne me peut changer !

HARPAGON.
Laisse moi faire, traitre !

CLÉANTE,

Faites tout ce qu'il vous plaira !

HARPAGON, Je te défends de me jamais voir !

CLÉANTE.

A la bonnc heure !

HARPAGON.

Je t'abandonne!

CLÉANTE,

Abandonnez !

HARPAGON,

Je te renonce pour mon fils !

CLÉANTI.

Soit!

HARPAGON.

Je te déshérite!

CLÉANTE.

Tout ce que vous voudrez !

HARPAGON.

Et je te donne ma malédiction !

CLÉANTE. Je n'ai que faire de vos dons !

( Hargagon sort.)

SCENE VI.

[blocks in formation]

LA FLECHE, venant du jardin , avec une cassette ,

qu'il porte sous son bras. Ah! Monsicur, que je vous trouve à propos ! Suivez-moi vite.

CLÉANTE.

Qu'y a-t-il ?

LA FLICHE.

Suivez-moi, vous dis.je , nous sommes bien !

[blocks in formation]

LA FLECHE, lui montrant la cassete.
Voici votre affaire !

CLÉANTE,
Quoi ?

LA FLECHE,

J'ai guigné ceci tout le jour.

CLÉANTE,
Qu'est-ce

que
c'est ?

LA FLECHE.
Le trésor de votre pere , que j'ai attrapé !

CLÉANTI.
Comment as-tu fait?

[ocr errors]

LA FLECHB.

Vous saurez tout.... Sauvons-nous.... je l'entends crier.

( Cleante et La Fleche sortent précipitamment.)

S CE N E V I I.

HARPAGON, seul, criant au voleur , dès avant de pa.

roftre, er parcourant ensuite la scene, de tous córe's , avec égarement.

Au

U voleur! au voleur! à l'assassin ! au meurtrier ! Justice!... Juste Ciel ! je suis perdu ; je suis assassiné ! On m'a coupé la gorge; on m'a dérobé mon argent ! Qui peut-ce être ? Qu'est-il devenu ? Où est-il? Où se cache-t-il ? Que ferai-je pour le trouver ? Où courir ? Où ne pas courir ? N'est-il point là ? N'est-il point ici ? Qui est-ce? Arrête!... ( A lui même , sans se reconnoître, et se prenant par le bras. ) Rends-moi mon argent, coquin!... ( Se reconnoissani. ) Ah ! c'est moi ! Mon esprit est troublé, et j'ignore où je suis, qui je suis , et ce que je fais ... Hélas ! mon pauvre argent! mon pau. vre argent! mon cher ami , on m'a privé de toi! et, puisque tu m'es enlevé, j'ai perdu mon support, ma consolation, ma joie ; tout est fini pour moi, et je n'ai plus que faire au monde ! Sans toi il m'est impossible de vivre.... C'en est fait, je n'en puis plus; je me ineurs, je suis mort, je suis enterré!... N'y a-t-il

sur le

personne qui veuille me ressusciter , en me rendant mon cher argent, ou en m'apprenant qui l'a pris ?... (Ecoutant. ) Hé! que dites-vous ?... Ce n'est personne... Il faut, qui que ce soit qui ait fait le coup, qu'avec beaucoup de soin on ait épié l'heure ; et l'on a choisi justement le tcms que je parlois à mon traître de fils.... Sortons.... Je veux aller querir la justice, et faire donner la question à toute ma maison, à servantes, a valets, à fils, à fille et à moi aussi.... ( Jertanı les yeux

parterre. ) Que de gens assemblés!... Je ne jetle mes regards sur personne qui ne me donne des soupçons, et tout me semble mon voleur.... (Ecoulant. ) Hé! de quoi est-ce qu'on parle là ? de celui qui m'a dérobé? ..( Regardant aux loges.) Quel bruit fait-on là-haut? Est-ce mon voleur qui y est ? de grace! si l'on sait des nouvelles de mon voleur , je supplie que l'on m'en dise!... ( parterre. ) N'est-il point caché là parmi vous ?... (Alui-même. ) Ils me regardent tous, et se mettent à rire. Vous verrez qu'ils ont part , sans doute, au vol que l'on m'a fait! Allons víte, des Com. missaires, des Archers, des Prévôts, des Juges , des genes , des potences , des Bourreaux. Je veux faire pendre tout le monde ; et si je ne retrouve mon argent, je me pendrai, moi-même, après !

Fin du quatrieme Acte,

« PreviousContinue »